Indécisions de Déborah D’ORAZIO

Romans

Elle va devoir changer.

Il va devoir s’adapter.

Mais rien ne les avait préparés aux choix auxquels ils vont devoir faire face. Leur rapprochement va les confronter à des dilemmes douloureux qui vont les amener à remettre en questions les valeurs et les principes inculqués par leurs parents. Obligations et sentiments envers les leurs vont les pousser sur des chemins qu’ils n’auraient jamais pensé emprunter. Ils vont devoir se poser des questions essentielles, découvrir ce qu’ils veulent vraiment et ce qu’ils sont prêts à sacrifier pour ça.

Lorsque Angelo Fabiani, dragueur invétéré décide de conquérir le coeur de Joia Marcchone, personne ne s’imaginait à quel point cela bouleverserait leur monde.

Edition: Société des Ecrivains

Nombre de pages: 230 pages

Mon avis: Joia et Angelo vivent dans la même petite ville, Montebello, vont à la même école, mais ne gravitent pas du tout dans les mêmes sphères. A vrai dire, cela saute aux yeux qu’ils n’ont rien à faire ensemble.
Et pourtant… le destin fait parfois bizarrement les choses… Angelo, dragueur invétéré, tombe sous le charme de Joia, douce et posée. Mais alors que, d’ordinaire, il n’aurait fait que draguer avant de jeter, il s’attache à la jeune fille, au point d’être prêt à tous les sacrifices.
Les familles respectives ne voient pas leur idylle d’un bon oeil. En effet, l’une des deux familles est réputée pour tenir toute la ville sous sa coupe avec des moyens pour le moins discutables, et l’autre ne veut pas se voir mêlée à ces magouilles.
Il est bien difficile, pour les jeunes gens, d’établir une relation stable, à cause de ces démêlés, ces disputes, et les mauvais travers qui refont parfois surface….
Ce roman est le tout premier qu’écrit l’auteur. J’ai eu l’occasion de le découvrir en avant-première, quelques jours avant sa sortie en librairie. 
Mon ressenti? L’impression d’avoir vécu un remake de Roméo et Juliette, sur fond de Bella Mafia. Rien de négatif, au contraire. Je m’explique.
La plume de l’auteur est jeune, incertaine parfois. Ce qui est normal quand on se lance dans le grand bain pour la première fois. Quelques petites erreurs de ponctuation et de profondeur, mais rien qui ne puisse s’améliorer.
Joia est une jeune fille comme je les aime. Mignonne, posée, avec de belles relations familiales. Un rien fleur bleue, ce qu’il faut pour une romance. Comme dans tous les romans du style, il y a une belle qui fond devant le bad boy du lieu. Joia incarne ce rôle à la perfection! 
Côté bad boy, nous sommes bien servis avec Angelo! Arrogant, sûr de lui, dragueur, fortuné, et insouciant, voilà un tableau idéal du jeune homme devant lequel toutes les filles à moins de 5 kilomètres à la ronde fondent. Je dois vous avouer que régulièrement, tout au long du roman, je lui aurais bien collé une paire de claques! (les bad boys, c’est pas mon truc, décidément hihi). Heureusement, l’influence de Joia le change quelque peu, et il devient alors beaucoup plus appréciable.
Là ou ça devient intéressant, c’est lorsque l’on se rend compte réellement que la famille d’Angelo, les Fabiani, représentent la famille régnante, mafieuse. Ca met du piquant à l’ensemble, donne un côté plus adulte et plus sombre à l’ensemble de l’histoire. Ca me plaît! Le conflit entre les pères des deux jeunes gens nous permet également de comprendre qu’il y a une histoire plus complexe, et plus secrète également, que j’adorerais découvrir plus en détail.
Plus en détail? Oui, parce que l’auteur m’a laissé comprendre que des suites sont prévues! J’avoue être curieuse de ce qui va arriver à ce jeune couple, et à leur famille.

 

Je remercie Déborah D’Orazio pour cette découverte en avant-première.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :