Young adult

Le destin d’Orïsha tome 1: De rage et de sang de Tomi AYEDEMI

Edition: Nathan jeunesse

Nombre de pages: 560 pages

0 %

Résumé:Ils ont tué ma mère. 

Ils ont pris notre magie. 

Ils ont voulu nous éliminer. 

À présent, dressons-nous. 

Il fut un temps où la terre d’Orïsha était baignée de magie. Mais une nuit, tout a basculé, le roi l’a fait disparaître et a asservi le peuple des majis. Zélie Adebola n’était alors qu’une enfant. Aujourd’hui, elle a le moyen de ramener la magie et de rendre la liberté à son peuple – même si face à elle se dresse le prince héritier du trône, prêt à tout pour la traquer. 

Dans une Afrique imaginaire où rôdent les léopardaires blancs et où les esprits ont soif de vengeance, Zélie s’élance dans une quête périlleuse… 

Merci à l’édition Nathan jeunesse pour cette superbe découverte!

Mon avis:Zélie est jeune, audacieuse et effrayée. La magie a été retirée à son peuple, interdite par le roi lui-même. Ce jour-là, ils ont aussi tué sa mère, une magiciene renommée. Depuis, Zélie ne rêve que d’une chose: retrouver sa vie d’avant. 

Un concours de circonstances va l’emmener sur une voie dangereuse, l’obligeant à se dresser contre l’autorité, révoltée et décidée. AIdée de son frère, elle va tout tenter pour retrouver ses anciens pouvoirs, ceux de ses ancêtres… 

J’ai reçu ce roman quelques semaines avant sa sortie en libraire. La couverture m’a mise en arrêt immédiatement. Elle est intrigante, sombre et vive à la fois. Les cheveux blancs contrastent avec ce beau visage noir, et les yeux perçants. En me promenant sur Instagram, je me suis rendue compte que c’était une série déjà très connue aux Etats-Unis. Et les photos de fans sont nombreuses.  

Le résumé m’a ensuite intriguée. Il est court, mais on y sent déjà un puissant message. Je me suis dit que le livre allait envoyer du lourd. Et effectivement. 

Zélie est une descendante des Majis, une caste dotée de pouvoirs magiques qui se transmettent de génération en génération. Ces êtres sont capables de grandes choses. Tellement grandes, d’ailleurs, que la royauté en a peur. Et pour ne plus craindre cette menace, ils décident de l’anéantir. Ca, c’est ce que nous raconte Zélie sur son enfance. Elle se rappelle cette période de sa vie où sa mère lui apprenait toutes sortes de choses. On sent chez ce personnage une belle force de caractère, un esprit aiguisé. Malgré sa jeunesse, et ses craintes, elle m’a plu. Je la trouve belle, intéressante pour ce qu’elle est et ce qu’elle représente.  

Autour d’elle gravitent différents autres personnages tous très particuliers : un frère formé à la bataille, une princesse qui ne veut plus de ses privilèges, un prince déstabilisé et intéressant, et bien d’autres encore. 

Il y a dans ce roman différentes scènes qui se révèlent haletantes. On sort un peu des sentiers battus, et l’auteur nous offre des mises en scène vives et grandiloquentes. De quoi apporter le peps dont a besoin l’histoire. Entre ces différentes scènes, on a tout de même le temps de se poser et d’écouter les idées de chacun, leurs attentes et leurs peurs. 

Parce que, oui évidemment, c’est loin d’être facile. Il y a des personnages beaucoup, beaucoup plus noirs, qui se révèlent vraiment dangereux. L’auteur ne fait pas dans la dentelle, elle nous présente des caractères très affirmés, décisionnaire, et capables des meilleurs choses comme des pires.  

Je ressors de ce premier tome (oui oui, il y en a un second de prévu) vraiment impressionnée. Je crois que cette série fera du bruit! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :