Le temps d'un café

Throwback Thursday livresque #2

 

 

 

 

 

 

 

Bonjour les amis!

Pour ce nouveau rendez-vous hebdomadaire (paraissant tous les jeudis), Bettie Rose nous a donné un nouveau thème.

Le choix est vaste, c’est certain. Surtout que notre bettie Rose précise qu’il n’est pas nécessaire que l’artiste soit le personnage principal.
Mon choix n’est pas un roman, c’est plutôt une biographie d’une artiste particulière.

1er septembre 1977, Maria Callas est chez elle, dans son grand appartement parisien de l’avenue Georges-Mandel, seule. Rideaux tirés, elle regarde les photos de ses rôles, réécoute ses disques, se souvient.

On a dit que le grand air de Tosca, Vissi d’arte, vissi d’amore (« J’ai vécu d’art, j’ai vécu d’amour ») résumait toute sa vie : elle a vécu d’art, c’est sûr, mais d’amour ?

Le 16 septembre au matin, elle cesse de vivre.

Dans ce récit, Alain Duault se glisse dans la peau de la diva tourmentée et explore son existence fascinante aux facettes multiples, souvent flamboyantes, parfois douloureuses. Des vivas sur les plus grandes scènes d’opéra du monde aux turpitudes de sa vie amoureuse, Maria Callas dévoile une partie de ses mystères.

Une autobiographie (imaginaire) en forme de testament.

J’ai toujours été très touchée par cette grande dame. Elle avait un caractère particulier (une vraie diva diraient péjorativement certains), mais elle était dotée d’un talent rare. Lorsque j’ai lu ce livre, prêté par une amie, je n’avais eu qu’une envie: réentendre ces airs d’opéras qui avaient fait sa renommée. Elle était unique, et même si elle fut souvent décriée, personne ne peut lui enlever la beauté de sa voix et le souvenir que l’on en garde.
J’aime beaucoup le monde de la musique classique, je vous avoue. Et si d’autres chanteurs (Luciano Pavarotti, Placido Domingo ou encore Roberto Alagna) m’ont fait apprécier beaucoup de choses, elle est l’une des rares à m’avoir vraiment émue.
Pour vous faire une idée de ce que pouvait être cette « voix en or », n’hésitez pas à aller voir sur Youtube, et prenez le temps d’entendre cette voix venue d’ailleurs.
Si cela vous tente, voila mon avis sur le livre lui-même.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :