littérature enfantine

Le journal d’une princesse: la grande nouvelle de Meg CABOT

 A quatorze ans, bientôt quinze, Mia est une collégienne new-yorkaise comme les autres. Elle a une meilleure copine, est amoureuse en secret du plus beau garçon de l’école, déteste les maths et tient son journal où elle raconte tout. Mais le jour où elle apprend que son père, qui vit en Europe, est en réalité le prince de Genovia, une petite principauté au bord de la Méditerranée, les choses se gâtent… Voilà Mia princesse héritière ! Et ça ne lui plaît pas du tout…
Mon avis: J’ai toujours adoré la version cinématographique de cette série. Mon côté fille à 200 % est revenu 15 ans en arrière, quand je m’imaginais encore être une princesse qui aurait disparu et que l’on retrouverait par hasard… Que celle qui n’a jamais rêvé ça me lance la première pierre hihi
Mais bon, je me suis enfin décidée à lire l’histoire originale. Et là, Walt Disney prend un coup dans l’aile!!
Vous me direz, c’est normal: plusieurs tomes réunis dans deux films, il fallait bien recouper à droite et à gauche…
Je ne ferai donc pas de comparaison.
Mia est pétillante, a la plume acérée, et écrit tout ce qui lui passe par la tête. Je me suis demandée en lisant son journal si j’étais pareille à 14 ans…
Elle proclame haut et fort qu’elle est végétarienne, qu’elle désespère d’avoir de la poitrine, qu’elle veut sauver les baleines en travaillant chez Greenpeace après ses études.
Je me suis parfois retrouvée complètement assomée par la vitesse à laquelle elle passe d’une idée à l’autre.
Ses listes de choses à faire sont vraiment très droles.
Mais surtout, on retrouve dans ces pages toutes les angoisses qui accompagnent les adolescentes: le premier béguin, le premier baiser, le premier rencart, l’allure physique, la tenue vestimentaire, les études, les parents, les permissions, … Tout un tourbillon par lequel nous sommes tous passés, mais que nous oublié.
Cette lecture m’a permis de me remettre dans la peau d’une ado, qui ne se sent pas bien dans sa peau. J’ai retrouvé les sensations de jalousie parce qu’une autre est plus jolie et qu’elle a sa petite cour.
Du coup, dans l’ensemble, ça m’a plu. Pardon pardon à ceux qui seraient addict de cette série, mais bien que la lecture soit plaisante, je n’ai pas trouvé là-dedans le côté royal de l’annonce princière. Cela viendra-t-il peut-être dans le prochain tome?
Points attribués: 7/10

Un commentaire

  • Manon Marie

    J'ai l'impression que cette série s'adresse surtout aux 12/13 ans. Je ne l'ai jamais lu. En revanche, je les ai tous achetés à ma petite soeur il y a quelques années. Elle avait beaucoup aimé !

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :