Comment je suis devenu Malcolm X d’Ilyasah SHABBAZZ

Biographies Romans

   

Les parents de Malcolm ont toujours poussé à réaliser ses rêves. Mais comment Malcolm Little peut-il continuer à espérer après le meurtre de son père et l’internement de sa mère en hôpital psychiatrique ? D’autant que ses professeurs lui rient au nez lorsque Malcolm leur confie vouloir devenir avocat. Devenu orphelin, privé de ses frères et sœurs, Malcolm décide de fuir ce monde dominé par les blancs, d’abord à Boston, chez sa demi-sœur, pour s’étourdir de musique, d’alcool et de danse, avant de partir à Harlem, et de devenir un escroc accompli. Emprisonné pour vol à l’âge de 20 ans, Malcolm découvrira la religion musulmane, rencontrera la foi et deviendra Malcolm X, grand prêcheur militant pour la défense du peuple noir.

8/10

Edition: Bayard

Nombre de pages: 457 pages

Mon avis: Malcom a grandi dans une famille bousculée. Alors que son père est décédé dans un pseudo accident de tram, il doit faire face, avec sa famille, à la misère, à la faim, et au regard des blancs sur les noirs.

Placé en foyer d'accueil, il n'aura de cesse de vouloir s'élever. Devenir avocat est son premier rêve. Celui qu'on lui annonce être inaccessible, à cause de la couleur de sa peau.

Voulant s'émanciper, il partira pour Boston, où il fréquentera des personnes peu recommandables. Il ne faudra pas longtemps pour qu'il plonge tête première dans divers trafics. Il va se faire connaître dans le milieu mafieux, et finira par avoir bien des ennuis avec la police.

Son séjour en prison va lui ouvrir l'esprit sur beaucoup de choses, et quelques codétenus ainsi que ses frères vont l'encourager à s'ouvrir à l'islam. Ce chemin spirituel l'amènera, lors de sa sortie de prison, à se reconvertir et l'aidera à faire de sa vie un exemple pour beaucoup....

Je connaissais Malcolm X de nom, comme beaucoup de personnes. Je savais qu'il était pacifiste dans ses discours, et qu'on l'avait assassiné. Voilà à peu près tout ce que je savais de cet homme.

Grâce à ce roman, j'ai pu plonger dans son enfance, ses souvenirs, et son parcours. Basé sur les écrits qu'il a lui-même rédigés, ce livre écrit par la fille de Malcolm X est un témoignage de première main. Par elle, nous voyons ce qu'à pu être le parcours d'un jeune homme noir dirigé par une société mettant aux bans les personnes de cette couleur. Combien il a du être difficile pour ce jeune homme plein d'ambitions de devoir faire une croix sur ses objectifs. Tout ça parce qu'il n'avait pas la "bonne" couleur de peau. 

Aujourd'hui, cela peut nous sembler abherrant. Pourtant, cette tranche de l'Histoire n'est pas encore si lointaine. Il y a 50 ans, nous étions encore en plein dans cette période de ségrégation. Ce n'est pas si loin!

J'ai énormément aimé le style d'écriture. En suivant les traces de Malcom à son arrivée à Boston, on entend également ses souvenirs, qui nous ramènent à l'époque de son enfance et à ce qu'il ne comprenait pas alors.

Pendant qu'il descend lentement la pente vers la déchéance, il se rappelle des menus larcins pour manger, des visites des assistantes sociales, et de la façon qu'avaient la police et ces différents organismes pour les déclarer inaptes à vivre ensemble. Bien qu'il en parle un peu dans ce livre, il faut quand même réaliser que sa propre mère sera emmenée d'office pour être internée dans un hopital psychiatrique! Malcom et ses frères et soeurs ne pourront l'en faire sortir que 26 ans après la date de son internement! Pourquoi? Parce qu'elle défendait des idéaux qui ne pouvaient convenir à la société! 

J'ai été pas mal bousculée par les réflexions du jeune homme qu'il est dans ce roman. Par des mots simples et finalement très doux, il nous éclaire sur sa propre vision des choses, celle des opprimés plutôt que des dirigeants. 

Je suis très contente d'avoir pu découvrir ce livre. Il est intéressant, et les pages ont défilé à toute vitesse. Je ne peux que conseiller cette lecture.

 

Je remercie l'édition Bayard ainsi que Babélio pour cette lecture qui bouscule.

 

Quelques photos

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :