Bullet journal #16

Bullet journal Non classé

Hello les amis!!

J’ai eu une semaine de congé très occupée!! Entre visites familiales, et fêtes, j’ai pu rattraper plusieurs envies que je gardais au chaud depuis un moment

Qu'ai-je fait la semaine dernière?

Pour le premier de l’An, j’ai deux traditions personnelles, je vous en ai parlé la semaine dernière, vous vous rappelez?
Bon, du coup, j’ai entamé une nouvelle broderie, histoire de me porter bonheur pour le reste de l’année.
Pour la suite, elle devra attendre sagement que je termine celle en cours, mais c’est un début.
L’autre tradition, c’est une nouvelle lecture à entamer également. J’ai donc plongé sur mon Outlander, dans lequel j’ai lu les deux premiers chapitres.
La semaine dernière, je vous parlais de ma découverte des figurines de collection Funko Pop.
Grâce à mon chéri et à mes deux grands louveteaux, je suis entrée dans une nouvelle ère: le geekomania!
Etant en congé, j’ai eu davantage le temps de travailler sur ma broderie en cours.
J’ai terminé la première saison de Dynastie. Reste à savoir maintenant si elle sera reconduite. Ce serait dommage que ça s’arrête là
J’ai terminé la seconde saison de The Crown. Elle m’a énormément touché, l’épisode sur la jeunesse du Prince Philippe en particulier. Je n’ai plus qu’à attendre la saison 3…
Enregistré la semaine précédente, je me suis installée devant Cendrillon. Je ne me lasse pas de ce film, que je trouve magnifiquement réalisé!
J’ai fait les soldes aussi…. à ma manière….
Mon oncle m’avait conseillé de regarder le Loup de Wall Street, me disant que c’était un film démesuré. Je l’ai regardé… Il avait raison! En même temps c’est un film de Scorcese…
J’ai visionné le film Mother, que j’avais très envie d’aller voir lorsqu’il est sorti au ciné. J’ai bien fait de ne pas y aller…

Que vais-je faire cette semaine?

J’ai bien envie de me pencher sur la série Guerre et Paix 
J’ai bien avancé la semaine dernière, je voudrais pouvoir encore faire quelques points sur ma broderie cette semaine
Je vais lire les chapitres 3 et 4 d’Outlander, bien sûr.
Il faut que j’établisse mon programme de chroniques. Durant ma semaine de vacances, j’ai lu un peu plus, du coup j’ai un peu d’avance
Je vais préparer les envois pour les gagnants du concours de Noël. Je vous prépare une toute petite surprise, les amis

La découverte de la semaine

Ma soeur m’a parlé de cette série. En jetant un oeil à la bande-annonce, j’avoue que c’est très intrigant!

Le thème de la semaine

Comme vous avez pu le remarquer, je me suis fait une orgie télévisuelle cette semaine!
Je vais rester sur le même thème, et vous parler de romans ayant été adapté au cinéma.
 Dans les tranchées de la Somme, pendant la Première Guerre mondiale, cinq soldats sont accusés de s’être auto-mutilés pour échapper à leur devoir. Condamnés à mort par une cour martiale, ils sont conduits jusqu’à un avant-poste nommé « Bingo crépuscule » et abandonnés à leur sort dans le No man’s land qui sépare les deux camps. Parmi eux figure Manech, le fiancé de l’héroïne du film, une jeune boiteuse romantique prénommée Mathilde qui ne croit pas au décès de son amoureux. S’il était mort, elle le saurait. Forte de cette intuition, Mathilde mène son enquête et recueille peu à peu les indices qui vont l’amener à découvrir ce qui s’est passé ce jour-là à « Bingo crépuscule »…
A l’époque de la Grande Dépression. Ayant perdu famille et foyer, Jacob Jankowski, complètement perdu, saute dans le premier train qui passe, celui du cirque Benzini. Il va découvrir ce monde de marginaux et de laissés-pour-compte, tomber amoureux d’une belle écuyère et s’occuper du dressage de Rosie, une éléphante.
Nathalie rencontre son mari par hasard. Il l’aborde dans la rue, elle accepte sans trop savoir pourquoi d’aller boire un verre avec lui et c’est finalement le coup de foudre.
Sept ans après, elle le retrouve sur son lit d’hôpital. Est-ce qu’une deuxième vie sentimentale est possible, telle est la question que se pose l’héroïne, Nathalie.
Elle va être séduite par Marcus, d’origine suédoise. Capable de rire du plus fort taux de suicide de son pays, il est doté d »un humour à l’anglo-saxonne. Mais se dégage de lui un telle sensualité que Nathalie ne peut pas résister. Natahlie en sera troublée malgré les oppositions de son entourage. Car Marcus a quelque chose d’unique…
 » Je m’appelle Renée, j’ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j’ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l’image que l’on se fait des concierges qu’il ne viendrait à l’idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. Je m’appelle Paloma, j’ai douze ans, j’habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c’est le bocal à poissons, la vacuité et l’ineptie de l’existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C’est pour ça que j’ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. « 
Votre job vous ennuie à mourir ? Vos amours laissent à désirer ? Rien de tel qu’un peu de shopping pour se remonter le moral… C’est en tout cas la devise de Becky Bloomwood, une jolie Londonienne de vingt-cinq ans. Armée de ses cartes de crédit, la vie lui semble tout simplement magique ! Chaussures, accessoires, maquillage ou fringues sublimes… rien ne peut contenir sa fièvre acheteuse, pas même son effrayant découvert. Un comble, pour une journaliste financière qui conseille ses lecteurs en matière de budget ! Jusqu’au jour où, décidée à séduire Luke Brandon, un jeune et brillant businessman, Becky s’efforce de s’amender, un peu aidée, il est vrai, par son banquier, qui vient de bloquer ses comptes… Mais pourra-t-elle résister longtemps au vertige de l’achat et à l’appel vibrant des soldes
Lorsque Sarah, 10 ans, est brutalement tirée du sommeil pour être emmenée avec ses parents, elle pense revenir très vite et cache innocemment son petit frère dans le placard secret de l’appartement. Mais c’est au Vélodrome d’hiver que Sarah, comme des milliers d’autres juifs en cette nuit de juillet 1942, est conduite…
Lorsque 60 ans plus tard, Julia, journaliste, se voit confier la rédaction d’un article sur les rafles du Vel d’Hiv, elle découvre avec horreur l’histoire de Sarah, et le visage de la petite fille ne la quitte plus.
Contre l’avis des siens, Julia décide de faire la lumière sur des évènements qui ont à jamais changé des vies, et cela même au prix de ce qu’elle a de plus cher au monde…
Jackson, Mississippi, 1962. Dans quelques mois, Martin Luther King marchera sur Washington pour défendre les droits civiques. Mais dans le Sud, toutes les familles blanches ont encore une bonne noire, qui a le droit de s’occuper des enfants mais pas d’utiliser les toilettes de la maison. Quand deux domestiques, aidées par une journaliste, décident de raconter leur vie au service des Blancs dans un livre, elles ne se doutent pas que la petite histoire s’apprête à rejoindre la grande, et que leur vie ne sera plus jamais la même. Grand prix des lectrices de Elle 2011 et prix des lycéennes de Elle 2011.
Orpheline, Jane Eyre est recueilli à contrecœur par une tante qui la traite durement. Placée dans un orphelinat, elle y reste jusqu’à l’âge de dix-huit ans. Elle devient alors institutrice dans une famille et tombe passionnément amoureuse du père de son élève. Un amour partagé, auquel elle résistera d’abord. Mais son sentiment, plus fort que tout, aura raison de ses incertitudes.
 Et voilà, c’est ici que je referme mon cahier. Je vous retrouve la semaine prochaine!

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  1. mabiblio1988 10/01/2018 10 h 10 min

    Original comme article 🙂

    • aufildespages 10/01/2018 10 h 17 min

      merci 🙂

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :