Romans

La cuisinière de Mary Beth KEANE

 Immigrée irlandaise courageuse et obstinée arrivée seule à New York à la fin du XIXe siècle, Mary Mallon travaille comme lingère avant de se découvrir un talent caché pour la cuisine. Malheureusement, dans toutes les maisons bourgeoises où elle est employée, les gens contractent la typhoïde, et certains en meurent. Mary, de son côté, ne présente aucun symptôme de la maladie. Au contraire, sa robustesse est presque indécente. Des médecins finissent par s’intéresser à son cas, mais la cuisinière déteste qu’on l’observe comme une bête curieuse et refuse de coopérer. Pourquoi la traite-t-on comme une malade alors qu’elle est en parfaite santé ? Les autorités sanitaires, qui la considèrent comme dangereuse décident de l’envoyer en quarantaine sur une île au large de Manhattan. Commence alors pour Mary Mallon, femme indépendante, un combat à armes inégales pour sa liberté…
Mon avis: Que de fois j’ai soupesé ce livre dans ma librairie préférée… Et finalement je l’ai reçu pour mon anniversaire. Evidemment, il n’est pas resté longtemps en attente sur ma table de nuit, et je me le suis mis sous la dent dès la première occasion!
J’avais un peu fouiné le net pour trouver l’histoire de Mary Mallon, et donc découvert sa biographie. Ce qui m’avait encouragé à découvrir ce qu’en disait ce livre.
Je n’ai pas été déçue du tout. Les pages recèlent de nombreuses recherches historiques de la part de l’auteur, prouvant que le sujet a été traité avec beaucoup de sérieux.
Le récit de la vie de Mary est particulier. Accusée de transmettre la typhoïde, elle se retrouve « enlevée » et emprisonnée dans un centre pour malades tuberculeux. Elle ne croit pas une seconde à cette accusation et fait tout pour être libérée.
Le patient sain qu’elle est intrigue les médecins et les scientifiques qui lui feront passer toutes sortes d’analyses.
J’ai vraiment été agréablement interpellée par ce sujet, car il est clairement décrit. Les questions que peut se poser ce genre de patient, ses attentes, ses déceptions et ses peurs… tout y est relaté.
J’ai un peu moins apprécié par contre la petite pesanteur concernant son histoire d’amour avec Fred à certains moments.
Mais dans l’ensemble, c’est un très bon livre, que je recommande.
Points attribués: 8/10
Petit bonus: Voila une photo de la véritable Mary Mallon, prise à l’hopital

[su_divider]

Romans

La méthode Charlotte de Sylvain DESVAUX

 Jules est un bon mangeur. Jules est obèse. Jules aime sa femme, son chien et son frigo, pas nécessairement dans cet ordre.
Lorsqu’il rentre chez lui après sa journée de travail, Jules ne soupçonne pas un instant la surprise qui l’attend au fond de son freezer…
 Mon avis: Waouh, j’applaudis Charlotte!!!
Qui est Charlotte? La femme de Jules…
Pour Jules, rien ne compte plus que manger. il est capable de se souvenir des repas engoufrés durant les 13 derniers jours…
Mais Charlotte a envie d’autre chose, et fait en sorte d’atteindre son but.
C’est tout en finesse, et détonant! En quelques pages, on passe de l’horreur complète  à un happy end. Il fallait le faire, doser les détails pour que tout ne soit pas dit dés le départ.
bref, chapeau à l’auteur.. Je vais de bonne surprise en bonne surprise, au fil de ses nouvelles
Points attribués: 8/10 
Merci à Sylvain Desvaux pour cette lecture haute en couleurs
[su_divider]
Romans

Py quests: Sanctus apostolus de J.M Seybald

  « Cet homme, je l’ai rencontré lorsque j’avais six ans, même silhouette, même physique ; il n’a pas changé.
La souvenance de ses paroles imprègne mon esprit.
– John, tu es l’Unique et l’Héritier. »
Empêtré jusque-là dans sa routine, l’apparition d’un homme tire John Py de sa torpeur : il a douze jours pour retrouver six sages et déchiffrer une énigme. Le nombre six est là, partout, apparaît et disparaît. Un phare, rassurant et inquiétant à la fois, oscille entre le bien et le mal. L’équilibre est fragile et peine à choisir son camp. Symbole de l’harmonie ou chiffre de la bête ? John doit forcer le destin à tendre vers une éthique idéale.
Issu d’une longue lignée chevaleresque, cet ingénieur en informatique, maniant les chiffres, est aussi capable de sonder les consciences. Le paladin des temps modernes part en croisade contre le mal incarné, par le prince Amalik. Une errance s’amorce entre Paris, New York, Londres, Bruxelles et des contrées parfois hors du temps.
Mon avis: Mystère et énigme à déchiffrer…
John Py se retrouve pris dans un tourbillon d’évènements plus surprenants les uns que les autres.
D’énigmes déchiffrées en courses poursuites, le ton est donné: l’intrigue est vaste.
Six femmes se verront attribués des rôles particuliers, dans lesquels elles assumeront une tâche définie.
John est entouré d’une organisation complète, ayant tous les moyens d’assurer sa sécurité contre leurs ennemis, les « bleus », et de lui offrir un mode de vie sans manque.
La trame est belle, l’histoire est bien bâtie.
MAIS…
Malheureusement, j’ai très vite décroché. Pas du fait de l’histoire elle-même, mais du fait de la lourdeur du texte. Je me suis très vite retrouvé face à des phrases faisant 5 lignes, pleines de vocabulaire élaboré. Parfois tellement élaboré d’ailleurs que j’en perdais le fil.
Des redondances à gogo, des lourdeurs sur certains points (les prénoms, les « sages » et autres) m’ont vraiment rebuté.
J’ai lu le livre, mais je n’ai pas accroché aux personnages. Une description rapide de leurs physiques, mais rien d’autre, ne m’ont pas permis de visualiser vraiment. Aucun n’avait un caractère bien défini, et ils sont restés pour moi cette fois des personnages de papier.
Il y a également très très peu de dialogues, rendant les échanges entre les protagonistes vraiment pénibles.
Bref, j’ai apprécié l’histoire, mais pas le style d’écriture.
Points attribués: 5/10
Je remercie l’édition Panthéon pour cette lecture.
[su_divider]
Romans

Dragon Burger, sauce bichon de Sylvain DESVAUX

Un mage et un barbare qui s’en vont chasser des monstres au fond de mines naines, quoi de plus normal ?
Mais quand cette aventure se déroule dans le sous-sol Parisien, de nos jours, il y a dragon sous roche… et la sauce est de Bichon !
Mon avis: Placer des personnages du monde Fantasy dans la cuisine d’un restaurant parisien, il fallait oser… Eh bien l’auteur l’a fait!
Détonnante, surprenante, cette nouvelle est une vraie pépite!
En quelques pages, tout un monde est exploré, par les exploits passés des protagonistes féériques. En cohabitation complète, deux parisiens, humains et fiers de l’être servent une cuisine tout à fait originale, dont les clients raffolent, sans se douter que c’est un nain et une elfe qui les servent.
Mon personnage préféré, même s’il ne tient qu’un tout petit rôle, c’est Bichon, préposé à la sauce. Même si son physique n’est pas flatteur (verdâtre le pauvre, il faut la porter cette couleur!), il m’a touché avec ses petits airs de malheureux et son attachement à sa fameuse sauce au sang de dragon.
J’ai passé un chouette moment en leur compagnie.
Points attribués: 8/10
Je remercie Sylvain Desvaux pour cette lecture fantastique
[su_divider]
Littérature jeunesse

Les filles chocolat tome 5: coeur vanille de Cathy CASSIDY

 Honey va vivre avec son père en Australie. Déterminée à prendre un nouveau départ, elle ne pouvait pas être plus loin des moments difficiles à Tanglewood. Sa nouvelle vie est un rêve devenu réalité – jusqu’à ce que commence l’école. Les filles sont différentes des amis de Honey en Angleterre et la seule personne qui semble la comprendre est le garçon mignon de la plage avec qui elle discute en ligne. Mais quand ce dernier, les filles à l’école et même son père commencent à ne plus tenir leurs promesses, en qui peut-elle faire confiance ? Seule de l’autre côté du monde, le passé de Honey est sur ​​le point de la rattraper.. 
Mon avis: Je l’attendais avec impatience, et je n’ai pas été déçue du tout!!
Comme tous les autres tomes, ce livre-ci traite de problèmes liés à l’adolescence. Dans ce cas-ci, les risques d’internet.
Et le sujet est vraiment super bien traité. Les personnes inconnues, bizarres, qui peuvent parsemer les réseaux sociaux sont formidablement décrites, et suffisamment sombre que pour montrer la réalité des choses au jeune public.
Mis à part cet aspect, on comprend un peu mieux Honey que dans les autres tomes, où elle n’apparaissait que comme la mauvaise. Il ressort en réalité qu’un mal-être profond l’avait entraîné dans des frasques de plus en plus graves.
Le parcours de Honey pour se reconstruire est lui aussi bien décrit, les rumeurs scolaires bien racontées.
Bref, c’est un vrai petit bijou.
La fin du livre me laisse rêver à une suite, qui sait?
Points attribués: 9/10
[su_divider]
Romans

Vienne l’hiver de Sylvain DESVAUX

 Un petit vieux comme Raymond, vous en connaissez sûrement un, au moins de vue.
Assis sur son banc dans le parc, seul, à rêvasser et à regarder passer les gens en attendant la suite des évènements…
Mais ce jour-là, il va recevoir une visite pour le moins inhabituelle. 
Mon avis: 14 pages de poésie et de douceur.
Une histoire toute simple: un vieux monsieur sur un banc, et une apparition.
Mais j’ai beaucoup aimé la tournure des choses. L’écritue est belle, déliée. J’aime les tournures de phrases, l’ambiance automnale et les feuilles d’arbre transportant des souvenirs…
Cette nouvelle me donne envie de lire les autres écrits de l’auteur, ce que je ferai très bientôt d’ailleurs.
Points attribués: 8/10
Merci à Sylvain DESVAUX pour cette jolie découverte
[su_divider]
littérature enfantine

Solan, le petit dragon rouge de Jeanne DELHOMBRE

Mourant de faim et d’épuisement, le petit dragon est rejeté par les vagues sur la plage lorsque Jono le gentil Notulon le trouve. 
Pourquoi et comment a-t-il quitté son île ?
Mon avis: Voila mon premier livre enfant reçu en service presse.
Une jolie petite histoire d’un dragon qui ne peut ni voler ni cracher du feu.
Un rappel au conte du vilain petit canard, version dragonesque.
C’est léger, se lit à tous les âges, et qui peut intéresser toutes les tranches d’âge, et qui peut tenter garçons ou filles.
Ce petit Solan m’a donc emmené dans un petit voyage initiatique, prouvant sa bravoure et son courage.
Je le testerai bientôt sur mes lardons, qui à eux tous, réunissent toutes les tranches d’âge hihi
Points attribués: 7/10
Merci à l’édition Chloé des Lys pour ce petit voyage.
[su_divider]
%d blogueurs aiment cette page :