littérature enfantine

20, allée de la danse tome 14: Sous les projecteurs d’Elizabeth BARFETY

Edition: Nathan jeunesse

Nombre de pages: 159 pages

0 %

Résumé: À l’École, les jeunes danseurs ne parlent que d’une chose : le tournage d’un film pour lequel le réalisateur va recruter des petits rats?! La plupart des rôles seront muets — et dansés bien sûr?! Mais il y a quand même des premiers rôles… et donc des auditions. 

Colas les passe avec succès et décroche le premier rôle ! Le tournage se déroule bien, et le garçon prend goût à la caméra. Très vite, un agent le remarque et lui propose de prendre en main sa carrière cinématographique, mais cela signifierait renoncer à l’École de danse… 

Merci à l’édition Nathan jeunesse pour ce quatorzième tome 

Mon avis: C’est l’effervescence dans les couloirs de l’école de danse. Un petit rat va être choisi pour danser devant une caméra. Un film! Voilà un fameux tremplin pour la carrière de l’heureux élu. 

C’est Colas qui remporte le rôle. Il s’y sent d’ailleurs très rapidement à son aise, à tel point qu’il en vient à hésiter de quitter la danse pour le cinéma… 

Voilà un nouveau thème que n’avait pas encore abordé cette série. Un choix de carrière finit toujours par se poser dans le parcours d’un étudiant. Pour certains plus tôt que pour d’autres. 

Pour ceux qui suivent mes petits écrits, vous savez que 20, allée de la danse est une série que je prends toujours plaisir à découvrir. Chaque tome nous raconte une histoire différente, tout en gardant les mêmes personnages. Le principe d’une série me direz-vous. Oui, c’est vrai. Mais pas que… A la différence de la série Rêve d’étoile, dans laquelle on suit l’histoire de Léna, on se trouve ici face à des situations qui paraissent d’abord parfois insurmontable. Mais le plus de cette saga, c’est qu’on ne se laisse pas seulement transporter au rythme de l’histoire. L’auteure pousse le petit lecteur à voir le problème, à se rendre compte que les réactions de départ ne sont pas les bonnes, et à entendre les bonnes solutions proposées.  

J’aime particulièrement ce concept! Etant maman, je suis toujours à la recherche de ce genre d’idées, qui permettent à l’enfant de réfléchir seul à ce style de problématiques. 

Ce dernier tome en date, évidemment, est un peu extrapolé par rapport au quotidien de beaucoup d’enfants: la possibilité de pouvoir faire du cinéma très jeune. Pour autant, le sujet reste les choix parfois difficiles qu’il faut faire dans sa vie.  

Je suis donc une nouvelle fois convaincue par ce que je lis, et la plume d’Elizabeth Barféty n’a pas fini de me plaire je pense. Surtout que d’autres tomes sont encore prévus d’ici la fin de l’année hihi 

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :