La vie d’Agnès de Sylvie ANNE

Romans

 En 1935, à tout juste vingt ans, Agnès Mourioux est l’unique héritière du journal La Vie du Limousin légué par son père. Seule ou presque dans l’apprentissage d’un univers à dominante masculine, elle connaît ses premières désillusions. En quête urgente d’argent, Agnès est la proie de patrons de presse avides, parmi lesquels l’opiniâtre et séduisant Paul Dupré. A ces soucis se greffe l’hostilité latente d’Irène, seconde épouse de son père, jalouse d’avoir été évincée du journal. La jeune fille doit résister à tous ceux qui veulent sa perte, mais, jour après jour, se révèle un nouveau versant de la personnalité d’Agnès. Combative, ingénieuse, indépendante.

Edition: Presses de la Cité, Terres de France

Nombres de pages: 286

Mon avis: Agnès est une jeune fille prometteuse, fille d’un patron de journal regional. Mais quand celui-ci succombe à une crise cardiaque, elle se retrouve propulsée à la tête de La vie du Limousin. Perdue, à la recherche de repères, elle se retrouve être en conflit avec sa belle-mère, avec qui elle s’entendait pourtant bien jusqu’alors.
A force de volonté, et d’appui sérieux, elle arrivera à relever le défi et à moderniser le journal, pour le plus grand bonheur de ses lecteurs. Evidemment, cela lui créera des ennemis, et pas forcément ceux auxquels elle s’attend.
J’ai plutôt bien apprécié cette lecture. Elle est fluide, et le monde journalistique est plutôt bien décrit. J’ai passé un bon moment.
Toutefois, je pense que cette histoire aurait pu être approfondie davantage. On passe quelques périodes sous silence, le revirement de la belle-mère est à mon goût trop rapide, j’aurais aimé avoir plus de profondeurs quant aux intrigues.
L’auteur a su rendre Agnès vraiment très attachante, et ses hésitations la rendent fraîche et douce. Julienne, l’assistante, a un caractère bien particulier, mais il est expliqué au fil des pages, et cela la rend humaine. Quant à la belle-mère, elle personnifie les méchantes et joue son rôle à la perfection. Bref, j’aurais adoré en savoir plus. Malgré tout, c’est une lecture agréable, et j’en garde un bon souvenir.
Points attribués : 7/10 
Je remercie les presses de la cité pour cette lecture journalistique.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :