Les anges barbares de Jean-Marc DURAND

Romans

Lyon, hiver 1951. Le corps d’une femme, la vingtaine, est retrouvée la gorge tranchée dans le hangar d’une usine. Identité inconnue, pas de mobile apparent. Le commissaire Jean Delmas est chargé de l’enquête. Rapidement, il découvre l’identité de la victime : c’est Martha Lidac, la seule de sa famille à être revenue des camps de la mort. La seule héritière d’une riche lignée d’industriels dont tous les biens ont été spoliés. Qui est l’étrange famille où Martha a trouvé refuge à son retour de captivité, et qui semble dissimuler bien des secrets ? Pourquoi cet homme entrevu un jour a-t-il suscité une telle terreur chez Martha ? Les événements replongent Delmas dans la terrible période de l’Occupation. Profiteurs, délateurs et victimes : six ans après la guerre, presque tout le monde veut oublier cette sombre histoire française. Presque…

Edition: Terra Nova

Nombre de pages: 315 pages

Mon avis :Nous sommes en 1951. La Seconde Guerre Mondiale n’est pas si loin encore, etles esprits sont encore à vifs.
On a retrouvé le corps d’une jeune femme, rapidement reconnue comme une jeune juive ayantsurvécu à la déportation. L’enquête se complique lorsqu’on comprend qui elle est, et les motivations des derniers mois de son existence.
Doté d’un bon caractère, sensible et résolu, le commissaire Jean Delmas, aidé de son équipe, va faire tout ce qu’il peut pour mettre la main sur le meurtrier de cette jeune victime. Mais sous la surface des administrations, ils se cachent des secrets de l’histoire que certains ne veulent pas voir découverts.
J’ai englouti ce roman à toute vitesse !! J’ai été prise dans l’histoire dès les premières pages, et je me suis laissée porter par l’enquête et les découvertes de l’équipe policière.
Le sujet de départ me plait. On est au lendemain d’une guerre meurtrière et sordide, et les séquelles sont encore fort présent. L’auteur a su me remettre dans l’ambiance qui devait exister à cette époque : la peur de voir une voiture de police arriver, les sentiments de délation qui existaient encore, les blessures émotionnelles de beaucoup. J’ai apprécié qu’il mette le doigt sur cet aspect.
La trame de l’histoire tient tout à fait la route. Les dénonciations pour récupérer des entreprises juives, des détournements de biens des personnes déportées, les difficultés pour ceux qui sont revenus de récupérer ce qui était à eux. Ca m’a énormément touché qu’il explique si clairement tout cela. Je trouve que c’est important, même si c’est de façon romancée.
Vous l’aurez compris, c’est un livre qui m’a énormément plu. L’aspect policier n’est pas trop lourd, et laisse la part belle à l’histoire de la victime.
Je reste donc sur un avis très positif.
Points attribués : 8/10
Je remercie l’édition Terra Nova pour cette lecture touchante.
Il vous tente?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :