L’inconnue du quai de Mary KUBICA

Romans

La générosité a souvent deux visages.Celui qu’on voit et l’autre, trouble.
La première fois que je l’aperçois, elle se tient sur le quai bondé de la gare de Fullerton, à Chicago.
Il fait un froid à vous glacer les os, il pleut à verse.
Elle serre un bébé dans ses bras.
Rien ne les abrite.
Quelques jours plus tard, elle est de nouveau là.
Aussi fragile.
Cette fois, je l’aborde/vais lui parler.
Sans trop savoir pourquoi. Ni où tout cela va me mener…
Hantée par l’image de cette jeune sans-abri et de son bébé, Heidi néglige l’avis de son mari et l’hostilité de sa fille : elle ouvre sa maison à l’inconnue du quai.
Qui est vraiment Willow ?
Mutique, vulnérable, a-t-elle quelque chose à voir avec l’inquiétante Willow Greer, dont le compte Twitter est plein de conseils macabres sur le suicide ?
Peu à peu, la présence de l’inconnue dans la maison agit comme un révélateur des fissures familiales…

Edition: Mosaïc

Nombre de pages: 390 pages

Mon avis: Heidi travaille au service des défavorisés. Chaque jour de la semaine, elle donne des cours d’alphabétisation, tente de venir en aide aux plus démunis.
Un jour, sur le quai de la gare, une jeune fille tenant un bébé, battue par les éléments, l’intrigue. Elle est tentée de l’aider, mais le risque d’un mauvais accueil l’en dissuade.
Jusqu’au jour où elle ne peut plus fermer les yeux. Ramenant la jeune fille chez elle, elle prend également en charge le bébé qui souffre de faim, et de mauvaise hygiène.
Peu à peu, Willow, la jeune fille, s’installe,et Heidi s’attache de plus en plus au bébé, au détriment de Zoé, sa propre fille de 12 ans, et de son mari.
C’est alors que tout dérape…
C’est le deuxième roman que je lis de Mary Kubica. J’avais littéralement adoré le premier. J’attendais donc vraiment beaucoup de ce livre-ci.
Je n’ai pas été déçue! La trame de l’histoire est aussi bien bâtie, parsemant des indices dans la lecture,et gardant des zones d’ombres jusqu’au bout. Entre présent, futur, et passé, tour à tour, l’ampleur du drame prend une envergure comme on ne l’imagine pas au départ. La vie de Willow et celle de Claire sont difficiles, chacune à leur manière. Et l’auteur réussit à les imbriquer l’une dans l’autre.
Heidi est volontaire, et en même temps fragilisée par un événement survenu 11 ans auparavant. Willow a perdu ses parents très jeune, et doit subir une vie dans une famille d’accueil comme personne n’en voudrait. Et le fait est que ces deux éléments les ont détruites toutes les deux.
Chris, le mari de Heidi, est perdu. Il est distant de sa famille, noyé dans son travail, et se sent délaissé par sa femme. Il ne peut pas comprendre que son épouse veuille à ce point garder la sans-abri chez eux, et s’attache autant au bébé.
L’ensemble crée un sentiment de malaise, de tristesse, et de mystères. Et la lecture en est d’autant plus addictive! Parce qu’on veut savoir ce qui est arrivée à Willow, on veut savoir comment tout ça va se terminer. Et croyez moi, Mary Kubica déploie des trésors d’ingéniosité pour nous surprendre jusqu’au bout.
Ce second roman est donc tout à fait à la hauteur, il est prêt à relever haut la main toutes les critiques. Il est à lire absolument, je vous promets que vous ne serez pas déçus du voyage.
 
Points attribués: 9/10
Je remercie l’édition Mosaïc pour cette lecture addictive
Il vous tente?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :