Romans

Tiré à quatre épingles de Pascal MARMET

Parmi les milliers de voyageurs, Laurent erre seul dans le hall de la gare de Lyon, l’air paumé. Il vient de rater son CAP boulangerie et sa mère l’a mis dehors. Samy, escroc à la grande gueule, le repère rapidement. Il a bien l’intention de profiter de la naïveté de ce gamin aux chaussures vertes et l’entraîne dans un cambriolage. L’appartement dans lequel ils pénètrent est une sorte d’antichambre du musée des Arts premiers et regorge de trésors africains. Mais ils tombent nez à nez avec la propriétaire et collectionneuse. Comme elle s’est blessée en tombant dans les escaliers, ils lui viennent en aide avant de s’enfuir. Pourtant, quelques heures plus tard, elle est retrouvée morte, abattue de cinq balles tirées à bout portant. Le commandant Chanel, chargé de l’enquête, s’enfonce alors dans l’étrange passé de cette victime, épouse d’un ex-préfet assassiné quai de Conti peu de temps auparavant.

Edition: Michalon

Nombre de pages: 270 pages

Mon avis: Le commandant Chanel est un homme qui a de la bouteille, qui travaille énormément et qui aime que les choses soient rondement menées.
Il va se retrouver avec une drôle d’affaires sur les bras…
Laurent, un jeune homme perdu, abandonnée par sa mère et déphasé, erre dans la gare de Lyon, tout habillé de vert. Il fait la rencontre de Samy, qui l’emmène dans une combine pour se faire de l’argent facilement. Mais les choses ne se passent pas comme prévu: l’appartement que Samy comptait cambrioler est occupé. ils tombent sur une femme blessée, déshydratée. Si Laurent s’en occupe tout d’abord, il fouine ensuite l’appartement, et tombe sur un vrai trésor. Ils quittent rapidement l’appartement, laissant la jeune femme assise au sol, une arme à la main…
Cette même femme est déclarée, quelques heures plus tard, décédée. Que s’est-il passé entre-temps?
Une enquête mystérieuse commence alors. Et le commandant Chanel n’est pas au bout de ses peines.
Je ne suis pas hyper fan des policiers, j’en lis même plutôt rarement. Mais quand j’en lis, j’aime qu’ils laissent une part de mystères jusqu’au bout. C’est le cas dans ce livre.
Petit à petit, on apprend quelques détails à la fois. Et on se met à réfléchir en même temps que l’équipe policière, afin de trouver le meurtrier. Et j’ai eu beau me creuser la tête, je n’ai pas trouvé avant la fin hihi
Voilà un très bon élément pour ce livre. J’ai aussi été agréablement surprise par le fait qu’on ne se perd pas dans la hiérarchie, ou dans les termes pompeux spécifiques au force de l’ordre. Ca n’alourdit pas le récit, et j’aime ça.
Le livre se lit rapidement. Il n’y a pas de temps mort, pas de longueurs inutiles. Voilà un roman policier agréable à découvrir.

Points attribués: 8/10

Je remercie Pascal Marmet pour son enquête policière.

Un commentaire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :