Romans

La cour de récré de Jean SICCARDI

 1939, Castelroche est un village niché entre montagne et plaine, dominant la Méditerranée. où la population vit repliée sur elle-même. A la rentrée d’octobre, Louis Rosenberg, nouvellement nommé instituteur, dépense une belle énergie pour sa mission éducative. De jour en jour, il devient un enseignant respecté et un modèle pour ses élèves, notamment pour Adrien, enfant de l’Assistance publique, adopté par un couple de fermiers. Mais le maître constate un malaise dans le village, un secret tu depuis des années. Avec l’aide d’Adrien et de ses amis, Louis parvient mettre à jour une sordide histoire dans laquelle tous les villageois sont plus ou moins impliqués. Mais déjà, accompagnée par les troubles politiques et les premiers échos de la guerre, une vengeance terrible se trame contre Louis Rosenberg…

Edition: Presses de la Cité, Terres de France

Nombre de pages: 237 pages

Mon avis: Castelroche est un petit village où tout le monde se connaît, en 1939. Chacun sait ce qui se passe chez les autres, et même ce que les voisins ne savent pas encore.
Jusqu’au jour où Amélie et Julien Philibert étonnent tout le monde en se présentant un dimanche à l’église, avec un enfant surgi de nulle part. Ils l’ont adopté à l’Assistance Publique. Adrien est ravi de ce changement de situation et s’adapte très vite au petit patelin,, se créant des amitiés solides.
Tous les enfants du village et surtout leurs parents, attendent un instituteur. Le précédent est parti, avec armes et bagages, depuis un moment déjà. Et l’éducation des enfants ne peut attendre.
Louis Rosenberg arrive enfin, et faisant fi de certains commérages et de quelques mécontents, décide d’éduquer ses élèves comme il l’entend. Pour cela, il déploie des trésors d’ingéniosité, et ses élèves se prennent rapidement au jeu. Les voilà tous penchés sur des travaux d’étude.
Mais même les petits villages peuvent cacher des secrets, et Louis Rosenberg vient de mettre les pieds dans l’un de ceux-là…
Je suis mitigée par rapport à ce livre. J’adore les romans de terroir, découvrir de petits villages et leurs habitants, et entendre leurs petits secrets et leurs trésors.
Si tous les éléments sont ici regroupés, le livre m’a tout de même semblé un peu brouillon. En effet, bien que dans le quatrième de couverture, on parle essentiellement du secret du village et de l’arrivée de l’instituteur, le livre n’aborde ces sujets qu’à la seconde moitié du livre.
La part belle est plutôt réservée à Adrien, à son adoption et à son acclimatation au village. Ce que j’ai vraiment apprécié bien sûr. Mais au moment où l’on commence à bien s’attacher à ce petit personnage, voilà qu’il disparaît pratiquement à l’horizon pour laisser l’espace à une autre intrigue.
Je suis donc restée sur ma faim, pour la première, puis pour la seconde partie du livre. Car du coup, le fameux secret est éventé beaucoup trop vite à mon goût.
C’est dommage.

Points attribués: 6/10
Je remercie les Presses de la cité pour cette lecture d’avant-guerre.

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :