L’ingrédient du bonheur de Laurel REMINGTON

Young adult

Comment survivre au collège quand on est le sujet du blog de sa mère ? À part se cacher dans un trou de souris ou raser les murs à vie, Scarlett ne voit pas.

Jusqu’au jour où elle entre dans la magnifique cuisine de la vieille voisine. L’existence devient un délicieux défi où il n’est plus question que de scones à la cannelle, de mousse au chocolat meringuée et de cupcakes vanille glaçage framboise. Mais aussi de quatre filles qui deviennent amies en préparant des pâtisseries la nuit. Et même d’un beau garçon très aimable en guise de cerise sur le gâteau…

Edition: Casterman

Nombre de pages: 323 pages

Mon avis: Scarlet vit chaque jour un enfer. Sa mère n’a rien trouvé de mieux que de tenir un blog dans lequel… de ses filles! Cela pourrait encore aller, si:
  1. Elle disait des choses positives à propos d’elle;
  2. le lycée entier n’avait pas connaissance de l’existence de ce blog.
Oui mais, c’est tout le contraire. Et chaque semaine, Scarlet tremble. Du sujet de l’article, et de la réaction des autres élèves de l’école. Elle déprime.
Mais une nuit, elle entend du bruit chez la voisine. Intriguée, elle décide d’aller voir, et se rend compte que la vieille dame a été embarquée à l’hôpital à cause d’une mauvaise chute. Partant d’un bon sentiment, elle décide d’aller subrepticement nourrir le chat, grâce à la clé cachée sous le paillasson. Mais en plus du chat, c’est une cuisine fabuleuse qu’elle découvre… L’envie de pâtisser lui prend, et la voilà partie sur toutes sortes de projets….
La première chose que je peux dire, c’est que j’ai eu envie de grignoter pendant toute la durée de ma lecture!!!! Si ce n’est pas une lecture gourmande, ça, je ne m’y connais pas

Je reprends mes esprits et je vous raconte…
Scarlet est une adolescente tout à fait normale: elle a peur du regard des autres, peur de se différencier, et fait tout pour rentrer dans le moule.
Mais c’est loin d’être simple pour elle, étant donné l’emploi de sa mère. Mais tout change lorsqu’elle entreprend de vouloir faire de la pâtisserie. Et là, le monde magique de la cuisine lui ouvre ses portes. Englobant même quelques autres jeunes avec qui elle n’avait jamais jusque-là lié d’amitié.
Sous couvert de vouloir faire des surprises, les voilà qui se réunissent régulièrement, mettant à contribution le cahier de cuisine de la vieille dame ainsi que ses ingrédients.
Et cette amitié-là est superbe. Les jeunes filles se découvrent une passion commune, et des qualités complémentaires (Pour tout vous dire, j’adorerais que ma propre fille développe une amitié de ce genre!). Et ensemble, elles se découvrent plus fortes, et plus motivées. Et lorsqu’il est question de venir en aide, c’est ensemble qu’elles retroussent leurs manches. Un véritable esprit de cohésion comme je les aime.
A côté de ça, comme je l’ai (légèrement) déjà dit, le côté pâtisserie, avec tout ce que cela peut continuer de chocolat, de sucre, de crème et d’autres ingrédients délicieux, apporte une réelle touche très douce. Mmmh, je me serais bien glissée dans cette cuisine pour laisser tremper mon doigt dans les préparations.
Evidemment, il y a un superbe happy end, et un beau moment d’émotion. Mais je ne veux pas tout vous dire hihi
C’est la première fois que je lis un roman de cet auteur. D’ailleurs, il s’agit apparemment de son premier livre. Mais qu’elle continue à écrire, surtout! j’ai adoré le récit, le voyage et les gourmandises. De quoi vraiment passer un bon moment.
Je ne peux que vous le recommander! Que ce soit pour bien reprendre le rythme scolaire (ou du travail) ou pour la période de Noël (pelotonné avec un chocolat chaud à portée de main).

Points attribués: 10/10

Je remercie l’édition Casterman pour cette lecture vraiment gourmande.

Il vous tente?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :