Biographies / Romans

Mademoiselle Coco et l’eau de l’amour de Michelle Marly

8/10

400 pages

L’histoire du plus célèbre des parfums 

Hiver 1919-1920 : 

Après la perte brutale et tragique du grand amour de sa vie, Gabrielle Chanel, appelée Coco, traverse une terrible crise existentielle. Ni son entourage ni son travail ne réussissent à la sortir d’une tristesse profonde. Jusqu’au jour où elle se rappelle leur dernier projet commun : créer sa propre eau de toilette. 

Bien que Coco ne connaisse rien au métier des grands parfumeurs, elle va se lancer corps et âme dans cette folle aventure afin de rendre un hommage éternel à l’homme perdu. Sa persévérance va lui permettre de repousser ses limites, et l’aider peu à peu à revenir parmi les vivants. Tout en donnant naissance à une des plus grandes et des plus belles créations de la parfumerie, le N°5… 

Merci à l’édition 12-21 et Netgalley pour cette lecture intéressante.

Mon avis: Chanel…Un nom que la planète entière connaît. Une marque réputée, appréciée. Et un parfum qui n’est plus à présenter: luxueux, hors de prix, mais synonyme de glamour. Mais comment a-t-il été crée? Et pourquoi porte-t-il un nom si particulier: N°5? 

J’adore les dessous de l’Histoire, quelle qu’elle soit. Et ces mystères autour de la création de quelque chose d’iconique m’intéressent toujours beaucoup. 

De manière romancée, l’auteur trace pour nous tout le parcours de l’idée à la réalisation. Et j’ai été surprise d’apprendre certaines choses. 

Le roman début juste au moment où Coco Chanel perd le grand amour de sa vie, Boy Capel. Pour elle, c’est une période sombre. Mais c’est aussi aux alentours de cette époque que ce projet de création d’un parfum lui permet de reprendre pied dans la vie. 

 

Le livre se lit facilement. C’est intéressant, documenté et relaté d’une manière vivante. Coco Chanel reprend vie au travers de ces pages. Son caractère fantasque, ses idées de génie, ses fragilités et ses forces. Tout y est. J’ai été portée par le récit, découvrant des aspects de la vie de cette créatrice dont je n’avais jamais entendu parler jusque-là.  

J’ai aimé que l’auteur ait pris le temps de faire des recherches précises pour son travail, et qu’il ait également pris le temps d’écrire une note sur différents éléments en fin de livre. 

Je suis sortie de ce roman en ayant qu’une seule envie: me rendre dans une parfumerie pour humer cette odeur qui avait conquis cette femme si particulière. C’est donc un très bon moment de lecture, que je vous encourage à découvrir à votre tour! 

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :