Tous pareils de Danny WALLACE

Romans

 « Tom, Je ne t’ai pas quitté. Mais je suis partie. S’il te plaît, ne change rien à tes habitudes. Je t’aime toujours. Hayley »
Que faire lorsqu’on découvre que sa petite amie a pris la clé des champs avec, pour seule explication, un mot griffonné sur un morceau de papier ? C’est ce que se demande Tom Adoyo, trentenaire londonien. L’a-t-elle quitté, oui ou non ? Va-t-elle revenir ? Si oui, quand ? Les questions se bousculent, les événements aussi. Alors que Tom tente désespérément de retrouver Hayley, il découvre l’existence d’un petit groupe d’excentriques au passe-temps pour le moins inhabituel… La jeune femme les aurait-elle rejoints ?
Danny Wallace signe une comédie désopilante et noire qui, entre deux tranches de rire, propose une réflexion passionnante sur notre société standardisée.

Edition: Presses de la Cité

Nombre de pages: 409 pages

Mon avis: Encore un auteur que je ne connaissais pas encore. Mais pour une fois, j’ai trouvé qu’il ne gagnait rien à l’être…
Tom trouve un mot de sa compagne, tout à fait sybillin: elle lui annonce qu’elle ne le quitte pas, mais qu’elle s’en va.
Commence les interrogations pour Tom: Pourquoi? Quelqu’un sait-il où elle est? A-t-elle donné signe de vie à quelqu’un? Il n’a rien vu venir, il n’a rien pressenti.
Pourtant, il se doute qu’il doit y avoir une raison bien précise, et décide de faire des recherches dans l’entourage de Hayley pour tenter de découvrir une piste qui le mène à explication.
C’est ainsi qu’il tombe sur un groupe baptisé Copie Carbone, regroupant des personnes pour le moins singulières. Ces personnes passent une partie de leur vie à « suivre » des gens croisés dans la rue, simplement pour vivre, durant un bref instant, une partie de leur vie.
C’est assez déroutant au départ, mais Tom finit par se prendre au jeu…
Mmmh, comment dire? Je ne sais pas où voulait en venir l’auteur.. mais je dois être passée à côté, à mon avis. A moins qu’il n’ait voulu établir une philosophie du lâcher prise…
Bon, Hayley, la compagne de Tom, est quasiment absente durant tout le livre. Ce qui en fait un personnage secondaire, bien qu’il s’agisse tout de même au départ de son geste imprévu. Tom est perdu, ce qui se comprend. Mais malgré tout, il y a quelque chose chez lui d’un peu niais, d’un peu… sans intérêt peut-être.
Pia, quant à elle, est finalement le personnage le plus intéressant, celle qui prend la vie comme elle vient, et qui profite de tous les instants.
Quand je lis le quatrième de couverture, et que je vois qu’on présente ce livre comme désopilant, je suis tout de même sceptique. J’ai énormément d’humour, mais pour le coup, ça ne passe pas. Je n’ai rien trouvé de vraiment drôle, rien qui me fasse au moins sourire…
J’ai eu l’impression de devoir suivre Tom sans qu’il sache lui-même où il allait, pour finalement avoir eu l’impression d’avoir totalement tourné en rond, une fois arrivée à la fin du roman.
C’est une totale déception pour moi, je crois qu’il n’y a pas d’autres mots…

Points attribués: 5/10
Je remercie Les Presses de la Cité pour ce livre à l’humour anglais.

Il vous tente?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :