Young adult

Le grand saut de Florence HINCKEL

Le grand saut de Florence HINCKEL

 Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam sont amis depuis la sixième. Aujourd’hui, ils entrent en Terminale, cette dernière année tant attendue, tant redoutée. Enfin la libération ? Une chose est sûre, bien que le soleil baigne leur petite ville de La Ciotat, chacun sent que l’orage gronde…

Les sentiments depuis trop longtemps inavoués de certains, les relations familiales bancales des autres, la pression de l’avenir… tout devient insupportable. Et ce n’est pas la gigantesque soirée chez Madeleine qui va suffire à leur changer les idées. Au contraire, c’est même peut-être là que tout va définitivement basculer…

Edition: Nathan jeunesse

Nombre de pages: 374 pages

Mon avis: L’entrée au lycée, c’est comme plonger dans l’inconnu. Il suffit de tomber sur les bons amis pour que tout se passe bien. C’est ce qui est arrivé, quelques années plus tôt, lorsqu’Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam ont passé les portes du bahut.
Depuis, lié par une amitié indestructible, ils savent qu’ils s’acheminent doucement vers une autre étape de leur vie. Ca ne les empêche pas d’avoir chacun leur petits et grands soucis à traiter: un grand frère qui tourne mal, une atmosphère familiale tendue, une rupture amoureuse, etc.
Il y a déjà eu énormément de séries littéraires parlant d’amitié entre lycéens et lycéennes: A la vie, à la mort. Tout le monde connaît. En général, ce genre d’histoires se passent dans des milieux aisés, protégés, dans lesquels les protagonistes ont peu de soucis comparables à ceux du commun des mortels.
Ce livre (que je pense être le premier d’une série) est, à ce point de vue, une véritable bouffée d’air frais. En effet, cette fois, il ne s’agit de jeunes adolescents pleins aux as, ni d’intrigantes machiavéliques. C’est la vérité toute nue, la vraie vie, qui est mise en lumière.
6 adolescents, avec 6 caractères différents, et menant chacun une vie pas forcément idyllique. Je l’ai dit plus haut, ils doivent affronter des problèmes réels, ceux que la vie peut apporter à n’importe qui: les difficultés financières, la difficulté d’affronter le regard des autres, les remariages, et bien d’autres choses encore. Et là est la vraie force de ce roman. Parce que, finalement, chaque lecteur a l’occasion de pouvoir se glisser dans la peau des personnages, puisque leurs vies ressemblent tellement à la nôtre.
Florence Hinckel a un vrai don pour nous faire espérer, malgré tout, à une fin heureuse. Elle possède la magie nécessaire pour que l’on croit à une amitié infaillible, celle qui supporte tout. Et là, moi, je dois: WAOUH!
J’ai vraiment pris plaisir à cette lecture. Pas un instant je ne me suis ennuyée, pas un instant je n’ai trouvé que c’était mièvre. Bien au contraire.
Le grand saut est le mot juste pour cette histoire. On vit avec ces adolescents tous les bouleversements qui arrivent quand on se prépare à entrer dans la vie adulte, quand on arrive à  la fin des années d’étude, et le lot d’incertitudes qui accompagne tout ça.
Je ne peux finalement que conseiller ce livre (oyez, professeurs de lycée). J’espère que c’est ce genre de livre que l’on pourra voir fleurir dans toutes les mains dans les années à venir.

Points attribués: 10/10

Je remercie l’édition Nathan jeunesse pour cette superbe lecture.

Il vous tente?

[su_divider]

Commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :