Afficher : 1 - 4 of 4 Articles
Young adult

L’ingrédient du bonheur de Laurel REMINGTON

Comment survivre au collège quand on est le sujet du blog de sa mère ? À part se cacher dans un trou de souris ou raser les murs à vie, Scarlett ne voit pas.

Jusqu’au jour où elle entre dans la magnifique cuisine de la vieille voisine. L’existence devient un délicieux défi où il n’est plus question que de scones à la cannelle, de mousse au chocolat meringuée et de cupcakes vanille glaçage framboise. Mais aussi de quatre filles qui deviennent amies en préparant des pâtisseries la nuit. Et même d’un beau garçon très aimable en guise de cerise sur le gâteau…

Edition: Casterman

Nombre de pages: 323 pages

Mon avis: Scarlet vit chaque jour un enfer. Sa mère n’a rien trouvé de mieux que de tenir un blog dans lequel… de ses filles! Cela pourrait encore aller, si:
  1. Elle disait des choses positives à propos d’elle;
  2. le lycée entier n’avait pas connaissance de l’existence de ce blog.
Oui mais, c’est tout le contraire. Et chaque semaine, Scarlet tremble. Du sujet de l’article, et de la réaction des autres élèves de l’école. Elle déprime.
Mais une nuit, elle entend du bruit chez la voisine. Intriguée, elle décide d’aller voir, et se rend compte que la vieille dame a été embarquée à l’hôpital à cause d’une mauvaise chute. Partant d’un bon sentiment, elle décide d’aller subrepticement nourrir le chat, grâce à la clé cachée sous le paillasson. Mais en plus du chat, c’est une cuisine fabuleuse qu’elle découvre… L’envie de pâtisser lui prend, et la voilà partie sur toutes sortes de projets….
La première chose que je peux dire, c’est que j’ai eu envie de grignoter pendant toute la durée de ma lecture!!!! Si ce n’est pas une lecture gourmande, ça, je ne m’y connais pas

[su_animate type= »slideOutRight » duration= »1.5″ delay= »0.5″ inline= »yes »](Vous voyez ce que je veux dire?!?)[/su_animate]
Je reprends mes esprits et je vous raconte…
Scarlet est une adolescente tout à fait normale: elle a peur du regard des autres, peur de se différencier, et fait tout pour rentrer dans le moule.
Mais c’est loin d’être simple pour elle, étant donné l’emploi de sa mère. Mais tout change lorsqu’elle entreprend de vouloir faire de la pâtisserie. Et là, le monde magique de la cuisine lui ouvre ses portes. Englobant même quelques autres jeunes avec qui elle n’avait jamais jusque-là lié d’amitié.
Sous couvert de vouloir faire des surprises, les voilà qui se réunissent régulièrement, mettant à contribution le cahier de cuisine de la vieille dame ainsi que ses ingrédients.
Et cette amitié-là est superbe. Les jeunes filles se découvrent une passion commune, et des qualités complémentaires (Pour tout vous dire, j’adorerais que ma propre fille développe une amitié de ce genre!). Et ensemble, elles se découvrent plus fortes, et plus motivées. Et lorsqu’il est question de venir en aide, c’est ensemble qu’elles retroussent leurs manches. Un véritable esprit de cohésion comme je les aime.
A côté de ça, comme je l’ai (légèrement) déjà dit, le côté pâtisserie, avec tout ce que cela peut continuer de chocolat, de sucre, de crème et d’autres ingrédients délicieux, apporte une réelle touche très douce. Mmmh, je me serais bien glissée dans cette cuisine pour laisser tremper mon doigt dans les préparations.
Evidemment, il y a un superbe happy end, et un beau moment d’émotion. Mais je ne veux pas tout vous dire hihi
C’est la première fois que je lis un roman de cet auteur. D’ailleurs, il s’agit apparemment de son premier livre. Mais qu’elle continue à écrire, surtout! j’ai adoré le récit, le voyage et les gourmandises. De quoi vraiment passer un bon moment.
Je ne peux que vous le recommander! Que ce soit pour bien reprendre le rythme scolaire (ou du travail) ou pour la période de Noël (pelotonné avec un chocolat chaud à portée de main).

Points attribués: 10/10

Je remercie l’édition Casterman pour cette lecture vraiment gourmande.

Il vous tente?

[amazon_link asins=’2203122129′ template=’ProductCarousel’ store=’aufildespage-21′ marketplace=’FR’ link_id=’ba403cc1-88a6-11e7-9b64-c5e1cc8a3f48′]

littérature enfantine

La pâtisserie Bliss: Magie à croquer de Kathryn LITTLEWOOD

Après avoir remporté le prix du Gala des grands gâteaux, Rose est enlevée par M. Butler, le président de la Mosstess corporation, qui lui demande d’inventer des recettes pour sa compagnie. Très vite, elle découvre que son ravisseur projette de conquérir la planète avec ses fameux Donuts Zombificateurs.

Edition: Pocket jeunesse

Nombres de pages: 264 pages

Mon avis: Rosemarie a retrouvé sa pâtisserie familiale. Mais tout n’est pas rose pour autant. En effet, ils n’ont plus l’autorisation, par décret, d’ouvrir leur commerce. En catimini, Rose et sa famille décide de continuer à aider leur communauté en allant leur porter directement les pâtisseries magique dont ils ont besoin.
Jusqu’à ce que Rose et son chat se fassent kidnapper par des hommes bizarres, et qu’elle se retrouve enfermée dans une fabrique tout à fait particulière.
Ce troisième tome reste bien dans la ligne des deux premiers. Les valeurs sont les mêmes : famille, entraide, et serviabilité. Rose reste fidèle à elle-même : elle est inventive, douée et très jeune aussi. Après tout, elle n’est encore qu’une adolescente.
J’aime retrouver ce type d’histoire familiale dans un livre jeunesse. Au-delà du fait que c’est doux et drôle, je pense qu’à côté du nombre de livres pour midinettes, de séries télévisées complètement décalées, et de dessins animés violents, c’est vraiment reposant de retrouver une partie d’enfance et de magie dans un livre.
Je suis convaincue que cette histoire pourrait plaire à beaucoup de jeunes lecteurs, comme les deux premiers tomes. Ce n’est pas une histoire compliquée, elle est rapidement lue, et il y a de l’aventure dans chaque tome. C’est un très bon mélange, à mon avis en tout cas.
Points attribués : 7/10
[su_divider]
littérature enfantine

La pâtisserie Bliss tome 2: Une pincée de magie de Kathryn LITTLEWOOD

 Rosemary Bliss ferait n’importe quoi pour remettre la main sur le Livre de cuisine magique que sa tante Lily a dérobé. Elle la provoque en duel culinaire dans une compétition internationale de pâtisserie, à Paris. Si Rose l’emporte, elle pourra ramener chez elle le grimoire. Si elle perd… Mais Lily n’a pas l’intention d’être loyale. Rose va devoir trouver à son tour un nouvel ingrédient magique capable de rivaliser avec l’imagination machiavélique de sa tante…

Edition: Pocket jeunesse

Nombre de pages: 264 pages

Mon avis : J’ai retrouvé la famille Bliss avec plaisir, ayant apprécié le premier tome.
Rosemary et sa famille se sont fait voler leur grimoire par la tante Lily. Ils découvrent que quelques mois plus tard, une boite d’ingrédient mystère de Lily la fée a fait son apparition dans les rayonnages des magasins.
Ils décident de récupérer le grimoire et de faire cesser cette commercialisation, qui en matière d’effet magique , rend les consommateurs complètement idolâtre de la magicienne.
Cela va les conduire à un concours légendaire, à Paris. Rose relève le défi que sa tante lui propose : si Rose gagne, elle récupère le grimoire. Si c’est Lily qui gagne, ils ne pourront plus rien faire pour le récupérer.
Leur audace, leur ingéniosité et leur indéfectible amour familial va leur permettre de partir au-devant de cette épreuve confiant. Evidemment, rien n’est facile, et tout doit être pensé.
Au-delà de l’aspect magique, j’ai adoré la trame du livre : On est plus fort en restant unis. Je l’ai retrouvé à de multiples reprises, ce thème. Quand on sait que ce livre est destiné à un jeune public, je trouve que c’est tout à fait approprié. Voilà un livre que j’adorerais voir dans beaucoup de mains, chez les grands et les moins grands d’ailleurs !
Je pense que ce genre de série, où les histoires emportent nos têtes blondes vers ce genre de réflexion est hautement appréciable. A cela s’ajoute bien le plaisir de l’univers de la pâtisserie. Rien que de lire ce livre, ça donne envie de grignoter !!
Points attribués : 9/10
[su_divider]
littérature enfantine

La pâtisserie Bliss de Kathryn LITTLEWOOD

La pâtisserie de la famille Bliss cache un secret très ancien : un livre de recettes magiques. Le jour ou Rose et ses frères et soeurs se retrouvent seuls à tenir la boutique, ils se lancent dans quelques recettes un peu… spéciales. Mais les Muffins d’amour et les Cookies de la vérité vont transformer la petite ville de Calamity Falls en véritable maison de fous…
Mon avis: Le thème de la pâtisserie m’avait vraiment attiré au départ. Et si en plus s’y mêlait de la magie, alors c’était d’autant mieux!!
Me lançant dans la lecture, je m’apprêtais à passer un bon moment…Ca été le cas.
Rose et sa fratrie sont attachants: Rose pour sa responsabilité et son besoin d’être reconnue, Oliver pour son flegme à tout épreuve, Origan pour son énergie et Anis pour sa jolie bouille expressive.
J’ai traversé cette aventure, au fil du grimoire de recettes secrètes. La recette de l’oubli, celle de l’amour, celle de la vérité… Cela démontre l’imagination de l’auteur.
Evidemment ce qui devait arriver, arriva. Rose, en voulant bien faire, à tout fait capoter et se retrouve dans une situation catastrophique. D’une façon ou d’une autre, tout revient à la normale.
Vous l’aurez compris, bien que ce livre soit joli, la trame de l’histoire reste dans les sentiers battus: des enfants devant se retrouver seuls en l’absence de leur parents, font des bêtises, et réparent tout avant leur retour. Pas de réelle surprise de ce côté-là.
Mais tout de même, Origan m’a fait bien rire, Nini m’a fait craquer, et puis l’atmosphère de la pâtisserie m’a énormément plu.
J’ai donc passé un bon moment, et je lirai si j’en ai l’occasion le tome 2 de cette série.
Points attribués: 8/10

[su_divider]

%d blogueurs aiment cette page :