The edge of nowhere: L’ile de Nera d’Elizabeth GEORGE

Romans

 Une étrange jeune fille qui ne parle pas, un phoque entièrement noir, appelé Nera, qui revient chaque année à la même date – l’île de Whidbey abrite bien des mystères. Et Becca King, avec sa fausse identité et une histoire familiale compliquée, n’est pas la moins mystérieuse de ses habitants. Réfugiée depuis peu sur l’île pour échapper à un meurtrier, Becca se retrouve chargée par la communauté scientifique d’observer le phoque Nera, l’attraction locale, avec Jenn, son ennemie jurée. Et les deux adolescentes n’auront pas trop de leurs talents conjugués pour faire toute la lumière sur cet animal aussi singulier que surprenant…

Edition: Presses de la Cité

Nombre de pages: 408 pages 

Mon avis : Becca King continue de s’installer sur l’île de Whidbey.
Son idylle avec Derric est compliquée, à cause des nombreux secrets qu’elle doit garder pour elle. A côté de cela, elle a dû trouver une cachette où vivre, avec le risque de voir un jour son beau-père débarquer sur l’île.
Une jeune scientifique s’installe sur l’île, décidée à prouver que le phoque qui vient chaque année à la période aux alentours de Whidbey est un animal tout à fait particulier. Elle embauche Jenn, l’ennemie de Becca à l’aider, moyennant finance, pour arriver à atteindre son but.
Le hasard fait parfois bien les choses, puisque Jenn et Becca se retrouvent ensemble pour des cours de plongées, qui vont les amener à se poser des questions sur les véritables motivations d’Annie Taylor…
J’avais été embarquée par le premier tome, que j’avais lu à toute vitesse. Ce second tome a été lu aussi rapidement !
Les mystères, les secrets, un zeste de magie, des légendes, voilà un mélange parfait pour nous emmener dans une enquête tout à fait particulière.
La partie de l’histoire concernant le phoque m’a beaucoup plu. Elle dégage assez d’interrogations que pour donner envie de poursuivre la lecture. Des éléments de réponse sont donné au compte-goutte, et du coup, on en demande encore plus !
Par contre, j’ai un peu moins aimé la partie concernant Derric, et ses découvertes amoureuses. Je trouve que c’est un peu secondaire, puisque, malgré tout, le personnage principal, c’est Becca…
C’était peut-être une façon de rallonger un peu le roman.
Bon, toujours est-il que j’ai tout de même passé un bon moment, que j’ai dévoré ce second tome, et que j’attaque le troisième à la suite.
Points attribués :  7/10
Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :