Young adult

Les chroniques de l’érable et du cerisier tome 1: Le masque de No de Camille MONCEAUX

Edition: Gallimard jeunesse

Nombre de pages: 412 pages

0 %

Résumé: Japon, XVIIe siècle, début de l’ère Edo. Enfant abandonné, Ichirô est recueilli et élevé loin du monde par un ancien samouraï qui lui enseigne la voie du sabre. Quand des événements dramatiques bouleversent sa vie, le garçon se retrouve à quinze ans sur les routes qui le conduisent à Edo. Ichirô va devoir survivre seul dans une ville labyrinthique où l’attendent mille dangers. Une nuit, il découvre une mystérieuse jeune fille, au visage dissimulé, qui vit recluse dans un palais… 

Merci à l’édition Gallimard jeunesse pour cette belle découverte 

Mon avis: Ichirô a été receuilli, alors qu’il n’était qu’un bébé, par un ancien maître samouraî, vivant en solitaire. L’homme décide de le garder auprès de lui, et de lui offrir une formation digne des plus grands guerriers. 

Ichirô grandit entre l’esprit maternel et bienveillant de leur vieille servante, et l’esprit analytique et réservé de de son maître. Jusqu’au jour où un drame se produit, qui l’oblige à fuir.  

Sa nouvelle vie en solitaire va lui apporter de nombreuses expériences, bonnes ou mauvaises. Au fil du temps, il se stabilisera et fera des découvertes assez curieuses… 

Lorsque j’ai reçu ce premier tome, j’ai d’abord été enchantée de sa présentation. Une couverture avec un dessin particulier, une tranche colorée représentant des fleurs de cerisier et une taille appréciable. 

Ne sachant pas du tout à quoi m’attendre, je me suis installée avec mon roman et j’ai découvert Ichirô. Je me suis laissée porter par ma lecture, et assez rapidement, je suis entrée dans le récit.  

Le trio de départ se complète parfaitement. Chacun apporte un caractère différent, et nous nous sentons bien dans ce microcosme. L’auteur glisse un petit mystère que l’enfant qui raconte l’histoire a peine à comprendre.  

Nous suivons les pas d’Ichirô, obligé de quitter son cocon, alors qu’il est devenu adolescent. Livré à lui-même, il nous raconte son parcours, et ses rencontres. 

Les personnages qu’ils rencontrent sont vraiment intéressants. On entre là dans des traditions japonaises ancrées et importantes. L’auteur a réussi à nous faire voyager dans le temps, nous permettant de nous rendre compte de cet univers si particulier, et surtout de l’apprécier. 

Je ne me suis pas ennuyée une seconde. J’avais un peu peur de tomber sur un récit de bataille, de guerriers et de récits militaires à n’en plus finir. Hors, nous sommes plutôt sur un panorama complet de la culture japonaise du XVIIè siècle. J’ai donc été très intéressée par ce que je lisais. 

J’ai le bonheur de vous dire qu’il s’agit d’un premier tome. D’ailleurs, les dernières lignes nous laissent sur une nouvelle énigme à découvrir. J’ai donc bien hâte de retrouver ce jeune homme si courageux et intéressant. 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :