Sinan, Silvius, Silva, Proconsul de Michel NOVOVITCH

Romans

 Dans l’univers tourmenté des maîtres de Rome, un être d’exception découvre le secret de la survie: servir l’empire, non l’empereur.
C’est sa vie, commencée dans l’esclavage, que nous convie à suivre Sinan Silvius Silva, depuis sa jeunesse dans le Propontide et au long de ses tribulations dans tout l’empire, jusqu’aux honneurs les plus grands, ceux-là qui ne peuvent s’atteindre par l’ambition seule. Quatre empereurs en feront leur homme de confiance, pour une intégrité qu’ils admirent chez Sinan, mais que les intrigues du pouvoir leur interdit.

Edition: Mon petit Editeur 

Nombres de pages: 388

Mon avis: Ce livre mérite d’être lu avec attention. Il raconte le parcours de Sinan, né d’une femme esclave et d’un homme haut placé.
Son oncle lui donne la chance de s’émanciper, et reçoit une éducation solide. C’est ce qui lui donnera d’assister trois Césars, durant plus de 40 ans.
Je me suis vite retrouvée prise dans le récit. La partie romancée s’intègre très bien dans la partie historique. Dialogues et descritpions s’enchaînent agréablement. C’est fluide, et ce livre permet de s’y retrouver dans la chronologie d’au moins trois empereurs, et il explique également leurs exploits et les mauvaises décisions qui parsemé leurs règnes.
Je me suis vraiment plu dans ce paysage romain, à l’époque des grandes conquêtes.
L’auteur connaît son sujet, a fait de réelles recherches, et approfondit même plusieurs détails de culture, ce que j’ai vraiment apprécié. Un seul petit détail ne colle pas: La Belgique n’existait pas encore en tant que telle, à cette époque, et ne portait d’ailleurs pas ce nom, puisque ce territoire faisait partie de la Gaule.
Bref, une lecture prenante, instructive, et bien complète…Un mélange parfait pour plaire.
Points attribués: 8/10
Je remercie l’édition Mon petit Editeur pour cette lecture romaine.
Pour le petit plus, voilà à quoi pouvait ressembler les trois Césars dont parle ce livre
 
Aurélien
Dioclétien

Constantin 1er
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :