Littérature jeunesse

Les Chevaliers des Gringoles tome 3: Le secret du Ki d’Erwan JI

Edition: Nathan jeunesse

Nombre de pages: 235 pages

0 %

Résumé: Après la découverte du monde de Léo, la naissance de Willow et la transformation de Gus, je pensais que plus rien ne pourrait m’impressionner. C’était avant de savoir ce qu’on trouverait dans les Monts Zinzolins. Ce jour-là, Léo m’a dit qu’on ne serait plus jamais les mêmes. Ça tombe bien, parce qu’une nouvelle mission se profile à l’horizon, et d’après Pigeon, on n’a que 2,7% de chances d’en sortir vivants. On aura bien besoin d’être différents si on veut changer le cours de l’histoire. 

Merci à l’édition Nathan jeunesse pour cette superbe aventure!!

Mon avis:Alors que Willow grandit, une nouvelle découverte attend les Chevaliers des Gringoles. En effet, Willow n’est pas un animal commun, on le sait déjà. Mais les adolescents vont en apprendre beaucoup plus sur elle qu’ils ne pouvaient le penser. 

Ce troisième tome, je l’attendais! Evidemment! 

Après les coups de cœur des deux premiers (et pour parler plus clairement, je suis fan de la plume d’Erwan Ji depuis le roman J’ai avalé un arc-en-ciel), je ne pouvais que trépigner pour découvrir cette troisième partie des aventures des Chevaliers des Gringoles. 

L’humour est toujours aussi présent! Les réparties des personnages, et surtout concernant Gus, sont à mourir! J’aime les petits jeux de mots, le sens du spectacle de ce petit personnage! 

Wesley n’est pas vraiment en reste, mais pour sa part, c’est très souvent dans ses réflexions que l’on entend des expressions très colorées.  

Quant à Léonora, elle est plus discrète, mais aussi plus affirmée finalement. Elle dit ce qu’elle pense, et pense vraiment ce qu’elle dit. Pas de faux semblants avec elle. 

En plus de ce trio, et on pouvait le voir venir dans le second tome, Drake et son pigeon métallique viennent rejoindre les aventures de nos chers amis. Taiseux, mais très réfléchi, il apporte une belle stabilité d’idées à la bande. 

Ce qui en fait donc un quatuor haut en couleur, malin, et débrouillard. Pile ce qu’il faut! 

Les dessins de Papaya sont a-bso-lu-ment splendides! Je ne me lasse pas d’admirer les représentations qu’elle fait de l’histoire. Elle a crée des personnages vraiment très chouettes, et le décor qu’elle leur offre est vraiment à détailler à chaque nouvelle illustration! 

Vous le saviez, mais je vous le répète: C’est une série qui ne demande qu’à être découverte!! Petits et grands, vous allez pouvoir savourer! 

11 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :