Romans

De si bonnes mères de Céline de Roany

Dans le parc régional de Brière, où vit une petite communauté soudée autour d’un restaurant et d’un bistrot, se cache un criminel au sang froid qui mutile des femmes enceintes. Dépêchés sur les lieux, Céleste Ibar et son fidèle lieutenant sauront-ils déchiffrer les signes laissés par le tueur ? 

Céleste Ibarbengoetxea, capitaine à la PJ de Nantes. Un nom imprononçable. Un visage balafré. Un passé terrible : séquestrée et martyrisée, elle a survécu en faisant preuve d’une violence inhumaine. Depuis, pour certains comme à ses propres yeux, Céleste Ibar est un monstre. C’est pourtant parce qu’elle est une épouse aimante, une mère attentive et une collègue dévouée qu’elle va résoudre l’une de ces tragiques affaires criminelles qui marquent un flic à jamais. 

8/10

474 pages

Merci à l’édition Presses de la Cité et Netgalley

En plein milieu de la nature, dans un petit village tranquille, on retrouve un corps mutilé. Celui d’une jeune femme bien sous tous rapports. Qui a pu commettre ce crime? 

L’inspectrice chargée de l’enquête va travailler avec un fonctionnaire du lieu. Une course contre la montre est enclenchée, faisant fi des blessures de Céleste, et de ses inquiétudes. 

Ce personnage au nom imprononçable possède un caractère intense. Ayant un passif douloureux, et traînant une réputation sensible, cette jeune femme est intéressante.  

L’enquête en elle-même est haletante. Les éléments que l’on découvre un peu à la fois sont suffisants pour nous permettre de nous poser des questions. Qui est ce meurtrier qui semble en vouloir aux futures mères?  

Le lieu dans lequel se passe toute l’histoire est agréable. Un petit patelin où tout le monde se connaît, où les amitiés sont nombreuses. Mais où les secrets sont également présents, évidemment. 

Je me suis laissée guider par le scénario, celui-ci étant plutôt soutenu, offrant un rythme régulier avec de beaux rebondissements.  

En conclusion, je ne peux que vous le recommander chaudement si vous aimez avoir froid dans le dos. 

À propos de l’auteur

aufildespages chroniqueuse littéraire

Donnez moi votre avis