Young adult

Un peu plus que des amis de Susan MULLER et Michaël KUN

Un peu plus que des amis de Susan MULLER

 Si vous êtes romantique, plein d’humour et d’espoir, si vous adorez l’idée d’un garçon et d’une fille qui s’écrivent des lettres en vrai, si vous aimez les grandes disputes et les belles réconciliations, si vous êtes fan de votre meilleur ami et qu’il est fan de vous…

Alors jetez-vous sur ce roman, il a été écrit pour vous.

Edition: Casterman

Nombre de pages: 360 pages

Mon avis: Quand Cath quitte sa petite ville pour aller à l’université, elle est bien obligée, en même temps, de s’éloigner de son meilleur ami, Scott. Qu’à cela ne tienne, l’encre et le papier existe!
Une correspondance va s’installer à un rythme régulier. A travers leurs lettres, ils parleront de leurs soucis, de leurs espoirs, et partageront tout, le pire et le meilleur…
J’ai dévoré ce livre sur un après-midi!!
J’adore les romans épistolaires en général. Aussi, quand j’étais tombée sur le roman dans les sorties littéraires de Casterman, je m’étais empressée de le choisir. Quelle bonne idée ai-je eu là.
A un rythme soutenu, et de manière enjouée ou émouvante, les deux protagonistes principaux nous font entrer dans leurs vies. Ils nous montrent la déchirure de la séparation, la difficulté de l’entrée dans le monde des adultes et celui de l’université. Ils nous parlent de leurs pertes respectives, et de leur peine ou de leur colère.
Les auteurs (un homme et une femme, tiens tiens) ont réussi a créer deux personnages tout à fait entiers. Avec des blagues et des souvenirs en commun , mais aussi des aspirations différentes. Et leurs lettres sont tellement intéressantes, même quand il s’agit de parler de leur emploi du temps. J’adorerais recevoir des lettres de ce genre (mes souvenirs de correspondance d’adolescente sont bien classés dans de belles boîtes).
Finalement, bien qu’il y ait très peu de dialogue proprement dit, on a vraiment l’impression de suivre une longue conversation pratiquement ininterrompue, faite de blagues, de rires, de détresse, de questions, et parfois de disputes. J’ai suivi leur courrier, refermant une lettre pour ouvrir la réponse. Je n’ai pas vu le temps, et quand je suis arrivée à la fin du livre, j’aurais voulu le voir prolonger de quelques mois de courrier supplémentaires!
J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, et franchement, j’aimerais qu’il y en ait davantage de ce style. A bon entendeur… hihi

Points attribués: 10/10

Je remercie l’édition Casterman pour cette lecture épistolaire.

Il vous tente?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :