Le temps d'un café

Tag PKJ: La France

Bonjour les amis!

Je ne l’ai pas vu hier, heureusement Bettie Rose l’avait fait. PKJ nous a concocté un nouveau Tag pour cette semaine, sur le thème de la France.

Un pays que j’ai très très très envie de visiter. Versailles, le Louvre, Paris, Marseille, la Provence, la Vendée, Nice, Cannes… Bon j’arrête là, sinon je fais ma valise de suite hihi.
C’est parti pour un minitrip littéraire pur France.

1) Citez un livre où toute l’intrigue se passe en France.

J’avais vraiment apprécié ce roman se déroulant à la Belle époque (période que j’aime énormément!!)

À, Paris, tout se vend….
À 16 ans, Maude fuit la Bretagne pour Paris, capitale en ébullition à la veille de l’Exposition universelle de 1889. Face aux difficultés pour subsister, elle postule à l’annonce d’une agence qui fournit des faire-valoir et chaperons aux jeunes filles de bonnes familles. Grâce à ce poste ingrat, Maud prend son destin en mains…

 

 

2) Citez un livre qui met en scène un personnage français alors que l’auteur ne l’est pas.

Sans doute parce que je viens de plonger dans un autre de ses romans, je ne pouvais penser qu’à Dan Brown et à ses énigmes françaises. Son Inspecteur bézu Fache (interpreté par Jean Reno dans le film, acteur que j’aime énormément), est un français pur et dur.

3) Citez un livre pour lequel un élément de couverture rappelle la France.

Il n’est pas dans ma Pal, mais il me fait vraiment envie!

 » Pour présenter mon livre Métronome, j’ai arpenté la France du nord au sud, à la rencontre de mes lecteurs.
Certains m’ont demandé des précisions pour retrouver telle tour oubliée, tel morceau caché de la muraille de Philippe Auguste ou cette première cathédrale parisienne cachée sous un parking. Je me devais de leur donner à voir les traces de cette aventure de Paris, les restes des vingt et un siècles qui ont fait notre pays. Avec ce Métronome illustré, mon objectif est de vous permettre de découvrir facilement ce qui subsiste d’un passé que nous croyons, parfois à tort, enfoui à jamais.
Car lorsque les hommes ont oublié, les pierres, elles, se souviennent…  » Lorànt Deutsch

4) Citez un livre où l’intrigue se passe en France mais pas à Paris.

J’en avais une foule à vous montrer, mais le jeu était d’en choisir un seul!

En 1936 dans une ferme du Limousin, Colombe, 15 ans, vit avec ses frères : Silvère, qui aspire à devenir prêtre, et Marceau, un homme violent. Ce dernier la troque contre une somme d’argent à Anselme Varet, qui recrute pour l’atelier de dentelles de sa cousine à Bellac. Détestée par sa nouvelle patronne Hélène, Colombe doit se battre pour se faire une place.

 

 

 

5) Citez un livre qui évoque l’Histoire de France.

Ah zut, je vous ai déjà parlé de Métronome. Bon bah pas grave, j’en ai d’autres sur mes étagères.
Du coup, j’ai décidé de m’arrêter sur un élément de l’Histoire de France, un élément parfumé…

«La gloire est éphémère, seule la renommée est durable.» Près de deux siècles d’histoires d’amour et de beauté, perlés de tant de parfums imaginés, se sont écoulés depuis qu’un jour de 1828 Pierre-François-Pascal Guerlain (1798-1864), parfumeur-chimiste de son état, ouvrit sa première boutique, rue de Rivoli, non loin du très chic hôtel Meurice, à Paris… Son destin avait été scellé bien des années auparavant, dans ce berceau d’odeurs où s’écoula sa petite enfance à Abbeville, auprès de son père, marchand d’épices et potier d’étain. Muscade, cannelle, vanille, poivre venus de terres lointaines avaient fait rêver l’enfant et nourri sa mémoire à jamais. Des velléités d’indépendance, le désir, encore fugace, de se réaliser poussèrent sur la route un jeune homme prêt à tout pour conquérir ses rêves, et qui allait se révéler bientôt en créateur visionnaire, doué d’un génie sans égal pour combiner d’heureuses alliances olfactives… Libre et audacieux, Guerlain suivit son intuition, offrant à une clientèle exigeante des fragrances inoubliables, encloses dans des flacons aussi élégants que raffinés, comme on n’en avait encore jamais vu. Après lui, Aimé, Jacques, Jean-Paul poursuivront l’aventure en la réinventant sans cesse, au point d’incarner le Paris du luxe et de la volupté. Une réussite familiale romanesque, que fait revivre avec talent la plume d’Élisabeth de Feydeau. Une histoire, enfin, où égéries et muses ne manquent pas, qui ont inspiré parmi les grands succès de la Maison «Jicky», «L’Heure Bleue», «Mitsouko», «Shalimar»…6) Citez un livre dont la couverture est bleue, blanche et rouge.

6) Citez un livre dont la couverture est bleue, blanche et rouge.

Sympathique roman que voilà.

De toute façon, Solomon n’avait jamais besoin de sortir de la maison. Il avait de la nourriture. Il avait de l’eau. Il pouvait voir les montagnes depuis la fenêtre de sa chambre. Ses parents étaient si occupés qu’il organisait sa vie à la maison à sa guise. Jason et Valérie Reed n’intervenaient pas, parce que finalement céder à leur fils était la seule solution pour qu’il aille mieux. À L’âge de seize ans, il n’avait pas quitté le domicile familial depuis trois années, deux mois et un jour. Il était pâle, assez souvent pieds nus, et allait plutôt bien.

 

 

7) Citez l’auteur français dont avez lu le plus de livres.

Je pense avoir lu pratiquement tous les livres de Nicole de buron. J’adore son humour!!

8) Citez un livre dans lequel un personnage fait un voyage en France.

Lu il n’y a pas si longtemps, j’avais beaucoup aimé sa poésie.

J’ai sa photo, là, sur mon coeur.
1977. Au coeur des trois jours et des trois nuits de juin qui précèdent son mariage, Zhida, jeune médecin, revit sa rencontre au lycée de Luçon avec la rousse Gabrielle. Et tandis qu’on cuisine et tend les nappes, il se rappelle son enfance éblouie au Cambodge puis l’exil, quand son père l’envoie en pension en France, à huit ans, avec son petit frère. Il se souvient des retours à Phnom Penh, l’été, et de ceux qui l’ont accueilli, petit garçon et adolescent, en France. Il rêve de sa mère disparue dans les ténèbres de la barbarie khmère. Et il attend son père dont il n’a cessé
de chercher la reconnaissance et l’affection. Demain, tous ceux qui ont fait de sa vie un destin seront réunis, en cortège, autour de lui et de Gabrielle. Même l’absente.

9) Citez un livre dont le titre comporte les lettres F.R.A.N.C.E.

Ca ne se passe pas en France (en tout cas, pas dans ce tome-là), mais toutes les lettres y sont…

1783. Après avoir pris part à la Guerre d’Indépendance, le jeune et fougueux Ross Poldark quitte l’armée britannique et l’Amérique pour retrouver les siens.C’est un homme blessé qui rejoint ses falaises de Cornouailles. Là, il trouve le domaine familial en déshérence : son père vient de mourir et Elizabeth, sa fiancée, a rompu sa promesse pour en épouser un autre…Se repliant sur lui-même, il décide de relancer le domaine. Agriculture, élevage, prospection minière, il se bat sur tous les fronts. Et se lie même avec ses fermiers et ouvriers – quitte à se brouiller avec ses proches et l’aristocratie locale.Un jour, lors d’une foire aux bestiaux, il prend la défense d’une fillette de treize ans, Demelza, qu’il ramène chez lui et engage à son service comme domestique.Les années passent, Demelza s’épanouit. Et ce qui devait arriver… Quitte à choquer une fois de plus les bien-pensants, Ross n’écoutera que son cœur.
Voilà, mon voyage en France se termine. Mais quelle jolie promenade!
A votre tour…

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :