Frissons et passion sur la Route 66 

À quatre-vingts ans, Kathleen a besoin d’une aventure. Sa fille Liza insiste pour lui trouver une maison de retraite, alors qu’elle veut précisément le contraire : voyager ! Comme lorsqu’elle partait aux quatre coins du monde pour animer son émission touristique. C’est là qu’elle se sentait libre et vivante. Alors au diable les convenances : cet été, elle partira sur la célèbre Route 66, direction la Californie ! 

Liza est morte d’inquiétude. Sa mère n’est pas raisonnable ! Pourquoi ne se satisfait-elle pas d’une vie paisible, comme elle ? Quoique, entre son travail, son mari et ses deux filles, Liza s’épuise à s’occuper des autres. Et c’est sûrement pour ça que Kathleen lui a laissé son cottage en bord de mer, dans le voisinage d’un séduisant chanteur : dans l’espoir que Liza se laisse gagner par la tentation et envoie, elle aussi, tout balader… 

À vingt-cinq ans, Martha n’aurait jamais espéré trouver un job aussi excitant : conduire une vieille dame excentrique à travers les États-Unis ! L’occasion rêvée de quitter ses parents et un ex trop collant. Mais lorsque qu’un bel auto-stoppeur croise sa route, les doutes la reprennent. Si loin de chez elle, peut-elle se permettre de se laisser gagner par la passion ? 

8/10

480 pages

Merci à l’édition Harlequin et Netgalley

Kathleen a vécu, a voyagé, n’a jamais su rester en place. A 80 ans, elle est une source d’inquiétude permanente pour sa fille, Liza, avec qui elle n’a jamais vraiment créé un lien à cause de ses absences. 

Mais la vieille dame décide de réaliser un dernier grand rêve: parcourir la route 66, si célèbre pour tous les globbe-trotters. Contre l’avis de sa fille, elle engage une jeune femme qui sera son chauffeur tout au long du voyage. 

Martha n’est nulle part dans sa vie: elle a divorcé, n’a pas de travail, a du retourner vivre chez ses parents. Elle y vit d’ailleurs un véritable enfer nerveux. La proposition d’emploi sur laquelle elle tombe est une vraie aubaine: ça va lui permettre de sortir du foyer familial, de lui donner du temps pour réfléchir à sa vie. Et tant pis si elle a une peur panique de conduire… 

Ce joli road-trip débute avec des éléments au premier abord qui ne s’accordent pas. Une vieille dame de 80 ans, une jeune femme inexpérimentée, un voyage long et fatigant, aucune sécurité garantie. Et pourtant…  

La sauce prend dès le départ. Il faut dire que Kathleen est dotée d’un caractère vif, piquant et d’une curiosité pour la vie incroyable. Du haut de son âge, elle n’a pas peur de dire ce qu’elle pense, avec encore moins de douceur qu’avant.  

Sa fille ne démérite pas, d’ailleurs. Elle aussi, à sa manière, est capable de prendre de belles décisions imprévues, même si c’est la reine de l’organisation. Ces deux caractères sont en grande partie totalement opposés.  

Mais plus on avance dans l’histoire, alternant des chapitres suivant Kathleen et Martha, et ceux de Liza, et nous nous rendons compte qu’elles ne sont peut-être pas si différentes. Elles sont plutôt… complémentaires, je dirais. En tout cas, j’ai été prise dans le récit tout de suite. Le décor est coloré, tant du côté de la mère que de la fille. L’auteur nous propose des panoramas à couper le souffle, des petits coins douillet et une belle dose de magie. 

Ce roman est un vrai feel-good, un rappel à l’intérêt du lâcher prise, à se dire parfois: “on s’en fout!”. De quoi respirer et redresser la tête. Je l’ai vraiment apprécié! 

 

aufildespages

aufildespages chroniqueuse littéraire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :