C’est lundi, que lisez-vous?

Rendez-vous initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur Les paravers de Millina

Ce que j’ai lu la semaine dernière

Ce que je lis en ce moment

La saga extraordinaire de colons pionniers d’origine française venus de la région du Banat en Roumanie pour reconstruire un village dépeuplé de Provence au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. La quête magnifique, entre Histoire et généalogie, menée par l’une de leurs descendantes. 1965. Esther Leavers, pianiste de renom, découvre dans un reportage à la BBC l’histoire étonnante de la renaissance d’un village provençal.

Elle s’intéresse particulièrement au témoignage d’une santonnière, Alexandra Mayer, réfugiée du Banat, qui a participé avec plusieurs de ses compatriotes à la reconstruction de La Roque-sur-Pernes, dans le Vaucluse. Esther reconnaît le nom de jeune fille de sa mère, originaire elle aussi du Banat, qui a épousé un écrivain viennois et s’est exilée en Grande-Bretagne. Les souvenirs affluent. Esther, divorcée, n’a plus que son frère aîné Nathan pour famille.

Elle se souvient de leur maison à Vienne et de l’histoire familiale racontée par leur mère. L’existence de cette femme qui doit être sa petite-nièce est pour elle une révélation. Elle doit, elle veut faire sa connaissance. Aussi Esther s’envole-t-elle pour la Provence. Sa rencontre avec Alexandra permettra aux deux femmes de reconstituer l’histoire de leur famille et de remonter le cours tumultueux du passé…

Ce que je vais lire ensuite

Rose a l’âge des espoirs fous et des exaltations du cœur. Mais, en 1939, l’étudiante infirmière de Winnipeg n’échappe pas aux bouleversements de la guerre. Et si c’était l’occasion de retrouver la France, terre de ses origines ?

Elle embrasse la vie avec fougue, Rose. L’étudiante infirmière nourrit de belles ambitions, au grand dam de sa mère, Louise, Française émigrée au Canada dans les années 1920.

En septembre 1940, la jeune femme, qui veut participer à l’effort de guerre, défie la colère maternelle en s’engageant au sein d’une organisation paramilitaire à Montréal, puis comme infirmière à Londres.

Deux rencontres vont bouleverser sa vie et malmener son cœur : Andrew, séduisant professeur d’université, et Robert, un Québécois dont elle tombe follement amoureuse.

De Winnipeg aux îles de la Madeleine et jusqu’en Angleterre, Rose traversera de nombreuses épreuves.

Un retour aux sources en Vendée, terre de ses ancêtres, en compagnie de sa mère lui donnerat-il, enfin, les réponses qu’elle attend ?

Le portrait initiatique d’une héroïne intense et courageuse.

Mrs March vit oisive dans un appartement huppé de New York. Alors que George, son mari, atteint la consécration littéraire avec son dernier roman, l’existence de Mrs March se met à vaciller. Aurait-elle, comme on le dit, servi de modèle à l’un des personnages peu reluisant du livre de son mari ? Impossible, connaissant George. Mais le connaît-elle vraiment ? N’aurait-elle pas été aveuglée, toutes ces années, par son existence dorée ?
Mrs March se met alors à enquêter sur la vie intime de l’homme qui partage sa vie. Et elle découvre que celui-ci se passionne pour l’étrange disparition d’une jeune femme. Simple travail de romancier ? Peu à peu, le doute s’installe, et ses soupçons la mènent bien au-delà de ce qu’elle pensait. Au-delà même de la raison ?
Avec ce portrait d’une femme dont le monde s’effondre, Virginia Feito nous offre un récit à la tension extrême. Un coup de maître, pour un premier roman, qui la place d’emblée en digne héritière de Patricia Highsmith. .

Et vous, que lisez-vous?

aufildespages

aufildespages chroniqueuse littéraire

1 commentaire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :