Littérature jeunesse / Young adult

Le destin d’Orïsha tome 2 de Tomi Adeyemi

8/10

468 pages

Et si le prix de la paix, c’était la mort ? 

Zélie a ramené la magie à Orïsha, mais elle a aussi donné des pouvoirs puissants à ses ennemis. La guerre entre la monarchie, représentée par le prince Inan, et les rebelles maji, menés Zélie et son amie Amari, est sans pitié. 

Hélas, au fil des combats, Zélie et Amari se déchirent. Zélie ne rêve que de vengeance et ne croit plus à la réconciliation. Amari veut restaurer la paix dans le pays – mais à quel prix ? 

Pour que la paix s’installe, faut-il que la moitié du pays meurt ? Zélie et les maji ont-ils seulement une chance de survie ? 

Merci à l’édition Nathan jeunesse pour cette belle suite

 

Mon avis: Zélie n’en est qu’au début du chemin pour amener son peuple à la liberté. Les trahisons l’ont rendue dure et amère, et ce qu’elle veut aujourd’hui, c’est imposer un souverain plus juste, par n’importe quel moyen. 

Pour autant, tous ne sont pas d’accord avec ses manœuvres, et les dissensions se font sentir. Arrivera-t-elle à réunir tout le monde vers un même objectif? 

J’avais adoré le premier tome, que j’avais dévoré en quelques heures, bien que ce soit un joli pavé. Aussi, ce second tome, je l’attendais avec impatience. 

Lorsque j’ai entamé ma lecture, je me suis replongée dans cette atmosphère si particulière que j’avais adoré dans le premier opus. L’énergie, la rage, les émotions intenses sont toujours aussi présent. Et cet ensemble porte l’ensemble du récit.  

Zélie était déjà un personnage très fort au début de l’histoire. Dans ce que je viens de lire, elle est encore plus décidée, au point d’être aveuglée par ses rancoeurs, ce qui la dessert. 

Son amour détruit pour Inan la pousse à refuser toute entente, à essayer de voir que tout n’est pas noir. J’ai trouvé d’ailleurs que cette relation était dans ce second tome un peu un jeu du chat et de la souris. Ils ne sont pas en phase, et à plusieurs reprises, les occasions de s’entendre sont manquées. 

Le reste du thème est toujours bien construit. Amari a clairment son importance dans cette seconde partie et elle est finalement le pendant raisonnable de Zélie, bien plus calme et douce que son amie. 

Mais l’auteur nous offre une belle surprise! Je pensais que l’histoire se déroulerait sur deux tomes. Mais à la dernière ligne, je me suis exclamée: “Ah non!! On peut pas s’arrêter là!”. J’ai plongé sur Internet et ouf, un troisième tome est bien annoncé! Il nous faudra encore nous armer d’un peu de patience avant de pouvoir découvrir la fin de cette histoire si mouvementée. 

 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :