Young adult

Experte dans l’art du naufrage de Julia Drake

Une héroïne extrême, sarcastique et lumineuse pour un premier roman sensible et drôle. 

Violette, seize ans et de nombreuses conquêtes au compteur, vit un naufrage familial: son petit frère Sam vient de faire une tentative de suicide. Lassés de ses frasques, ses parents expédient la jeune fille chez son oncle en bord de mer, pour une cure de désintoxication sentimentale. Commence alors un été à nul autre pareil, entre secrets de famille, recherches d’épaves disparues au fond de la baie et la rencontre de la très attirante Liv… 

7/10

400 pages

Merci à l’édition Gallimard pour cette très belle histoire

Mon avis: Violette est à la dérive. A 16 ans, c’est loin d’être facile d’accuser  la tentative de suicide de son frère. Ses parents ont donc décidé de l’envoyer chez son oncle, dans la petite ville qui est à l’origine de sa famille maternelle.  

Révoltée, déboussolée, elle tente de prendre un nouveau départ, même si les habitudes ont la peau dure. Grâce à son boulot d’été à l’aquarium du lieu, elle se crée des contacts qui vont l’aider à avancer sur le chemin de la guérison… 

Violette possède un humour incisif, et une autodérision désarmante. Son arrivée chez son oncle lui a un peu fait perdre son assurance. En même temps, elle est trés réaliste sur sa situation et ses comportements dangereux. 

Autour d’elle gravite un oncle boulanger qui tente de placer des balises aux bons endroits, en essayant d’apprendre à connaître cette adolescente blessée intérieurement. Il y a aussi une bande d’amis avec lesquels Violette trouve au moins un point commun: l’envie d’élucider le mystère qui entoure l’arrivée de son aïeule, à bord d’un bateau qui a fait naufrage mais dont on a jamais retrouvé l’épave. 

Au fur et à mesure de l’été, on sent que l’adolescente s’apaise, s’ouvre au monde, retrouve des repères.  

Bien que le récit ne soit pas centré sur ce point, il est sous-jacent dans les décisions que prend progressivement Violette. Une guérison par petites touches, en quelque sorte. Un drame familial a toujours des conséquences douloureuses, dont on ne se remet pas toujours facilement. L’auteur fait parfaitement transparaître ce mal-être dans le comportement de la jeune fille. 

Le côté plus mystérieux qui concerne l’histoire familiale, le naufrage, les documents retrouvés, donne un peu de légèreté et d’intrigue au récit. Cela permet de ne pas se centrer uniquement sur le côté douloureux de l’histoire. 

Et puis, son travail et son implication progressive à l’aquarium permet au personnage de trouver sa voie dans la réalisation de projets concrets. Un plus, à mon sens! 

J’ai vraiment savouré ma lecture. Elle était complète, touchante et intéressante.  

À propos de l’auteur

aufildespages chroniqueuse littéraire

1 commentaire

  1. Oh, pourquoi pas 🙂 Le résumé est intrigant, ton avis attirant et la couverture très réussie ! 🙂 Je note !

Répondre à Chicky Poo Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :