Young adult

I will shine de Jessica Jung

Rachel est élève à Séoul en dernière année à la prestigieuse école de K-Pop du légendaire label DB. Les règles sont claires : s’entraîner 24 heures sur 24 ; être parfaite ; zéro petit copain. Seules quelques élèves pourront intégrer le prochain groupe de K-Pop. 

Rachel est talentueuse, elle connaît les règles, et pourtant… La concurrence fait rage, tous les coups sont permis. Elle ne sait pas si elle aura assez de force pour réussir. Sans compter qu’elle n’est pas insensible aux charmes de Jason, la star masculine de DB. 

7 /10

400 pages

Merci à l’édition Nathan jeunesse pour ce voyage

Mon avis: Rachel s’accroche. Elle veut réaliser son rêve de devenir une star de la K-pop. Mais si, dans les shows, on a l’impression que tout n’est que fêtes et paillettes, dans les couloirs de l’académie c’est une autre histoire. 

La jeune fille doit affronter des professeurs plus que stricts, des élèves-adversaires, des défis sans cesse renouvelé. Et assumer en même temps une scolarité normale. La barre est mise très haut, et Rachel doit s’armer de courage… 

La trentenaire que je suis (si si, encore un peu) n’avait jamais entendu parler que de très loin de la K-pop. Aussi je débarquais ici en véritable territoire inconnu. Du coup, je n’étais pas du tout certaine d’être la candidate idéale. 

Après m’être renseignée un peu plus, j’ai découvert qu’il s’agissait en réalité d’un courant musical provenant de la Corée du Sud. Et qui dit Corée… dit discipline. Ce style englobe toute une série de variété, et les groupes fondés par l’académie sont propulsés sur les scènes mondiales. Bon ça y est, j’avais une vue d’ensemble. Je pouvais entamer ma lecture. 

Le premier chapitre nous place tout de suite dans le contexte. Rachel participe à un training media, une simulation d’interview sur un plateau de télévision. Voilà, ça y est, l’entraînement pesant est là. La jeune demoiselle nous explique son quotidien au sein de l’academie. Et l’envers du décor est loin d’être aussi pétillant qu’on pourrait le croire.  

En effet, une pression dingue pèse sur les épaules de chaque adolescent. Leurs capacités scéniques et musicales sont décortiquées et le niveau doit sans cesse être amélioré. 

On sent dans ce roman cette tension constante, cette crainte de ne pas être à la hauteur, ces règles imposées qui sont même parfois très intrusives. 

Je crois que je suis passée complètement à côté de l’aspect romance et de la star mania que représente la K-pop. Mais j’ai plutôt accroché à cette réalité bien difficile que l’on a l’habitude de camoufler avec de jolis sourires et de belles tenues à tous les adolescents qui suivent avec empressement les vidéos en ligne. 

J’ai plongée tête première dans un univers dont je n’avais jamais vraiment entendu parler, et j’en ressors avec une impression positive. Le récit est réaliste, et nous sommes pas seulement sur une histoire guimauve. 

Je pense que beaucoup de jeunes lecteurs pourraient bien être tentés par cette lecture! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :