Le temps d'un café

Sorties littéraires des Editions Albin Michel

Cette fois, c’est chez Albin Michel que je suis allée me promener. Du coup, là aussi, j’ai fait des découvertes. Je vous les montre? Rien ne destinait la jeune Manon …

Le temps d'un café

Sorties littéraires de l’Edition Livre de Poche

Je suis allée visiter ce matin le site de l’édition Livre de Poche. Deux livres ont retenu mon attention. Oui, je sais, à ce train, à force, ma PAL risque …

Biographies

Agatha Christie, La romance du crime de François RIVIERE

Avec ses 2,5 milliards de livres vendus dans le monde, Agatha Christie (1890-1976) est l’auteur le plus lu après Shakespeare. Et seule la Bible dépasse son oeuvre en nombre d’exemplaires vendus ! Romancière anglaise, adorée par le public français, qui la découvrit en 1927, elle a créé deux personnages mythiques du roman policier : Hercule Poirot et Miss Marple. Son oeuvre a été maintes fois adaptée au cinéma et à la télévision, rassemblant toujours de nombreux spectateurs.
François Rivière dresse le portrait de cette femme secrète, pétrie de morale mais expert ès poison (elle connaît tous les secrets mortels des poisons) dont l’oeuvre est lue et relue par les petits et les grands
Mon avis: Agatha Christie était un écrivain totalement inconnu pour moi. Ce livre de 210 pages, illustré de nombreuses photos, m’a fait découvrir ce personnage haut en couleur.
Petite fille, je l’ai trouvée plutôt attachante, avec ses rêves, son imagination et sa tenacité.
Jeune fille, elle persévère et sa volonté finit par payer. Qu’il est difficile parfois de se mettre en tête que dans les années 20, la liberté des femmes n’était pas aussi présente qu’aujourd’hui. Malgré cela, elle savait ce qu’elle voulait, et est arrivée à atteindre ses objectifs.
Ce livre nous parle de sa vie familiale, de ses premières réussites, de ses déboires, et des adaptations de ses écrits.
C’était une femme, qui à mon sens, à vécu tout son seul dans un style victorien: ses chiens, ses fleurs avaient une très grande importance pour elle. Ses habitudes domestiques, venues de sa mère et de sa grand-mère, lui étaient indispensables.
J’ai été agréablement surprise par la vie de cette femme, qui bien qu’ayant des revenus suffisants, n’a jamais mené la « grande » vie, n’a pas dilapidé sa fortune.
J’ai vraiment apprécié ce livre.
Points attribués: 9/10
[su_divider]
Le temps d'un café

Sorties littéraires de cette semaine

Voila, ca y est, j’ai trouvé des challenges qui me plaisent. Me voici donc partie pour vider ma PAL (236 livres recensés tout de même) en essayant de penser à …

Le temps d'un café

PAL

Après un peu de travail et de patience, j’ai enfin terminé de remplir ma page « PAL (pile à lire). La liste est donc enfin complète. Il ne me reste plus …

Documents

Jamais sans ma fille de Betty MAHMOODY

 Dans l’avion qui l’emmène à Téhéran avec son mari, d’origine iranienne, et sa fille, pour quinze jours de vacances, Betty a le sentiment d’avoir commis une erreur irréparable… Quelques jours plus tard, son existence bascule dans le cauchemar. Le verdict tombe : ‘Tu ne quitteras jamais l’Iran ! Tu y resteras jusqu’à ta mort.’ En proie au pouvoir insondable du fanatisme religieux, son mari se transforme en geôlier. Elle n’a désormais qu’un objectif : rentrer chez elle, aux Etats-Unis, avec sa fille. Quitter ce pays déchiré par la guerre et les outrances archaïques, ce monde incohérent où la femme n’existe pas. Pour reconquérir sa liberté, Betty mènera deux ans de luttes incessantes. Humiliations, séquestration, chantage, violences physiques et morales. Rien ne lui sera épargné 

Mon avis: j’ai lu ces 403 pages en quelques jours. C’était une redécouverte, car j’avais lu ce livre il y a déja quelques années.
Betty nous décrit son histoire avec force détails, et beaucoup de réalisme.
Par ses yeux, on découvre ce que pouvait être l’Iran, après la révolution que ce pays avait vécu dans les années 80.
La sévérité, la peur, le fanatisme sont bien décrits. Malgré tout, elle a pu garder de l’objectivité dans ses écrits, suffisamment pour reconnaître qu’il ne faut pas systèmatiser un comportement à tous les habitants d’un même pays. J’admire beaucoup cela.
Elle et sa fille ont vraiment vécu une horreur pendant presque deux ans: maltraitance, séquestration, etc ont fait partie de leur lot quotidien.
Sa ténacité à garder sa fille auprès d’elle me laisse admirative.
J’ai été émue par ce récit et ce livre va rester présent dans ma bibliothèque.
Points attribués: 9/10
Le temps d'un café

Lectures communes

Bonjour à tous les lecteurs!! Je me penche sur de nombreux blogs littéraires ces derniers jours, et j’y ai découvert une activité qu’il me plairait bien de faire: les lectures …

Romans

Demain j’arrête de Gilles LEGARDINIER

Et vous, quel est le truc le plus stupide que vous ayez jamais fait ? Comme tout le monde, Julie en a fait beaucoup. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu – obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier…

Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants.

[su_quote]Extrait: Je plonge sous la banquette arrière. Sophie démarre le moteur:   – Laissons lui un peu d’avance. D’autant que ma bagnole n’aime pas le ralenti. Je n’ose pas sortir la tête. – Est ce qu’il remonte le boulevard? – Tout à fait. – Il a un sac à dos? – Oui, et un beau petit cul. – Sophie! – On est là pour surveiller, alors je surveille[/su_quote]
Mon avis: Que dire de ce livre, et surtout des sensations qu’il procure? douceur, tendresse, rires, amitiés, rocambolesque… tellement de mots bien agréables pour un livre hors du commun.
un homme qui écrit comme un femme, et qui crèe un personnage féminin absolument adorable.
j’ai ri plusieurs fois, ai été touchée plusieurs fois, bref ce n’est que du bonheur.
Le personnage principal, une jeune femme dynamique, est attachante dès le départ. Ses petites lubies, sa curiosité, ses principes… tout est là pour nous donner l’image d’une personne adorable.
Points attribués: 10/10
 [su_divider]
Le temps d'un café

Début de l’aventure

Après quelques articles concernant des livres, je réalise que je me suis pas présentée. Oups… je vais donc remédier à cela. je suis une lectrice plus qu’assidue. J’ai appris à …

Le temps d'un café

http://www.boosterblog.com