Romans

Les soeurs de l’océan de Lucy CLARKE

Lorsque Katie apprend la mort de sa soeur cadette, elle ne peut croire à la thèse du suicide. Mia, vingt-quatre ans, joyeuse et insouciante, venait d’entamer un voyage autour du monde avec son ami d’enfance, Finn. Comment a-t-elle pu se jeter du haut d’une falaise ? Et que faisait-elle seule à Bali ?Pour comprendre, mais aussi pour se libérer d’une certaine culpabilité, Katie décide de mettre sa vie entre parenthèses et de partir sur les traces de sa soeur, avec son carnet de voyage comme seul guide.
De la côte des Cornouailles aux plages idylliques de Bali, Katie découvre une Mia aussi mystérieuse que les circonstances qui entourent sa mort. Cette recherche de la vérité se transforme en une véritable quête initiatique, à mesure que le voyage livre ses secrets sur Mia, leur famille et le véritable motif de ce tour du monde.
Mon avis: Cette histoire commence tout simplement: Katie est appelée en pleine nuit pour apprendre le décès de sa soeur, Mia.
Les relations, chaotiques, que peuvent avoir deux soeurs sont abordées sous toutes les coutures: souvenirs d’enfant, querelles d’adolescentes, attentes d’adultes, caractères différents…
Le parcours que va faire Katie, sur les traces de Mia, est très bien écrit. Il nous fait visiter différents pays, rencontrer différents personnages, et met en évidence les difficultés d’adaptations parfois.
J’ai apprécié ce voyage. J’ai également beaucoup aimé la description de gestes nerveux, ou inconscients que l’on peut faire en période d’énervement ou d’inquiétude. J’ai trouvé que cela sonnait juste.
Quelques petits détails (un parfum raconté, une accentuation sur une syllabe d’un mot) m’ont plu, car j’aime parfois m’arrêter sur ce genre de choses. L’auteur permet ainsi de créer vraiment une atmosphère réelle.
Tous les éléments du journal de Mia sont bien écrit, et arrivent pile au bon moment. Les découvertes de ce cahier sont distillées tout au long du livre, et j’ai vraiment aimé le scénario.
Pour moi, c’était donc vraiment une lecture bien agréable, que j’ai lu en 24 heures, bien qu’il y ait 356 pages. Je n’ai pas vu les pages défiler, et c’est arrivée à 40 pages de la fin que j’ai réalisé que ça se terminait bientôt.
Points attribués: 8/10
Merci aux Presses de la Cité pour cette superbe lecture
Rendez-vous sur Hellocoton !

Un commentaire

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :