Ella est une jeune sorcière sans dons, enjouée et pétillante, vivant tranquillement dans le monde des humains, où elle suit des cours à l’Université de Springfall. Cette année encore, elle va assister aux côtés de ses deux puissantes sœurs à la fête de la communauté des sorcières. Mais cette édition est particulière  : les sorcières et les dieux ont décidé de faire cesser le conflit qui perdure entre eux depuis des décennies. Pour sceller cette paix, ils organisent un mariage entre un représentant de chaque communauté.
Ella est outrée d’apprendre que sa sœur Méroé est la sorcière désignée pour cette union, et encore plus lorsque le maître des dieux, Zeus, présente le futur marié  : son petit-fils Deimos, dieu de la Terreur. Froid et arrogant, ce dernier a la forme terrible et noire de la nuit. Ella ne peut pas y croire : hors de question que sa sœur épouse l’incarnation même de la Terreur  !
Mais Deimos bouleverse les négociations en refusant la fiancée qui lui est imposée. Il désigne lui-même la promise qu’il a choisie  : la sorcière sans dons à laquelle personne ne s’attendait, Ella.

7.5/10

432 pages

 

Ella n’est pas comme toutes les autres femmes de sa famille: Issue d’une lignée de sorcières, elle est la seule à ne pas avoir de pouvoir particulier. Elle a donc décidé de vivre sa vie le plus normalement possible. 

Mais lorsqu’une entente entre sorcières et dieux est établie, moyennant une union, Ella se retrouve sans l’avoir voulu dans l’arène de pouvoirs. 

La voilà mariée, elle, sorcière sans don, à un dieu de la Terreur. Une situation dangereuse et sensible, face à laquelle Ella doit faire face… 

J’avais été intriguée par ce résumé. Une belle romance, avec une belle dose de magie et de déité, je me suis dit que ça pourrait être sympa. Et j’ai eu raison!  

J’ai reçu ce titre pour mon anniversaire, et je n’ai pas pu résister longtemps à le découvrir. Je l’ai lu sur un week-end, installée au soleil.  

Alors, ce n’est pas de la grande littérature, il faut se le dire. Quelques petites faiblesses et répétitions de vocabulaire ont un peu desservi l’ensemble, je trouve.  

En dehors de cela, j’ai beaucoup aimé l’histoire. La relation Ella-Deimos est piquante, et attendrissante en même temps. C’est un style déjà bien connu: un bad boy sombre, cette fois doté de pouvoirs surnaturels, qui succombe à la douceur d’une jeune fille innocente et naïve. Bon. Pourquoi pas? Ca marche bien en tout cas. 

Le décor et les personnages satellites sont tout à fait dans la thématique. On voyage entre dieux, sorcières, demeure des dieux et secrets plus ou moins bien gardés.  

Il s’agit là d’un premier tome. Eh bien, je me suis laissée prendre au jeu. Et j’ai très envie de découvrir la suite. Le second tome sortant le 6 juillet, je pense qu’il pourrait m’accompagner durant mes vacances hihi. 

aufildespages

aufildespages chroniqueuse littéraire

3 commentaires

  1. J’ai beaucoup apprécié ce premier volet mettant en lumière un dieu assez méconnu et une sorcière des plus charmante. Le pertinent mélange des univers mythique et mystique est une pure réussite et le second volet, que je viens de terminer, est encore plus délicieux !

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :