L’été des enfants rois de René BARRAL

Romans

Durant les vacances d’été, Valentin, onze ans et demi, débarque de la capitale pour un séjour chez ses grands-parents le temps de la convalescence de sa mère. Difficile d’intégrer un environnement différent et de nouveaux camarades, divisés en deux clans rivaux : les Comanches et les Apaches. Pour prouver ses capacités à la première tribu, Valentin est mis au défi d’attraper trois poissons à mains nues, lui le jeune Parisien ! Sa tentative échoue et il frôle la noyade, dont il est sauvé par Tchoundo. Entre ces deux « originaux », l’adolescent fraîchement arrivé et le gitan énigmatique, une chaleureuse amitié va alors naître et des confidences de part et d’autre les rendre toujours plus complices…

Edition: De Borée

Nombres de pages: 325 pages

Mon avis : Valentin est parisien. Il n’est jamais venu voir ses grands-parents à la campagne. Un bouleversement familial fait qu’il est confié à Léontine et Charles pour l’été.
Il découvre un monde nouveau, fait de petites habitudes, de fêtes, de clans de copains, et de premiers amours.
Il fait des rencontres étonnantes, en la personne de Tchoundo, gitan installé à l’écart dans une roulotte, vivant de ses vanneries, et secret.
J’ai lu un roman  de terroir comme je les aime. Un roman empli de tendresse, de gentillesses, mais aussi de conflits enfantins. J’ai apprécié cet univers campagnard des années 50, où le dimanche était consacré à la familles, aux siestes, et petits papotages entre femmes.
Dans le petit village de Broussac, il règne une complicité, une bonhommie qui fait que les parents ont confiance, les enfants peuvent s’égayer dans la forêt, et passer la journée au bord de la rivière. En plus de ce roman tout simple, il y a le secret de Tchoundo, si lourd à porter, qui rend le personnage énigmatique.
Et puis, il y a Babeth, fille mère recueillie par son oncle et sa tante, qui élève la petite julie. Il y a Céline, la maman de Valentin, au loin, brisée par le départ de son mari.
C’est au final tout un monde d’histoires qui se trouvent liées l’une à l’autre par la force des choses.
J’ai beaucoup aimé la plume de cet auteur, et j’ai donc passé un très agréable moment.
Points attribués : 9/10
Je remercie l’édition De Borée pour cette lecture tranquille.
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. lavienenrose 08/10/2015 11 h 12 min

    je ne connais pas du tout, mais pourquoi pas… bien que ce ne soit pas tout à fait mon genre de lecture 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :