Romans

Et ta vie m’appartiendra de Gaël AYMON

Edition: Nathan jeunesse

Nombre de pages: 352 pages

0 %

Résumé: À la mort de sa grand-mère, Irina reçoit un étrange héritage : une peau, sorte de talisman censé exaucer tous ses désirs… 

Sans y croire, la jeune fille demande à devenir riche, ainsi que la dévotion absolue d’Halima, sa seule amie. Et ses souhaits se réalisent… 

Pourtant, cette existence de rêve se transforme vite en cauchemar. Car un ennemi rôde, prêt à s’emparer de son talisman par tous les moyens. Et à chaque vœu formulé, la peau aspire peu à peu la vie d’Irina, la tuant à petit feu… 

Merci à l’édition Nathan jeunesse pour ce roman si particulier

Mon avis: Irina voit son monde s’effondrer: elle a raté son bac. Elle n’est pas dans l’ambiance de fête que ses amis font vivre autour d’elle. 

Dans le même temps, elle apprend que sa grand-mère, qu’elle a tellement peu connu, est décédée, et lui a laissé un héritage. Cela la perturbe, car après tout, elles n’avaient pas tant eu l’occasion de partager quelque chose de fort.  

Mais l’héritage lui-même est encore plus perturbant: dans un coffre à la banque, elle trouve une espèce de peau humide, bizarre et qu’elle pense au départ sans aucun intérêt.  

Pourtant, elle va très vite comprendre que la réalité est toute autre. Cette peau est capable de réaliser ses vœux. Mais à quel prix? 

Gaël Aymon ne m’avait pas du tout convaincue avec son précédent roman, La planête des sept dormants. Aussi, j’étais un peu inquiète d’ouvrir ce nouveau livre. Mais je suis revenue de cette position assez rapidement. 

Irina est une jeune fille défavorisée. Elle n’a aucun espoir d’avenir, jusqu’à ce fameux héritage tout à fait particulier. On entre de plein pied dans une espèce de magie mystique. La réalité et la fantasmagorie se percutent et il en sort un mélange intrigant. 

On découvre avec Irina les pouvoirs de cette fameuse peau, puis les désastres qu’ils entraînent, ainsi que les potentiels dangers qui l’entourent.  

Le roman se divise en plusieurs parties, entre lesquels se passent plusieurs années. Une belle manière de prolonger l’histoire dans le temps, sans que cela devienne ennuyeux.  

L’histoire de cette peau est magnifiquement bien construite. L’auteur lui donne une vie, un passé, et une origine. Que le lecteur découvre peu à peu au fil du récit. 

C’est un roman vraiment hors du commun, qui donne matière à réfléchir et une fin que je n’avais pas vu venir. C’était en tout cas une très belle lecture pour moi! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :