Un sou de bonheur de Michel GIARD

Romans

Un sou de bonheur de Michel GIARD

Fille d’un père alcoolique, violent et irresponsable, chargée de famille après la mort de sa mère maltraitée, Joséphine se révolte contre son géniteur et part « se placer » à la foire de Saint-Clair, en Normandie. Ses patrons lui apportent l’affection et la considération qui lui manquaient sous son propre toit. Ses frères et soeurs prendront eux-mêmes leur destin en main après que leur père eut définitivement déserté le foyer. Joséphine, jeune femme de bon sens et de coeur, épouse par amour un brave paysan, Gustave, et réalise son ambition de devenir commerçante lorsque le couple aura racheté la boucherie du village. Mais la guerre survient qui va briser en partie le rêve de Joséphine…

Edition: De Borée

Nombre de pages: 419 pages

Mon avis: Joséphine, à l’âge d’être grand-mère, se souvient de son passé et de sa vie à travers les épreuves…
Née dans la misère, de parents qui ne s’aiment pas, et l’aînée d’une nombreuse fratrie, Joséphine doit très vite retrousser ses manches. Placée d’abord comme triolette, jeune fille qui trait les vaches, elle trouve finalement son bonheur avec un jeune homme de son entourage.
Mais rien n’est simple en ce début de siècle. Il faut sans cesse se battre pour atteindre ses objectifs, surtout quand on est orphelins. Mais Joséphine a du courage à revendre, et l’ambition de se hisser plus haut dans la société.
Joséphine a une personnalité détonnante, pleine d’énergie, de volonté de vivre. Elle est l’image même de la volonté faite femme. Voilà un personnage féminin comme je les aime. Son début dans la vie ressemble un peu à celui de Cosette: livrée à elle-même, mal nourrie, mal aimée, elle n’a rien pour elle. Mais la petite fille sait ce qu’elle a à faire, et dès son jeune âge, on décèle chez elle un courage peu commun.
De loin en loin, l’auteur nous parle de l’un ou l’autre de ses frères et soeurs, de leurs façons de grandir et de s’accomplir. Pour une histoire qui débute mal, cette famille s’en sort avec les honneurs, je trouve.
Ce roman coule tout seul, et on se trouve très rapidement emporté par le fil de l’histoire. J’ai regardé Joséphine grandir, mûrir, se marier, connaître les affres de l’inquiétude lors de la guerre, la voir devenir mère. J’ai vu l’époque et les moeurs changer. J’ai vu la guerre tout dévaster, et les tribulations qui en ont découlé.
C’est un livre qui se lit en un rien de temps. Il n’y a pas de temps morts, pas de lenteur. Régulièrement, l’auteur nous rappelle que nous nous promenons dans les souvenirs de quelqu’un, grâce à quelques flashbacks. Et c’est très agréable.
S’il y a bien un roman de terroir que je peux conseiller, c’est celui-ci.

Points attribués: 9/10

Je remercie l’édition De Borée pour cette lecture superbe.

Il vous tente?

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. Pingback: Les moissons de l'espoir - Michel Giard

Donnez moi votre avis

%d blogueurs aiment cette page :