Romans

Insoluble de James Patterson et David Ellis

Depuis l’assassinat de sa sœur ( Invisible, L’Archipel, 2016), Emmy Dockery, analyste au FBI, ne cesse d’identifier des crimes impunis là où ses collègues concluent à des morts accidentelles. 

À travers le pays, des sans-abri ou les personnes qui leur viennent en aide meurent sans que personne ne s’émeuve. Sauf Emmy, persuadée qu’un tueur est aux manettes. Un homme qui, selon son enquête, se déplace en fauteuil roulant. 

Pendant ce temps, Citizen David défraie la chronique. Ce justicier fait sauter le siège d’entreprises qu’il estime manquer d’éthique. Ne laissant aucun mort derrière lui, il s’attire les faveurs du public. Jusqu’au jour où il fait exploser, à Chicago, un centre d’accueil pour SDF. Bilan : près de deux cents morts. 

Parallèlement, l’ex-agent Harrison Bookman est chargé par une huile du FBI de surveiller Emmy, son ancienne petite amie, suspectée d’être la taupe qui livre des informations confidentielles à la presse au sujet de Citizen David. Mais quelqu’un d’autre surveille Emmy. L’observe, l’épie… Et attend le moment opportun pour frapper ! 

8/10

416 pages

Merci à l’édition L’archipel

Emmy Dockery sait ce qu’elle fait, et elle le fait bien. Bien que ses enquêtes aient la mauvaise habitude de l’entraîner dans des situations dangereuses, elle ne recule pas et fait tout ce qu’elle peut pour mettre des tueurs en série derrière les barreaux. 

Cette fois, sa hierarchie n’est pas vraiment derrière elle lorsqu’elle enquête sur le profil d’un tueur en série plutôt discret. Pourtant, elle vient de mettre le doigt dans un engrenage vraiment inquiétant… 

J’aime quand un roman se révèle haletant. Et c’est le cas avec cette histoire. Pour ceux qui n’auraient pas lu le tome précédent, je tiens à vous rassurer: moi non plus! Mais ça ne m’a pas empêché de suivre toute l’histoire. 

Emmy est un personnage vraiment très tenace, se mettant sur les traces des tueurs sans penser aux risques. Elle est méticuleuse, et malgré les séquelles qu’elle a pu garder de précédentes actions, ce n’est pas une femme qui a froid aux yeux.  

Autour d’elle gravitent quelques personnes plus ou moins intéressants, selon les rôles attribués. Un patron autoritaire, un amoureux qui ne la comprend pas, des collègues qu’elle en viendrait à considérer comme sa famille, des ennemis cachés… Voilà de quoi étoffer le récit principal.  

Cette histoire de tueur en série qu’a flairé Emmy me plaît. Nous partons sur d’infimes détails, et nous avons presque envie de prendre la pelle des mains de la jeune femme pour creuser nous-mêmes davantage! 

Les séquences d’actions sont bien construites, elles entraînent le lecteur dans le feu avant qu’il ait eu le temps de dire ouf! De quoi vous faire reposer votre tasse de café sur la table du salon pour vous agripper des deux mains au livre. 

Nous ne sommes pas ici sur un langage châtié. D’ailleurs, je ne suis pas certaine que cela correspondrait au style des personnages. C’est brut, raide, cassant, acéré. On ne s’embarasse pas de fioritures dans les détails.  

En bref, je vous présente un roman sombre et rude, mais doté d’éléments d’intrigue addictifs et d’une héroïne pas comme les autres! 

À propos de l’auteur

aufildespages chroniqueuse littéraire

1 commentaire

  1. Je l’ai aussi trouvé prenant ce roman et ai beaucoup apprécié Emmy 🙂

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :