sorties littéraires d’avril 2016

Le temps d'un café

Hello!!
Je ne sais pas vous, mais il y a nouveau quelques livres bien tentants qui paraissent en avril.
Depuis trois ans, d’étranges créatures sorties de la mer, les Alphas, se sont installées sur une plage dans un bidonville. Malgré le rejet de la population, les pouvoirs publics tentent d’intégrer les jeunes, notamment grâce à l’école. Lyric, une jeune ado, tombe amoureuse de l’un d’entre eux et apprend alors qu’une espèce encore plus puissante, les Rusalka, menace le monde.
Depuis qu’il est petit, Call a appris qu’il valait mieux éviter la magie. Il fréquente maintenant le Magisterium et demeure convaincu que l’école ne peut lui causer que des ennuis.
Cet endroit à la fois sinistre et sensationnel lui rappelle un passé trouble tout en le propulsant vers un avenir complexe qui promet de changer à jamais sa perception du bien et du mal.
La princesse Winter est admirée par les Lunaires pour sa grâce et sa bonté, et malgré les cicatrices sur son visage, sa beauté à couper le souffle surpasse celle de sa belle-mère, la reine Levana. 
Winter méprise sa belle-mère et sait que Levana n’approuvera pas ses sentiments envers son ami d’enfance -et beau garde du palais- Jacin Clay. Mais Winter n’est pas aussi faible que Levana le croit et elle se moque bien des souhaits de sa belle-mère depuis des années. Ensemble, avec la mécanicienne Cyborg Cinder et ses compagnons, Winter pourrait bien avoir le pouvoir de lancer une révolution et de gagner une guerre qui fait rage depuis trop longtemps.
Cinder, Scarlet, Cress et Winter pourront-elles vaincre Levana et avoir une fin heureuse ?
À dix-huit ans, j’ai quitté mon Québec, ma famille, mes amis, pour m’évader vers l’Afrique, lieu d’origine de mon prince charmant. Cette idylle a dégénéré, influencée en partie par les traditions et les coutumes d’une petite ville perdue à deux heures du Sahara. Mais elle a surtout été marquée par M. M comme Monstre, M comme Malade, M comme Manipulateur, M comme la première lettre de son prénom. Le prince est devenu bourreau, le chevalier est devenu vautour.
De retour au Québec transformée, affaiblie et mariée à l’islam, constamment humiliée, battue et enfermée dans un sous-sol crade de l’arrondissement Saint-Laurent, j’ai trouvé la force d’échapper à la mort et de me sortir de l’emprise de M.
Le Monstre est un récit bouleversant, poignant. Ce n’est pas celui d’une lointaine étrangère, c’est celui d’Ingrid Falaise. Mais c’est peut-être celui de votre sœur, de votre fille, de votre amie ou même le vôtre.
Le 4 décembre 1872, le navire américain Mary Celeste est découvert dérivant au large des côtes des Açores. À bord, tout est en ordre, la cargaison est intacte mais pas âme qui vive, l’équipage semble s’être volatilisé. On ne le retrouvera jamais.
Alors qu’il fait voile vers l’Afrique, un jeune écrivain nommé Arthur Conan Doyle, qui cherche à se faire un nom, s’empare du sujet et décide d’écrire sur ce qui a bien pu se passer.
Son récit fait sensation aux États-Unis, fascinant entre autres deux femmes que tout oppose : Violet Petra, médium réputée des cercles mondains de Philadelphie, et Phoebe Grant, journaliste d’investigation qui cherche à démasquer celle qui dit pouvoir converser avec les morts. Mais aussi la famille du capitaine, liée à la mer depuis des générations et marquée par de nombreux drames. Chacun d’entre eux détient une pièce maîtresse du puzzle.
La mer dévoilera-t-elle ses secrets ? Et à qui ?
Complexe, troublant, intrigant, Le fantôme de la Mary Celeste est une passionnante exploration de l’amour, de la perte et de ces fictions qui passent pour des réalités. Valerie Martin revisite brillamment l’histoire légendaire d’une des plus grandes énigmes maritimes de tous les temps.
Barcelone, 1888. Daniel Caralt rentre dans sa ville natale pour assister aux funérailles de son père. Le jeune homme apprend qu’avant de mourir, il enquêtait sur les meurtres mystérieux d’ouvrières dont les blessures rappellent un ancien fléau. Reprenant les investigations, Daniel découvre que ces crimes sont liés à un mystérieux manuscrit du célèbre anatomiste du XVIe siècle A. Vésale.

1933. Comment Theo Edevane, adorable poupon de onze mois, a-t-il pu disparaître durant la nuit de la Saint-Jean ? Les enquêteurs remuent ciel et terre, mais l’enfant demeure introuvable. Pour les parents comme pour les filles Edevane, la vie ne sera plus jamais la même après ce drame. La maison du lac, la propriété tant aimée, est fermée et laissée à l’abandon.
Soixante-dix ans plus tard, Sadie Sparrow, jeune détective londonienne en vacances dans les Cornouailles, curieuse et momentanément désœuvrée, s’intéresse à cette mystérieuse disparition. Elle reprend l’enquête, au grand dam de l’une des sœurs aînées de Theo, Alice, devenue écrivain à succès.

Récemment divorcée, Darcy décide de poser ses valises en Ecosse pour y refaire sa vie. Elle habite avec Churchill son chien, près des ruines du manoir de Merryton. Le lieu l’envoûte et évoque des souvenirs lointains, lorsque son excentrique grand-mère lui racontait la légende d’un trésor enfoui dans les murs de la vieille bicoque… Un siècle plus tôt, le manoir a en effet hébergé la reine Victoria, le temps d’une nuit. Bien assez pour qu’un arnaqueur professionnel jeune et très doué la dévalise. L’objet du délit : un fabuleux bijou en diamant dont la reine ne se séparait jamais. Le bijou n’a jamais été retrouvé et Darcy a bien l’intention de résoudre l’énigme. Mais cela ne semble pas plaire à tout le monde. Il se passe des choses très étranges et Darcy risque bien de devenir complètement cinglée avant de trouver le fin mot de l’histoire…
Du suspense, des personnages loufoques, de l’humour : un cocktail détonnant !

Et vous, qu’est-ce qui vous tente?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :