Affichage de 7 Résultat(s)
Romans

La prisonnière du diable de Mireille CALMEL

Edition: XO Editions Nombre de pages: 402 pages 0 % <iframe style= »width:120px;height:240px; » marginwidth= »0″ marginheight= »0″ scrolling= »no » frameborder= »0″ src= »//ws-eu.amazon-adsystem.com/widgets/q?ServiceVersion=20070822&OneJS=1&Operation=GetAdHtml&MarketPlace=FR&source=ac&ref=tf_til&ad_type=product_link&tracking_id=aufildespage-21&marketplace=amazon&region=FR&placement=2374481298&asins=2374481298&linkId=d509f2854337848b7838731d59618225&show_border=true&link_opens_in_new_window=true&price_color=333333&title_color=020c14&bg_color=f9d8d8″> </iframe><blockquote><strong>Résumé</strong>: Quand vengeance et sorcellerie s’entremêlent, seules demeurent la force et la passion  …

Romans

La fille du templier tome 2 de Mireille CALMEL

Edition: XO édition

Nombre de pages: 388 pages

0 %
Résumé: « Tous qui avez péché par orgueil, par cupidité, vous mourrez. Et Flore Dupin délivrera le baume sacré à qui, d’une autre lignée, l’aura mérité ! »
Ainsi s’est abattue la malédiction sur les derniers Capétiens, coupables d’avoir fait brûler en place publique le grand maître de l’ordre du Temple.
Charles IV doit retrouver à tout prix cette Flore qui détiendrait le secret des Templiers : la clé, pour tout souverain, de la protection divine. Le début d’une traque implacable, des palais parisiens aux faubourgs de Londres.
Alors que l’étau se resserre autour de Flore, la rumeur enfle : et si la jeune femme avait pour mission de remettre le baume sacré au prince d’Angleterre ?
Un seul roi pour les deux royaumes.

Merci à l’édition XO pour cette plongée médiévale

Mon avis: Flore Dupin craint toujours pour sa vie. Mais les choses peuvent rapidement changer, pour peu que les différentes conspirations entamées par les uns et les autres atteignent leur but.

Dans le premier tome, nous avions découvert la fameuse prophétie énoncée par Jacques de Molay au moment de sa mort :

 » Tous qui avez péché par orgueil, par cupidité, vous mourrez. Et Flore Dupin délivrera le baume sacré à qui, d’une autre lignée, l’aura mérité ! « 

Pour cela, la jeune fille est en danger, poursuivie par des sbires du roi, qui n’ont qu’une seule idée en tête : l’anéantir avant que la prophétie ne se réalise.

J’avais beaucoup aimé le premier tome, empli de rebondissements et de bases historiques.

La fille du templier tome 1 de Mireille CALMEL

Ce second tome est tout à fait dans la continuation. On retrouve les personnages que nous avions laissé à différents endroits de France et d’Angleterre.

Entre la maîtresse du roi qui cherche à protéger Flore, les hommes de main du roi qui ne reculent devant rien, un ancien chevalier du temple qui a veillé sur la jeune fille depuis son enfance, et des amis venus prêter main forte, nous retrouvons un tableau joliment dessiné.

L’auteur, à nouveau, retrace pour nous une histoire qui recèle de nombreux secrets, des mystères que nous n’avons finalement jamais vraiment élucidé.

Et cette fois, elle aborde l’après tragédie. Nous arrivons plus tard que l’exécution des templiers, et nous suivons grâce à elle les quelques années qui ont suivi ce jugement. C’est là que s’installe cette légende de trésor caché, d’héritage oublié.

Et je dois qu’elle s’est approprié ce sujet de façon très agréable. Au lieu de n’y voir que des pièces sonnantes et trébuchantes, elle envisage la possibilité d’un trésor beaucoup plus pieux : une relique, qui produit le Saint Chrème, cette huile nécessaire à l’établissement d’un roi de France. Voilà quelque chose qui, placé dans l’époque, se révélait être quelque chose de très important !

L’histoire continue d’être ponctuée de retournements de situation, de croisements de décision. Elle est palpitante, et se laisse lire de bout en bout avec plaisir. J’ai dévoré ce roman en 2 jours à peine, et J’ai vraiment apprécié ma lecture.

Je quitte à regret ce nouvel univers exploré par Mireille Calmel.

J’espère par contre retrouver sa plume très bientôt !

sorties littéraires

A paraître: La fille des templiers tome 2 de Mireille Calmel

Sortie littéraire

Edition: XO

Date de sortie: 31/10/2018

Juillet 1322. Royaume de France.

 » Tous qui avez péché par orgueil, par cupidité, vous mourrez. Et Flore Dupin délivrera le baume sacré à qui, d’une autre lignée, l’aura mérité !  »

Ainsi s’est abattue la malédiction sur les derniers Capétiens, coupables d’avoir fait brûler en place publique le grand maître de l’ordre du Temple.

Charles IV doit retrouver à tout prix cette Flore qui détiendrait le secret des Templiers : la clé, pour tout souverain, de la protection divine. Le début d’une traque implacable, des palais parisiens aux faubourgs de Londres.

Alors que l’étau se resserre autour de Flore, la rumeur enfle : et si la jeune femme avait pour mission de remettre le baume sacré au prince d’Angleterre ?

Un seul roi pour les deux royaumes.

L’ultime vengeance…

Des rois maudits, une confrérie mystérieuse, des femmes de courage, avec ce tome II de La fille des Templiers, Mireille Calmel nous révèle l’extraordinaire dénouement d’un grand roman d’aventure.

Romans

La fille du templier tome 1 de Mireille CALMEL

Edition: XO Editions

Nombre de pages: 372 pages

Résumé: 19 mars 1314. Jacques de Molay, le dernier grand maître de l’Ordre du Temple, est brûlé en place publique. Il a été condamné par le roi Philippe le Bel qui reproche aux Templiers de dissimuler un fabuleux trésor. Mais le jour du supplice, une colombe dépose un message entre les mains du souverain. C’est la malédiction, terrible : le Roi et ses fils paieront pour ce crime ! Huit ans plus tard……15 juillet 1322.
Une jeune paysanne, Flore Dupin, est pourchassée par les soldats de Charles IV. Quel secret détient-elle ? Qu’a-t-elle à voir avec l’ordre du Temple ? Un homme lui confie : – Avant de mourir, le roi a prononcé ton nom ! Une confrérie mystérieuse, des femmes de courage, des Rois maudits, avec ce vingtième roman, Mireille Calmel signe un roman d’aventure fascinant.

Merci à l’édition XO pour cette plongée dans l’Histoire 

Mon avis: Le dernier grand Maître des templiers a péri sur un bûcher en 1314. Le roi, qui assiste à l’exécution, voit se poser devant lui une colombe portant un message : une malédiction les condamnant, lui et ses descendants, à une mort certaine, laissant ainsi la place à une autre lignée plus digne de monter sur le trône. Le message se poursuit en précisant qui sera l’auteur de ces mises à mort : Flore Dupin.

Depuis ce jour, trois rois sont montés sur le trône et sont morts rapidement. La chasse aux femmes portant le nom annoncé dans le message sont pourchassées par l’Inquisiteur, et mises à mort aussitôt. Ils espèrent ainsi pouvoir mettre fin à cette malédiction.

En 1322, un jeune fille, prénommée Flore Dupin, et qui n’a aucune idée de la traque qui met à feu et à sang la France entière, se voit soudainement privée de ses parents, et engagée dans une fuite en compagnie du rémouleur itinérant qu’elle a toujours connu.

Des secrets parsèment son histoire, et  Flore cachent sous ses vêtements une marque sur sa peau.

Pendant ce temps, le roi a une maîtresse qu’il aime par-dessus tout. Pourtant, celle-ci se prépare à le mettre à mort à petit feu. Son histoire est liée aux Templiers, sans même qu’elle s’en doute. Son histoire, à elle aussi, est compliquée et sombre…

Mireille Calmel est une valeur sûre en matière de roman historique. Sa dernière histoire, Les lionnes de Venise, nous avait transporté grâce à des femmes fortes et intelligentes.

Cette fois, à nouveau, nous suivons principalement le destin de deux femmes, liées entre elles sans qu’elle le sachent encore, mais qui se révèlent dotées de nombreuses qualités et de ténacité.

L’histoire des Templiers est emplie de mystères, de secrets, de symboliques, de trésors. Le fait de planter son nouveau décor au beau milieu de tout ça ne pouvait que me plaire, évidemment !

J’ai lu ce roman en, tenez-vous bien, deux temps de midi et une soirée ! Une fois entamé, impossible ou presque pour moi de le lâcher. Si ce n’était mon horaire de travail ou la fatigue en fin de journée, je pense que j’aurais pu le lire d’une traite. Les chapitres s’imbriquent magnifiquement, et nous passons de Flore Dupin à Jeanne de Dampierre de manière fluide, les regardant se rapprocher lentement l’une de l’autre.

J’ai adoré ma lecture ! En fin de roman, Mireille Calmel nous dresse une ligne de temps, et le portrait des principaux personnages de son roman, certains ayant d’ailleurs réellement vécu. Mais elle garde tout de même une partie de mystère pour la suite, puisque la ligne du temps n’est sciemment pas complète.

Nous sommes donc certains d’en découvrir encore davantage à la sortie de la seconde partie de cette histoire !

Je n’ai qu’une seule chose à dire : Bravo et vivement la suite, qui est annoncée pour le mois d’octobre !

 

sorties littéraires

A paraître: La fille des templiers de Mireille Calmel

Sortie littéraire

Edition: XO Edition

Nombre de pages: 384 pages

Date de sortie: 24/05/2018

19 mars 1314. Jacques de Molay, le dernier grand maître de l’Ordre du Temple, est brûlé en place publique.

Il a été condamné par le roi Philippe le Bel qui reproche aux Templiers de dissimuler un fabuleux trésor.

Mais le jour du supplice, une colombe dépose un message entre les mains du souverain.

C’est la malédiction, terrible : le Roi et ses fils paieront pour ce crime !

Huit ans plus tard…

15 juillet 1322. Une jeune paysanne, Flore Dupin, est pourchassée par les soldats de Charles IV.

Quel secret détient-elle ?

Qu’a-t-elle à voir avec l’ordre du Temple ?

Un homme lui confie :
– Avant de mourir, le roi a prononcé ton nom !

Une confrérie mystérieuse, des femmes de courage, des Rois maudits, avec ce vingtième roman, Mireille Calmel signe un roman d’aventure fascinant.

Romans

Les lionnes de Venise de Mireille CALMEL

Paris, 1631.

Trois ans déjà que Lucia a quitté Venise. Trois ans qu’elle cherche à rebâtir la vie qu’on lui a volée.

Y est-elle parvenue ?

Lucia a recréé une imprimerie. Elle compte parmi ses clients l’un des mousquetaires du roi, Aramitz. Elle peut aussi s’appuyer sur l’amitié du grand Coësre, l’énigmatique prince de la cour des Miracles.

Et pourtant…

Au détour d’une ruelle encombrée, une voix s ’élève. C’est Isabella, la courtisane vénitienne qui a précipité sa famille dans le malheur.

Isabella, à Paris… L ’étau se resserre.

Mêlée à un complot contre le cardinal de Richelieu, elle sait que la lutte sera sans pitié. Mais Lucia se révèle une incroyable combattante.

Une lionne.

Edition: XO éditions

Nombre de pages: 502 pages

Mon avis: Lucia a reconstruit sa vie, à Paris. Accompagnée de son père, de son mari et et de sa petite fille, elle a ouvert une papeterie, et son équilibre familial lui fait beaucoup de bien.
Mais son passé la
rattrape très vite. Au hasard d’une promenade au marché, elle croise le chemin d’Isabella, son ennemie de Venise. Coïncidence? Elle n’y croit pas, et décide de comprendre la raison de sa présence à Paris.
C’est ainsi qu’elle met le doigt dans un engrenage qui va l’emmener aux portes de la mort, et lui faire découvrir des complots.
Chacune a ses raisons d’agir, bien qu’elles n’aient pas conscience que finalement, elles vont vers un but commun….
J’ai eu la très grande
 surprise et le bonheur de recevoir ce livre dès sa sortie en librairie. Accompagné d’un joli masque vénitien (Merci merci à l’édition Xo pour ce joli cadeau), ce livre s’annonçait de façon grandiose.
Si vous vous rappelez, j’avais trouvé que le premier tome était un peu pâlot, par rapport aux autres écrits de Mireille Calmel. Malgré tout, j’en avais aimé la lecture, qui était très intéressante.

Les lionnes de Venise de Mireille CALMEL

Curieuse de savoir à quoi ce nouveau tome allait ressembler, je n’ai pas tardé à l’entamer.
J’ai d’abord été très heureuse de voir que Lucia avait réussi à se construire après les peurs et les tribulations qu’elle avait traversé à Venise.
Le nouveau décor, Paris, m’a d’abord donné envie d’entendre parler Lucia français avec un bel accent chantant. Ensuite, j’ai été conquise par sa petite Marie. Vive, énergique, adorable, cette petite demoiselle met un joli piquant dans l’entièreté du roman. C’est le petit personnage le plus attachant, et qui a toute son importance dans l’intrigue.
Le milieu parisien est magnifiquement bien décrit. Avec les descriptions que l’auteur nous en donne, j’ai vraiment eu l’impression de me promener sur la place de marché, sentant les mille et unes odeurs que Lucia traverse, entendant les cloches de Notre-Dame, découvrant La cour des Miracles pour de vrai. Comme si l’auteur nous avait offert une visite guidée dans le Paris du XVème siècle. Le bruit des chevaux, les carrioles qui bringuebalent, les gens qui s’apostrophent… Tels sont les sons que Mireille Calmel nous raconte. J’ai adoré cette découverte.
Ce qui m’a plu, énormément, c’est la partie plus historique du roman, évidemment. Les Mousquetaires, Richelieu, la reine Marie de Médicis, la Cour du Roi, les salons privés et les échauffourées à coup d’épées… Tous ces personnages qui ont créé une partie de l’Histoire française, et que l’on approche de si près dans ce roman. C’était vraiment une partie bien plaisante.
Enfin, il reste la partie plus ésotérique: un crâne de cristal, une descendance dotée de certains dons, une magie oublié, un grimoire. Tout ce qui apporte une part irréelle à l’intrigue, rendant encore plus particuliers tous les événements qui se succèdent. Cette partie, inspirée de deux éléments réels en particuliers (le manuscrit de Voynich et les crânes de cristal mondialement connus) a permis à Mireille Calmel de nous créer une atmosphère envoutante.
Au final, vous l’aurez compris, j’ai nettement préféré ce second tome que le premier. Plus complet, plus de décors, plus d’histoire. Des personnages plus matures, surtout Lucia, et des intrigues encore plus complexes. Tout ce qu’il fallait pour que cela me plaise!
Pour le plaisir, voilà une galerie de personnages rencontrés dans le roman.

 

Je remercie l’édition XO pour cette lecture virevoltante.

 

Romans

Les lionnes de Venise de Mireille CALMEL

Les lionnes de Venise de Mireille CALMEL

 

Venise, campo Santa Fosca, octobre 1627. Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus rouée des espionnes de la cité des Doges, est venue faire reproduire une étrange gravure.

Lucia est décidée à percer cette énigme et à sauver son père. Dans une quête effrénée, elle s’immisce parmi les puissants, se mêle au bal des faux-semblants du carnaval, s’enfonce dans les arrière-cours des palais. Une Venise fascinante, oppressante, où le pouvoir se confond avec l’amour, où les étreintes succèdent aux duels et les baisers aux complots.

Dans ces bas-fonds de la cité lacustre, amis et ennemis avancent masqués. Lucia joue de ses charmes, de son épée, de son poignard aussi qu’elle porte au mollet. Elle ruse, croise le fer avec Giorgio Cornaro, le fils du doge, homme corrompu et dangereux, prête à tout pour découvrir la vérité sur cette gravure dont tous, à Venise, sont convaincus qu’elle recèle le secret du pouvoir absolu.

Edition: XO edition

Nombre de pages: 352 pages

Mon avis: Lucia est une jeune fille intelligente. Fille d’un imprimeur reconnu de Venise, elle est promise au jeune apprenti. Tout irait bien si une nuit, elle ne se réveillait pas entourée de flammes, obligée de fuir par les canaux.
Son père, malheureusement, n’a pas eu cette chance. Et Lucia est bien décidée à comprendre ce qui s’est passé, et qui pouvait autant en vouloir à son père. Elle n’en a aucune idée.. Sauf peut-être un détail qui peut avoir son importance: une courtisane très en vue est venue passer une commande très particulière…
Mais au XVème siècle, la vie n’est pas simple, à Venise, pour une jeune fille seule. Les dangers sont partout…
J’avais lu un autre roman de Mireille Calmel (Aliénor, le dernier baiser avant la mort). Et j’avais beaucoup aimé sa plume.
Aussi, quand j’ai que cette nouvelle série démarrait (oui oui, l’auteure elle-même l’a annoncé: le second tome est pour bientôt), j’ai eu très envie de la découvrir.
Pour ceux qui connaisse l’ampleur des trames de l’histoire qui se trouvait dans la série d’Aliénor, je peux vous dire que cette fois, l’histoire n’est pas aussi complexe. Rassurez-vous, il y a malgré tout de quoi se mettre sous la dent: intrigues, trahison, palais, secrets, etc.
Mais j’ai trouvé que le style était beaucoup plus léger. Je ne dirais tout de même que je suis restée sur ma faim, mais enfin, j’en aurais voulu un peu plus.
Lucia me plaît énormément. Dégourdie, intelligente, et audacieuse. Les différentes épreuves qu’elle traverse sont pour le moins, pour une jeune fille innocente, bien tendancieuse. Et pourtant, elle s’en sort à merveille. Elle dirige le roman, et j’aime les personnages féminins hauts en couleur.
Un autre personnage féminin, Isabella Rosselli, est, elle aussi, très importante dans ce roman. Elle apporte la maturité et les moyens nécessaires pour créer un tableau plus complet, plus stable.
Et entre ces deux femmes, naviguent des hommes plus ou moins crapuleux. Tel trahit, pendant que tel autre sauve. Mais la beauté des deux femmes les attachent irrémédiablement.
J’ai passé un bon moment. Mais j’attends le tome suivant pour me faire une idée plus complète de la série.

Petit bonus

Voici deux lieux dont parle le roman

[su_custom_gallery source= »media: 9826,9827″ link= »lightbox » width= »170″ height= »230″ title= »always »]

Points attribués: 7/10

Je remercie l’édition XO pour cette lecture vénitienne.

Il vous tente?