L’autre moi-même de Saskia SARGINSON

Romans

 Enfant, Klaudia a toujours été terrifiée par son père. Quant aux crimes commis par celui-ci dans son passé, elle en éprouve une effroyable honte. Aussi, son éloignement pour entrer à l’université est-il pour elle l’occasion rêvée de se « réinventer », elle se transforme alors en Eliza Bennet, une jeune femme pleine d’assurance. Mais lorsque Klaudia se retrouve obligée de revenir chez elle, la voilà dramatiquement piégée dans une double vie. La révélation de secrets enfouis dans le passé de son père oblige la jeune femme à affronter enfin son héritage familial. Mais elle va bientôt soupçonner qu’elle n’est pas la seule personne de la famille à s’être forgé une double identité – et pas la seule non plus à être capable de mettre un terme à une existence…

Edition: Marabooks

Nombres de pages: 352 pages

Mon avis: Klaudia a grandi dans une famille particulière. Elle a eu l’école à la maison jusqu’à ses 11 ans, avant d’entrer enfin dans une école normale. Mais Klaudia a honte de son père. Elle a découvert son lourd passé et elle se sent oppressée par ce qu’elle sait.
Plus tard, elle a intégré une école de danse, en se faisant appeler Eliza Bennett. Tout lui sourit: des amis, un amoureux, une passion qu’elle réalise. Mais tout bascule lorsque sa mère décède…
Obligée de revenir vivre à la maison, le secret refait surface.
Ce livre m’a embarquée dans un voyage entre deux époques: celle de Klaudia, et celle de son père, avant et pendant la seconde guerre mondiale.
Les flashbacks sont intenses, laissant découvrir ce qu’était le conditionnement des jeunesses hithlériennes et ce qui en découlait. Otto et Ernst sont deux frères recueillis par une famille allemande, qui les considèrent comme de la main-d’oeuvre gratuite. Tout change pour eux lorsqu’ils s’inscrivent dans les rangs des jeunesses allemandes. Et tout dérape…
Beaucoup de sentiments sont décrits dans ce livre: la peur, la honte, la passion, la compassion, le pardon, la haine, et la rancoeur.
C’est un livre puissant, dans tous les sens du terme. Il nous emmène 75 ans en arrière, quand le monde ne savait pas encore ce qu’il se passait en Allemagne. On parle de la Nuit de cristal à travers le regard de deux adolescents, révoltés et perdus. C’est un aspect qui est rarement abordé, et j’ai été subjuguée par les différents récits.
Voilà un roman qui va trouver une bonne place dans ma bibliothèque, car je le relirai certainement.

Points attribués: 10/10

Je remercie l’édition Marabooks pour cette lecture profonde.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :