Sorties littéraires de juin 2016

Le temps d'un café

Coucou les loulous!!
En fouinant sur différents sites, je suis tombée sur de futures sorties littéraires qui me tentent beaucoup. Comme beaucoup d’entre vous, je suppose hihi
Je vous montre ceux qui ont retenu mon attention. En avons-nous en commun?
Inspiré de faits réels, ce roman relate le meurtre de Lin Jun commis par Luka Rocco Magnotta, le 25 mai 2012 à Montréal, ainsi que le parcours criminel du terrifiant tueur en série Robert Hansen. Ce dernier reste l’auteur de l’assassinat de plus de 17 jeunes femmes, au nord d’Anchorage (Alaska), entre 1971 et 1983.
 » En 1989 j’avais très exactement 16 ans. C’est cette année-là que s’est échoué le pétrolier « Exxon Valdez » sur les côtes alaskiennes, provoquant ainsi une des marées noires les plus meurtrières pour la faune sous-marine et une catastrophe écologique et économique sans précédent. Les médias du monde avaient pris pour habitude de relayer l’info en délaissant bien trop souvent un paramètre indiscociable à l’ampleur du drame: la mutation et la déstabilisation psychologique des populations locales. Les pertes d’emplois, les faillites des nombreuses pêcheries, la perspective d’un lendemain économique sans reflet avaient plongé les villes côtières de l’Alaska dans un chaos dévastateur. Très rapidement sont survenues des vagues de suicides, des déséquilibres familiaux, des meurtres, des violences conjugales, l’alcoolisme et les agressions sexuelles dans une région autrefois réputée très calme, loin de ce trouble social. C’est en partant de ce postulat que s’est mise en place la trame de « Par une forêt obscure ». J’ai eu l’envie très forte de démontrer qu’il n’y a pas de fumée sans feu et que la violence, très souvent, prend naissance dès l’instant où l’Homme égare ses repères, dès l’instant où le contrôle de son futur lui échappe.
Crickley Hall : une vieille demeure comme on n’en trouve que dans les régions reculées de l’Angleterre. Vaste et sinistre, elle a même l’air un peu menaçant.
Lorsque Gabe et Eve Caleigh viennent s’y installer avec leurs deux petites filles, ils espèrent y trouver la paix, et tourner la page sur le terrible malheur qui a frappé leur famille.
Mais quelque chose ne va pas… Bientôt des bruits inexplicables les arrachent au sommeil. Les enfants sont les seuls témoins d’étranges apparitions. Et, chaque matin, la porte de la cave est entrouverte alors qu’on l’avait fermée la veille.
Cette maison est le dernier endroit que les Caleigh auraient dû choisir. L’horreur qui les y attend dépasse tout ce qu’ils pouvaient imaginer.
Oserez-vous affronter le terrifiant secret de Crickley Hall ?
« Quand ma mère a découvert que j’étais zèbre, elle a pleuré »… de joie peut-être et de crainte aussi car elle savait ce que représentait la vie d’un enfant à « haut potentiel intellectuel » (HPI).
Vincent est aujourd’hui un pré-adolescent, heureux, joyeux, plein d’humour et surtout épanoui.
Mais à l’âge de huit ans, il s’est senti inutile. Trop de pression, trop de mal être, trop de maltraitance à l’école, accompagné d’une perte lente, lourde et sourde de son estime de lui.
Il se sentait submergé.
Dans ce livre, il raconte avec ses mots, sa sensibilité exacerbée, son hyperémotivité, son parcours chaotique avant qu’il ne comprenne ce qui se passait en lui.
Mais avant tout, Vincent a écrit ce livre pour aider les enfants « comme lui », à surmonter les pièges et les embûches liés à cette particularité, celle de ces enfants qui réfléchissent autrement.
Fairy Oak T02, Le sort de l’obscurité : Le second tome, magique, de la trilogie ! Fairy Oak est un village magique et ancien caché dans les méandres du temps. Pour espérer le trouver, il faudrait parcourir les plateaux d’Écosse et longer les falaises normandes, cheminer dans les vallées fleuries de Bretagne, les prés verts d’Irlande et les baies de l’océan. Ce village est peuplé de créatures fantastiques et d’êtres humains magiques et non magiques qu’il est très difficile de distinguer. Fées, magiciens, sorcières et simples villageois habitent ses maisons depuis si longtemps que plus personne ne se soucie des bizarreries de ses voisins. Il faut dire qu’après tout ce temps, tout le monde se ressemble un peu ! À part les fées, qui sont très petites et lumineuses… et qui volent ! À Fairy Oak, les magiciens et les sorcières engagent les fées pour veiller sur leurs enfants. Cette histoire est racontée par l’une d’elles : Féli, la fée-nounou des soeurs jumelles Vanilla et Pervinca. 
L’Ennemi assiège Fairy Oak et son pouvoir est plus fort de jour en jour. L’Alliance Antique entre Lumière et Obscurité vacille. Mais un lien, toutefois, semble indissoluble : celui qui unit Vanilla et Pervinca, les sorcières jumelles, identiques et opposées, Lumière et Obscurité du même sang. C’est sur ce lien que l’Ennemi va abattre sa hache. Pervinca saura-t-elle résister au sort de l’obscurité ? Le salut des Magiques et des Non-Magiques en dépend.

Le narrateur de ce roman est un comédien de second plan qui navigue avec beaucoup d’aisance dans les classes privilégiées tout en dénonçant leurs travers. Il va suivre les aventures de son amie, Edith Lavery, la jolie fille d’un expert comptable ayant relativement bien réussi, et de sa femme, éblouie par la haute société. Lors d’une visite au château Broughton Hall, Edith, standardiste dans une agence immobilière de Chelsea, fait connaissance du fils de la maison, Charles, comte Broughton et héritier du marquis d’Uckfield. Célibataire, Charles gère les propriétés de sa famille dans le Sussex et le Norfolfk. D’après les chroniqueurs mondains, c’est un des célibataires les plus enviables, et enviés, de l’aristocratie anglaise.
Quand il la demande en mariage, Edith accepte, mais est-elle vraiment amoureuse de lui ? N’est ce pas plutôt de son titre, de son rang et de tout ce qui va avec ?
Conteur talentueux, Julian Fellowes réussi avec Snobs une délicieuse satire digne de celles de Jane Austen, acidulée d’un soupçon d’Evelyn Waugh
Joséphine, au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, enflamme les cabarets parisiens de sa voix singulière. Jeanne, 35 ans en 1985, est oppressée par sa vie de mère au foyer, emprisonnée dans son luxueux appartement parisien. Julia, jeune femme d’aujourd’hui, enchaîne les piges nocturnes au sein d’une chaîne d’information en continu, déployant toutes ses forces pour se faire une place dans le journalisme. Des dizaines d’années séparent chacune de ces femmes. Pourtant, lorsque Julia se voit confier la réalisation d’un documentaire sur la carrière de Joséphine, son enquête la conduit sur la voie d’un lourd secret, liant intimement leurs trois destins. Trois époques, trois femmes. Un même mystère.
Pourquoi la naissance de Louis XIV a-t-elle consacré le 15 août comme un jour férié ? Pourquoi une reine de France a-t-elle laissé son nom à la plus célèbre variété de prunes ? Pourquoi Rio de Janeiro a-t-elle été durant 13 ans la capitale du Portugal ? Pourquoi les bordels ont-ils été institués par Saint Louis ? Pourquoi un attentat manqué a-t-il poussé Napoléon au divorce ? Pourquoi l’anesthésie a-t-elle été popularisée par la reine Victoria ? Pourquoi le bikini doit-il son nom à la bombe atomique ? Pourquoi la Grosse Bertha a-t-elle provoqué le premier divorce de Sacha Guitry ?… Dans ce nouveau tome des Pourquoi de l’Histoire, Stéphane Bern dévoile avec passion 100 nouveaux mystères aussi étonnants que captivants !
Le célèbre médecin légiste a encore frappé ! Avec ses chroniques teintées d’humour noir, Michel Sapanet raconte la véritable histoire des corps anonymes qui arrivent sous son scalpel. Suicide déguisé, accident, bagarre, règlement de comptes, il passe en revue les affaires criminelles sur lesquelles il a enquêté et continue à faire parler les morts. Des chroniques macabres dignes des meilleures séries, et pourtant bien réelles. Une plongée en apnée dans le sombre univers de la médecine légale.

Finis les cours à Foxfire et les messages énigmatiques envoyés par le Cygne Noir, Sophie rejoint enfin la mystérieuse organisation clandestine qui lui a fait voir le jour ! Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence, où se trouve le premier indice qui la mènera jusqu’au repaire du Cygne Noir. Là-bas, la jeune fille espère en apprendre plus sur elle-même, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui cherche à déstabiliser le monde des elfes.

Pour comprendre l’étrange épidémie qui décime les gnomes, préparer l’évasion de Prentice, prisonnier d’Exil, et affronter la menace grandissante que représentent les ogres, la jeune Télépathe va devoir s’appuyer sur ses camarades et se retenir de foncer tête baissée vers le danger ! D’autant que si de nouveaux alliés apparaissent, des traîtres sortent aussi de l’ombre…

Après l’horreur, le grand ménage… À Berlin, Judith Kepler est technicienne de surface, spécialisée ès scènes de crime. Rien ne saurait plus émouvoir cette dure à cuire, indifférente à tout et à tous. Rien sauf son passé, qui lui explose au visage chez l’une de ses clientes assassinées, sous la forme d’un dossier d’admission à l’orphelinat de Sassnitz, ex-RDA. Son dossier. Judith plonge alors dans son histoire personnelle, une histoire intimement liée à celle de son pays, entre mauvaises consciences et fantômes de la Stasi – pays qui n’en finit pas lui-même de vouloir effacer ses crimes…

Irlande, 1846. A 17 et 19 ans, Kathleen et Michael sont amoureux. Ils ne rêvent que d’une chose : quitter leur île natale pour rejoindre les Amériques, y fonder une famille et commencer une vie nouvelle. Car Kathleen est enceinte…
Mais ces projets s’effondrent quand Michael est arrêté pour avoir volé du pain. Il est alors envoyé en Australie pour y purger sa peine. Au cours de la traversée, il fait la connaissance de Lizzie, une jeune prostituée.
Pendant ce temps, Ian Coltrane, un vendeur de bétail, demande en mariage Kathleen, inconsolable depuis le départ de son amant. Ses parents acceptent sans hésiter. Les jeunes époux partent alors tous deux pour la Nouvelle-Zélande, dans l’espoir d’y faire fortune.
Hélas, Ian se révèle vite cupide et violent. De son côté, Michael – qui ne cesse de penser à Kathleen – est courtisé par Lizzie. Pour échapper au sort qui les attend, ils décident tous deux de s’enfuir pour la Nouvelle-Zélande.
Le destin saura-t-il réunir Michael et Kathleen ?
Huit heures avec 400 personnes à bord et pas un rouleau de papier-toilette, des commandants qui s’offrent un petit somme sans personne aux commandes, un passager qui passe son trajet coincé dans les toilettes, d’autres qui doivent pousser l’appareil au décollage !
Incroyables mais vraies, ces histoires délirantes, que se racontent pilotes, hôtesses et stewards au bar de l’escale entre deux voyages, vont vous faire décoller : alors, attachez vos ceintures !
Pilote privé marié à une hôtesse de l’air, journaliste-enquêteur, spécialisé dans l’aérien, François Nénin a recueilli le meilleur des pires secrets de l’aviation ; il est l’auteur de Oups, on a oublié le train d’atterrissage (Fayard, 2015).
Londres, 1840. Au moment où l’aristocratie commence à être concurrencée par une classe émergente d’entrepreneurs nouveaux riches, Belgravia nous entraîne dans un monde en pleine révolution. Mais l’histoire commence la veille de la bataille de Waterloo en 1815, au bal devenu légendaire de la duchesse de Richmond à Bruxelles. Anne et James Trenchard et leur fille Sophia ont été invités par Lord Bellasis, le soupirant de la jeune fille. Une invitation déplacée pour une famille qui n’appartient pas à l’aristocratie.
Vingt cinq ans plus tard, James Trenchard a fait fortune en participant à la construction des nouveaux quartiers chics londoniens. Lord Bellasis est tombé au combat et Sophia est morte quelques mois après.
Mais un grave secret de famille pèse sur les Trenchard : un enfant est né et donné en adoption.
Anne va-t-elle à la révéler cette filiation à la mère de Lord Bellasis au risque de détruire la réputation de la famille ?
On retrouve dans ce roman tout le charme « austinien » de Julian Fellowes : amours contrariées, intrigues de classes sociales, sans oublier l’importance des domestiques. Humour et romanesque garantis !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :