Romans

Les soeurs du Titanic de Patricia Falvey

Quand les vies de deux sœurs irlandaises se trouvent bouleversées par l’une des catastrophes les plus marquantes du XXe siècle. Un drame historique plein d’émotion, conté avec beaucoup de délicatesse par l’auteure des Filles d’Ennismore. 

Il est des sœurs que tout sépare… 

Nora est la fille adulée, l’enfant chérie promise à devenir gouvernante dans une riche famille américaine. Delia est la rejetée, celle qui est condamnée à n’être jamais plus que l’ombre de sa sœur, une servante sans qualités. 

Mais le jour où les deux femmes quittent leur Donegal natal pour embarquer sur le Titanic, le destin rebat soudainement les cartes. 

Si Nora compte parmi les nombreuses victimes, Delia, elle, s’en sort miraculeusement. Et si c’était sa chance d’exister enfin ? Arrivée sur les docks de New York, elle décide de se faire passer pour son aînée. Mais alors qu’elle s’attache peu à peu à son employeur, un veuf séduisant, et à la petite fille de celui-ci, la jeune femme s’inquiète : combien de temps peut-elle vivre sur un mensonge ? Et pourquoi ce sentiment que Nora, perdue dans les flots de l’Atlantique, pourrait revenir à tout moment réclamer son dû ? 

7/10

352 pages

Merci à l’édition Belfond pour ce voyage!

Mon avis: Nora et Delia sont soeurs. Pourtant, tout les oppose. Si l’une est chérie par sa mère, l’autre en est totalement rejetée. Par un hasard de circonstance, elles embarquent en direction de New-York sur le Titanic. Cette traversée, que l’on sait tragique, va bouleverser leur avenir respectif. 

Delia ayant survécu au naufrage, elle décide de prendre la place de sa soeur, et de se rendre à l’emploi prévu pour elle: être gouvernante pour une petite fille de 9 ans. Elle est loin d’imaginer tout ce que cela va entraîner comme conséquences… 

Dès que j’entends le nom du célèbre paquebot, je marque un temps d’arrêt. Je ne peux m’empêcher de m’intéresser à tous les titres s’y rapportant. C’est donc sans surprise que j’ai fait la demande de ce roman! 

Nous suivons deux jeunes filles issues de la campagne irlandaise, qui vont faire le voyage de leur vie.  Un naufrage dramatique plus tard, nous n’en retrouvons qu’une seule. Delia, l’abandonnée, la mal-aimée, se retrouve à pouvoir faire le choix de sa vie: respecter ce qui a été convenu et terminer comme servante, ou prendre la place de sa soeur et obtenir une position plus enviable.  

Delia est un personnage particulier. Discrète, silencieuse, et fragile par certains côtés, elle est pourtant capable de grandes décisions. Dans son intrigue, nous nous retrouvons un peu dans un décor à la Jane Eyre. Sans vouloir trop en dévoiler, l’attachement envers la petite fille don’t elle a la charge va aller crescendo… 

J’ai lu ce titre en deux soirée, étant totalement prise dans l’histoire. Elle est bien amenée, et l’intrigue est plutôt réaliste. J’avais lu il y a longtemps Les filles d’Ennismore, du même auteur, qui m’avait plu également! 

À propos de l’auteur

aufildespages chroniqueuse littéraire

1 commentaire

  1. Oh, ça doit être agréable à lire ça !

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :