Romans

J’ai dû rêver trop fort de Michel BUSSI

Edition: Presses de la Cité

Nombre de pages: 480 pages

0 %

Résumé:Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais. 

Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente. 

Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ? 

Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ? 

Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ? 

En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J’ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort. 

Merci à l’édition Presses de la Cité pour ce beau voyage

Mon avis:Nathy est hôtesse de l’air. Depuis de nombreuses années maintenant. Alors qu’elle s’apprête à partir pour une nouvelle destination, elle a l’impression de faire un bond dans le temps: le même groupe de musique présent dans l’avion, les mêmes membres de personnel qu’il y a ving ans, la même destination. Et cette musique que chante un passager angoissé…  

Nathy voit des signes de réminiscences, et a l’impression de devenir folle. Surtout que le planning qu’elle reçoit l’envoie dans 3 destinations qu’elle a déjà fait, dans le même ordre: Canada, Sandiego et Jakarta. Elle y a laissé son cœur et son âme, mais ça, personne ne le sait…. 

C’est le second roman que je découvre de Michel Bussi. Le premier, Sang famille, m’avais énormément plu. Du coup, je dois dire que j’étais forcément très tentée de lire ce nouveau roman. Je n’ai pas du tout été déçue. 

On rencontre Nathy alors qu’elle s’apprête à quitter son mari pour son boulot. Le départ de la maison est difficile, parce qu’il cherche chaque fois à la retenir, lui demandant silencieusement de ne pas partir. 

Ce début d’histoire est doux, et pourtant on sent déjà un peu de douleur, une déchirure que l’on explique pas vraiment. 

Mais Nathy nous emmène, et avec elle, on ouvre grand les yeux sur les coïncidences qu’elle nous montre. Et avec elle, nous remontons dans le temps pour découvrir ses souvenirs, ceux qui la font encore tant souffrir, et la raison pour laquelle son mari voudrait qu’elle ne parte plus jamais. 

Entre voyages découvertes, histoire d’amour et véritable poésie, Michel Bussi nous raconte une histoire magnifique. Certaines scènes sont absolument magnifiques!! Digne des plus belles scènes de cinéma… Il ne manquait qu’une belle musique de Hans Zimmer pour compléter la scène.  

J’ai été totalement sous le charme, tout au long de ma lecture, je dois bien l’avouer. Le personnage principal, cette belle hôtesse de l’air, est tellement douce dans ses narrations qu’on a envie de la consoler, de la regarder vivre et de l’accompagner, tout à la fois. 

Ce roman est une vraie pépite, à découvrir et à savourer vraiment! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :