Romans

La route de Savannah Winds de Tamara McKinley

Edition: L’Archipel

Nombre de pages: 393 pages

0 %

Résumé:Début des années 2000. À Brisbane, Fleur apprend qu’elle hérite d’Annie Somerville, une tante qu’elle n’a jamais rencontrée. 

Milieu des années 1930. Annie et son époux ont quitté Melbourne pour devenir éleveurs à Savannah Winds, un ranch au nord-est de L’Australie, dans une contrée rude mais empreinte d’une beauté à nulle autre pareille. 

À la lecture du journal d’Annie, qu’on croyait disparu, le doute et l’angoisse assaillent Fleur. A-t-elle bien fait d’entreprendre ce voyage à travers le temps et l’espace, qui pourrait bouleverser sa vie ainsi que celle de ses proches ? 

Merci à l’édition Archipel pour ce voyage!

Mon avis:Fleur a réussi dans sa vie: en couple avec un homme qu’elle aime par-dessus tout, un appartement cosy, un poste dans un cabinet d’architecte recherché, elle n’espère plus qu’une seule chose pour compléter le tableau idyllique: un bébé. Seulement Greg ne veut pas en entendre parler. 

Ce tableau est, dans le même temps, en train de s’écrouler. Alors que son père se révèle encore plus mauvais que d’habitude, que son couple bat de l’aile, et que son emploi s’écroule, voilà qu’elle découvre qu’elle est l’unique héritière d’une femme dont elle n’a jamais entendu parler. Héritière d’une fortune, de propriétés, et de journaux intimes que cette Annie a écrit durant des années… Voilà qui pourrait tout changer dans sa vie. 

J’ai déjà lu de nombreux romans de Tamara McKinley. Et à quelques rares exceptions près, elle a toujours su m’enchanter avec ses histoires souvent basées en Australie. 

Alors rien que le décor est superbe, forcément. Ses descriptions me plongent dans ces terres rouges et rudes, où les éléments peuvent se déchaîner à tous moments. 

Cette fois, elle nous propose de découvrir différentes parties de l’Australie, passant de la cosmopolite Brisbane, aux recoins paradisiaques, jusqu’au fin fond de l’Outback. 

Fleur, personnage principal, est une tendre jeune femme. Belle, intelligente, avec un besoin desespéré de maternité. Elle est touchante pour ce besoin. Sa famille est également détonnante: Un père plus que cupide, deux sœurs aînées diamétralement opposées dans leurs choix de vie.  

Greg, son compagnon, est un homme génial. Médecin spécialisé dans la pédiatre, aimant Fleur au-delà de tout, il a, lui aussi, des soucis personnels à régler, avant de pouvoir aller de l’avant dans sa vie. 

Leur histoire est belle, même si finalement, ce n’est pas la trame principale.  

En réalité, grâce aux journaux d’Annie, c’est elle que l’on découvre peu à peu. On s’installe dans sa demeure, que je mourrais d’envie de découvrir par moi-même, pour y vivre un bon mois de tranquillité. 

Cette histoire m’a beaucoup intéressée, à tous les points de vue. L’histoire est bien ficelée, les émotions sont présentes, et les personnages joliment créés. 

L’auteur nous présente aussi un fait météorologique que je ne connaissais pas du tout: le Morning Glory. Ce sont en réalité des espèces de nuage qui se forment d’une manière tout à fait particulière, et que l’on ne peut voir qu’en Australie, durant le printemps. J’ai trouvé qu’elle lui avait fait une jolie place, et je suis allée fouiner le net pour voir à quoi cela pouvait ressembler.

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 commentaires

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :