C'est lundi, que lisez-vous?

C’est lundi, que lisez-vous? (395)

C’est lundi, que lisez-vous?

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur Les paravers de Millina

Ce que j’ai lu la semaine dernière

Ce que je lis en ce moment

Le roman d’un couple qui s’aime, puis se perd avec l’arrivée d’un enfant autiste. Grâce aux vertus de la musique et de la lutherie, au soutien sans faille de belles âmes, le petit Julien va s’ouvrir peu à peu à la vie.

Un roman sensible et plein d’espoir.

Julien, adorable enfant du silence, bien sage, ne parle pas… Ses parents, Léopold et Marianne, se sont aimés puis perdus. Dévoré par l’ambition, lui quitte les Vosges et sa famille.

Pleine d’amour pour son fils, Marianne est désemparée car le mot « autisme » vient de surgir dans sa vie. Une amie, passionnée de musique, l’épaule au mieux pour l’éducation de Julien. Un homme va tout changer. Baptiste, luthier hors norme, propose d’initier l’enfant à son art et à l’apprentissage de son métier.

Dans l’atelier riche de toute l’histoire musicale de l’humanité, au côté de sa jeune collègue qui lui transmet les gestes de l’artisan et qui ouvre son cœur, Julien va trouver sa place dans le monde par la grâce d’un instrument que son père a rapporté des Etats- Unis : la viole d’amour…

Inspiré de faits réels, un roman tout en sensibilité, émotions, espoir mêlés.

Tout le monde a ses petites rancunes, rien de plus humain. Mais pour passer à l’acte sans prendre de risques inconsidérés, mieux vaut faire appel à un professionnel expérimenté et discret. Hugo Hamelin a une idée visionnaire : créer une société de vengeance à la carte, un service sur mesure destiné à laver affronts, camouflets, coups bas et autres vexations.

Rien ne prédestinait pourtant Hugo à croiser la route d’un marchand d’art cynique et sans scrupule, d’une jeune ingénue moins oie blanche qu’il n’y paraît, d’un orphelin jeté en pâture aux lions, ou d’un homme-médecine kenyan qui se double d’un guerrier massaï. Sans compter la peintre expressionniste Irma Stern ! Si le business s’annonce lucratif, il risque aussi d’être plus délicat que prévu… Entre appât du gain, choc des cultures, amour de l’art et haine de son prochain, une comédie facétieuse et déjantée, comme le truculent Jonas Jonasson en a le secret !

Ce que je vais lire ensuite

Un jeune couple amoureux, une escapade champêtre en Haute-Loire qui tourne mal quand un incendie – accidentel ? – les sépare.

Un drame sous tension, une course contre la montre pour vaincre le feu… Et le poison de la jalousie…

D’après un authentique fait divers.

Ce petit coin à écrevisses en Haute-Loire est le graal des pêcheurs… C’est là, près de l’Ondoine, rivière nichée au fond d’une gorge escarpée et boisée de pins, que Stéphane et Isabelle s’offrent une parenthèse. Les jeunes gens en profitent pour bivouaquer autour d’un feu de camp. Nature sauvage, pêche miraculeuse, douces étreintes sous les étoiles en cette nuit d’été. Seuls au monde ? C’est ce qu’ils croient…

Tout bascule au petit jour lorsque la forêt s’embrase. Accident, malveillance ou bien sortilège ? Qui est donc cette étrange vieille femme vivant non loin d’un château en ruine ?

Comme le brasier, le mystère grandit…

D’après des faits réels.

Une jeune femme, blessée à l’arme blanche, affirme avoir échappé aux griffes du Désosseur, légende urbaine locale. Personne n’y croit… jusqu’à ce qu’un corps soit découvert dans la forêt. Pour l’inspectrice Louise Henderson, cela ne fait plus de doute : le Désosseur existe bel et bien. Quand « Candyman rencontre Le Silence des agneaux », un thriller captivant.

Légende urbaine ou meurtrier de chair et d’os ?

Ne vous promenez pas dans les bois… Tous les enfants de Liverpool connaissent la légende du Désosseur, sorte de monstre qui vivrait dans la forêt depuis des décennies, enlèverait les gens et collectionnerait leurs os, même si l’on n’a jamais réussi à prouver son existence…

Un jour, Louise Henderson et son collègue Shipley sont appelés au chevet d’une jeune femme blessée à l’arme blanche, qui affirme avoir été attaquée par le Désosseur. Les deux policiers attribuent d’abord ses allégations au choc, mais, peu après, le corps d’un homme est retrouvé là où elle aurait été attaquée, une clairière où l’on identifie bientôt des traces du monstre…

Le Désosseur ne serait donc pas qu’une légende ? Mais comment aurait-il survécu seul si longtemps ? L’affaire prend une tournure singulière lorsqu’il apparaît que Louise a une connexion personnelle avec Le Désosseur. Que cache son passé, qui la hante depuis si longtemps ?

Et vous, que lisez-vous?

Commentaires

15/11/2021 à 15 h 48 min

Belle semaine livresque !



15/11/2021 à 8 h 23 min

Bonne semaine livresque ++



Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :