C'est lundi, que lisez-vous?

C’est lundi, que lisez-vous? (403)

C’est lundi, que lisez-vous?

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur Les paravers de Millina

Ce que j’ai lu la semaine dernière

Ce que je lis en ce moment

Cévennes, 1804. Benjamine de sa famille, Sixtine supporte, plus encore que ses sœurs et son frère, les brimades d’un père rustre et cruel. À l’adolescence, c’est dans les bras de Jean-Baptiste Le Vignal, le fils des propriétaires du domaine du Souleiadou, qu’elle trouve du réconfort. Avec la guerre, les événements se précipitent : Jean-Baptiste meurt en combat. Méprisée par sa belle-famille, Sixtine préfère fuir quand elle réalise qu’elle est enceinte. Sous les couleurs de la Provence, au fil des rencontres, la jeune femme s’invente un nouveau destin mais n’oublie pas le Souleiadou. Pour Sixtine, plus forte, plus déterminée que jamais, l’heure de la revanche a sonné….

Ce que je vais lire ensuite

Certains fantômes hantent les demeures, d’autres les cœurs…

Londres, 1914. Atteinte de la maladie des os de verre, Clara vit recluse depuis toujours, choyée par une mère qui lui raconte le monde. À sa mort, la jeune femme prend son destin en main et s’initie clandestinement à la botanique.

Elle est bientôt engagée par Mr Fox pour créer sur son domaine une serre de plantes exotiques. Mais, à peine arrivée à Shadowbrook, elle ressent un étrange malaise. Le mystérieux maître des lieux brille par son absence, la gouvernante est terrifiée, et une présence semble hanter les couloirs de la demeure, où les fleurs fanent en quelques heures…

Avec son étrange héroïne à la peau diaphane, Un jardin de mensonges est un brillant hommage aux grands romans gothiques. C’est aussi le récit de l’émancipation d’une femme qui tente de reprendre possession de sa vie et de son corps, servi par une plume aussi vénéneuse que sensuelle…

Un premier roman au suspense psychologique mordant, intense et noir, qui rouvre les plaies d’un épisode sensible et dramatique de l’histoire australienne récente : l’enlèvement, organisé par l’État, des enfants aborigènes. Une cascade d’émotions brutes pour un texte en lice pour les prestigieux Dagger Award 2021.

1997, Londres. Isla Green, trente-cinq ans, reçoit un appel de son père, l’informant d’une étrange nouvelle : la police de Sydney vient de le déclarer suspect potentiel dans une affaire vieille de trente ans. Le sexagénaire aurait été le dernier à avoir vu vivante leur voisine, et amie, Maddie, disparue brutalement en 1967 et dont la mort vient d’être établie.

Secouée par cette enquête qui ravive des souvenirs douloureux, Isla se sent obligée de rentrer chez elle, en Australie, pour aider ses parents dans cette période compliquée. Mais revenir après dix ans d’absence n’est pas simple pour la jeune femme, elle-même fragilisée. Car pour comprendre ce qui est réellement arrivé à Maddie, cette adorable voisine qui la gardait petite, Isla va devoir affronter les fantômes de son passé, ceux de ses parents. Mais aussi percer le silence de cette petite communauté de la banlieue de Sydney qui a traité en bon voisin, pendant de longues années, un ravisseur d’enfants aborigènes…

Qu’est-il arrivé à Maddie ? Et si le destin funeste de la jeune femme était étroitement lié aux drames du passé colonial australien ?

Et vous, que lisez-vous?

Commentaires

10/01/2022 à 18 h 09 min

Bonne semaine livresque



10/01/2022 à 8 h 23 min

bonne semaine livresque



Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :