1, 2, 3, nous irons....

1, 2, 3, nous allons… en Afrique!

1, 2, 3, nous allons… en Afrique!

Notre comptine démarre… Mais à notre manière, évidemment. 

Revisitons cette célèbre petite chansonnette en l’adaptant à notre passion.

Cette semaine, nous allons compter et présenter trois lectures se rapportant au thème donné.

C’est parti! 1, 2, 3, nous irons… en Afrique!

N’oubliez pas de me laisser votre lien en commentaire si vous souhaitez me suivre dans cette aventure! Je vous rendrai visite avec grand plaisir!

Le thème de la semaine prochaine sera les avions!

Synopsis:  Hector Cross, ancien membre des forces spéciales britanniques, part pour une mission toute personnelle : venger sa femme, Hazel, sauvagement abattue par deux motards. De Londres au Moyen-Orient, en passant par le cœur de l’Afrique, Hector est prêt à tout pour retrouver ceux qui ont commandité ce crime odieux et pour protéger l’enfant, dont Hazel venait d’accoucher. Fausses pistes, trahisons, secrets de famille… Un excellent roman d’aventures et de suspense.

Ce que j’en ai pensé: Wilbur Smith a relevé le défi: conquérir ses lecteurs. Pour moi, en tout cas, même si comme je l’ai dit, certains passages sont vraiment très durs, j’ai été entièrement happée dans ma lecture!

Lire la suite

Cercle vicieux

Blackbone

Synopsis: Marie, 18 ans, vient de perdre sa mère journaliste dans un accident de la route. En triant ses affaires, elle comprend qu’Irène s’intéressait aux conditions de fabrication d’un smartphone dernière génération et à un mystérieux individu lié à cette entreprise. Et si la mort de sa mère n’était pas accidentelle ? 

Avec l’aide de Léo, un jeune hackeur, et de sa marraine, reporter italienne, Marie reprend l’enquête et remonte la piste d’un trafic de minerais rares en Afrique. Elle apprend que son père a été assassiné avant sa naissance en Sierra Leone. Marie veut révéler au grand jour ce trafic et le nom des meurtriers de ses parents. Mais les voix de deux adolescents et d’une journaliste peuvent-elles faire le poids contre une entreprise internationale ? 

Ce que j’en ai pensé: Je ne suis pas sortie de ma lecture indemne. En effet, je ne regarde plus mon mobile de la même manière depuis, et je suis plus attentive aux articles de presse ou aux émisions parlant de ce sujet. 

Lire la suite

Synopsis: C’est l’été, il est midi et Moses, jeune étudiant noir, n’aspire qu’à une chose : se poser chez lui avec sa copine et une bière bien fraîche. Sauf que sa vieille Toyota vient de le lâcher. Tout comme son portable. Seule option : franchir le mur d’une gated community pour trouver de l’aide. Mais dans ces résidences ultrasécurisées, où le seul fait d’être noir est suspect, le moindre faux pas peut avoir des conséquences terribles. Et Moses est sur le point de commettre sa première erreur

À une rue de là, Nozipho et Thembinkosi, improbable duo de cambrioleurs, viennent de tomber sur un os : alors qu’ils visitent l’une des coquettes maisons de la résidence, les deux malfrats découvrent le cadavre encore tiède d’une vieille dame, caché dans un congélateur…

La souricière est en train de se refermer. Pour en sortir, il faut courir. Ou mourir.

Dans une Afrique du Sud encore hantée par l’apartheid, Max Annas tisse une intrigue où l’absurde côtoie le macabre sur fond de racisme, de repli communautaire et de peurs ancestrales. Un tohu.bohu hypnotique et sanglant, lauréat du prix du roman policier allemand.

Ce que j’en ai pensé: Ca choque, et je pense que c’est le but recherché. La violence de certaines scènes est décrite sans filtre, froidement.

Lire la suite

Enfer blanc

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :