Audrey Hepburn, la vie et moi de Lucy HOLLIDAY

Romans

 Quand elle touche le fond, Libby Lomax connaît un remède imparable : se rouler en boule dans son canapé pour savourer un de ces films hollywoodiens dont elle est une fan inconditionnelle.Son icône absolue ? L’exquise Audrey Hepburn.
Son film préféré ? Diamants sur canapé…
De la pure magie…
C’est justement un de ses jours « sans » qu’une chose totalement folle se produit : Audrey Hepburn sort de l’écran ! Une Audrey Hepburn parée de sa petite robe noire, de ses perles et de son fume-cigarette. Venue aider Libby à relancer sa vie en lui prodiguant conseils d’élégance et d’art de vivre.
Hallucination ?
Bonne fée ?
… ou charmante calamité ?

Edition: Mosaïc

Nombre de pages: 375 pages 

Mon avis: Libby Lomax a grandi dans le monde du showbiz. Accompagnant sa jeune soeur dans la course aux castings depuis son enfance, elle vit dans son ombre et celle de sa mère. Son père, devenu inexistant au fil des années, ne lui est pas non plus d’un grand secours.
La meilleure qui finalement lui arrive, c’est d’être virée d’un plateau de tournage, où de toute manière, elle ne se sent pas à sa place.
Emménageant le même jour dans son premier studio bien à elle, quelle n’est pas sa surprise quand elle se rend que celui-ci a été raboté par le propriétaire, que les meubles d’occasion que son ami lui amène ne sont pas les bons, bref, que rien ne va.
Alors qu’elle est décidée sa première soirée dans son nouveau chez-elle seule devant un bon film, Audrey Hepburn apparait assise sur son sofa trop grand. Passé la première surprise, Libby se remet et savourer quelque peu l’apparition de son idole personnifiée.
Libby est attachante, douce et sensible. C’est un personnage attachant, bien que faisant de beaucoup trop d’autodérision. Elle est défaitiste, bercée depuis son plus jeune âge par l’idée qu’elle ne sera jamais à la hauteur de sa mère, de sa soeur, des mannequins, bref de pratiquement n’importe qui.
Et ça, bien qu’elle n’en ait pas conscience, lui a construit un caractère effacé. Une Bridget Jones, en moins excentrique.
Le personnage d’Audrey Hepburn, qui prend une grande place dans ce livre (tant mieux, je trouve que cette femme avait un charme fou) est complètement fantasque, une véritable femme-enfant comme on les aime. Mais à côté de ça, elle est aussi attentionnée et directe avec Libby.
Je ne vous dirai rien de plus quant à l’histoire, sinon je vous gâcherais le plaisir de le lire. Mais J’ai passé un très bon moment avec ce roman.
Points attribués: 7/10
Je remercie l’édition Mosaïc pour cette lecture cinématographique.
Il vous tente?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :