Romans

La malédiction de Highmoor d’Erin A. Craig

Au manoir de Highmoor, isolé au milieu d’un vaste océan, le Duc Thaumas, a déjà perdu quatre de ses filles dans de dramatiques circonstances : noyade, chute, maladie… L’une d’elles, Annaleigh, refuse de croire à la folle rumeur selon laquelle elles seraient toutes maudites. En se rendant sur le lieu du tragique accident de sa soeur Eulalie, Annaleigh découvre un passage caché dans la falaise. Une porte mystérieuse ouvre sur un royaume qui fait oublier tous leurs soucis aux jeunes duchesses. Noyées dans la joie et les fêtes, elles dansent chaque soir jusqu’à l’aube, épuisées, enivrées, envoutées… Seule Annaleigh réussit à s’arracher à ces bals hypnotiques, déterminée à comprendre la puissante malédiction de Highmoor, au risque comme ses soeurs d’y perdre la vie… 

9/10

576 pages

Merci à l’édition Casterman pour ce sombre conte 

Mon avis: Annaleigh enterre une autre de ses sœurs… Une malédiction semble planer sur sa famille. Elles étaient 12 filles, mais au fil des années leur nombre se réduit régulièrement. Aussi le deuil est présent en permanence sur le domaine de leur père. 

Jusqu’à ce que leur belle-mère arrive à convaincre celui-ci de lever ce voile sombre de leurs vies, et de permettre à ses filles de vivre une adolescence normale. C’est l’occasion de renouveler leurs garde-robes, et de se rendre à des bals en espérant rencontrer des soupirants…. 

Cela aurait pu être un simple conte où les robes de princesse, les bals, et les coups de foudre se succèdent: “Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants”… 

Mais nous sommes dans une atmosphère beaucoup plus sombre, et nettement plus intéressante.  

Annaleigh est la narratrice. Grâce à ce qu’elle nous raconte, on explore l’histoire familiale des Thaumas. Une famille très connue dans les alentours, mais que pour autant on fuit par peur des rumeurs de malédiction qui pèserait sur leurs têtes.  

La jeune fille se pose beaucoup de questions sur la mort de ses sœurs aînées, depuis le dernier enterrement. L’explication donnée ne la convainc pas, et elle est persuadée qu’il y a quelque de pas net. Discrètement, elle enquête, fait des rencontres en tout genre.  

Je me suis laissée porter par ma lecture. Le nombre de sœurs évoluant dans l’histoire, mêlant leurs caractères et leurs espérances, nous permet une multitude d’interactions en tout genre.  

Un mystère attirant et effrayant à la fois, qui nous emmène sur des chemins particuliers. On se trouve face à un mélange de conte de fée, de magie, de sorts, de vengeance. Nous découvrons tout cela un peu à la fois, et ça nous laisse en haleine jusqu’au bout. 

J’ai adoré ma lecture! Une réécriture de conte, ça me plaît toujours. Surtout lorsque c’est particulièrement bien réalisé. 

Commentaires

30/11/2021 à 21 h 22 min

Je vais finir par l’emprunter, on l’a acheté à ma médiathèque et il me fait de l’oeil depuis un moment…



Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :