After saison 1 d’Anna TODD

Romans

Dès son entrée à l’université, Tessa fait la connaissance d’Hardin, un étudiant britannique au charme dévastateur. Avec ses cheveux bouclés et ses tatouages, Hardin est aux antipodes de son amoureux actuel. Tessa ne peut nier son attirance pour lui: quand ils s’embrassent, elle chavire, consumée par le désir. Mais plus elle cherche à se rapprocher de lui, plus l’étudiant rebelle la repousse…, pour mieux la rattraper quand elle se résigne à prendre ses distances. Tessa est troublée par l’attitude condescendante d’Hardin, à la limite de la cruauté. Elle a déjà un compagnon parfait, qui ne souhaite que son bonheur. Pourquoi risquerait-elle de le perdre ? Qu’éprouve-t-elle vraiment pour Hardin: une attirance physique puissante, mais passagère, ou un amour sincère et profond ?

Edition: Livre de Poche

Nombre de pages: 810 pages

Mon avis: J’ai entendu parler de ce livre en long, en large, en trois dimensions, en couleurs, et j’en passe. Alors, évidemment, quand Booknode a fait une action « Je lis avant tout le monde », je me suis dit: « Pourquoi pas? C’est l’occasion de le découvrir »…
Bon, l’histoire est courue d’avance: une jeune étudiante bien sous tous rapports, qui rencontre un Bad boy de première. Les étincelles sont là, et évidemment, une histoire « d’amour » démarre…
Jusque-là, rien de nouveau sous le soleil. Si ce n’est que la belle demoiselle, innocente, et vraiment totalement naïve, a en plus une tendance au masochisme! Oui oui, complètement. Elle a tout pour avoir une vie réglée comme du papier à musique ( je l’avoue, peut-être un trop réglée à mon goût.). Elle est belle, elle a des projets, et une chance inouïe.
De l’autre côté de la scène, nous avons un jeune homme ténébreux, Quelques piercings, de nombreux tatouages, une plastique digne des meilleurs mannequins que l’on voit dans les magasines. Ajoutez à cela un caractère ombrageux, et vous aurez en face de vous Hardin, le héros masculin de ce livre.
Bon, alors, durant 600 pages (sur 810 quand même) ce sont des épisodes de « Je t’aime, moi non plus », pimenté de scènes érotiques et sulfureuses (bon, là-dessus, pas de doute, l’auteur maîtrise paaarfaitement). Ensuite, renversement de situation: Le jeune homme est fou amoureux, et décide de s’amender autant que possible, devenant un fragile être malheureux, s’accrochant à Tessa de manière désespérée. Elle devient son repère, et ce qu’il refusait catégoriquement devient tout à coup un exercice de style.
Bon, je comprends que ce livre ait eu autant de suffrages. Les lecteurs de 50 nuances de Grey doivent apprécier également cette série. Pour ma part, je m’arrêterai là, car je trouve qu’écrire 800 pages sur une suite de scènes érotiques mélangées à des séances de rage, ça devient à la longue ennuyant.
Points attribués: 5/10
Je remercie l’édition Livre de Poche et Booknode pour l’opportunité de la découverte.
Il vous tente?
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. Francine Radoui 11/03/2016 7 h 05 min

    Bonjour,
    D'accord avec toi. Je ne l'ai même pas terminé.
    Bonne journée.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :